mantil

MANTIL

(man-til) s. m.
S'est dit pour le linge dont on se sert à la messe.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    On leur a attribué [aux sous-diacres] je ne say quel estat frivole, d'apporter les burettes et le mantil près de l'autel, donner à laver aux prestres, etc. [CALV., Inst. 1186]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. mantile, nappe, serviette.