mantille

mantille

n.f. [ esp. mantilla, du lat. mantum, manteau ]
Longue écharpe de dentelle que les femmes portent sur la tête ou sur les épaules.

MANTILLE

(man-ti-ll', ll mouillées, et non manti-ye) s. f.
Longue et large écharpe noire qui fait partie du costume national des Espagnoles ; elle se porte ordinairement sur la tête et se croise sous le menton.
Je levais sans affectation ma mantille avec mon éventail, pour qu'il eût le loisir de me voir [PICARD, Alcade de Molor. I, 9]
Une mantille noire était jetée sur sa tête [de Blanca] [CHATEAUB., Dern. des Abencér.]
Rien que pour toucher sa mantille, De par tous les saints de Castille, On se ferait rompre les os [A. DE MUSSET, l'Andalouse.]

REMARQUE

  • L'Académie dit que la mantille est un petit manteau qui servait autrefois à l'habillement des femmes, mais on ne trouve nulle part la justification de cette définition.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. mantill, s. m. ; espagn. mantilha ; portug. mantilha. On en fait un diminutif de mante ; et cela paraît vraisemblable ; cependant les étymologistes portugais le rattachent à l'arabe mandila, sorte de vêtement de femme.

mantille

MANTILLE. n. f. Longue et large écharpe de soie ou de dentelle dont les femmes espagnoles se couvrent la tête et les épaules en la croisant sous le menton.

Il se dit aussi de Diverses imitations de cette pièce de toilette. Une mantille garnie de velours, de dentelle.

Traductions

mantille

עטיף (ז)

mantille

mantilla

mantille

Mantilla

mantille

Мантилья

mantille

Mantilla

mantille

Mantilla

mantille

Mantilla

mantille

[mɑ̃tij] nfmantilla