maréchaussée

maréchaussée

n.f.
La maréchaussée,
Fam. la gendarmerie, les gendarmes.

MARÉCHAUSSÉE

(ma-ré-chô-sée) s. f.
La juridiction des maréchaux de France (voy. CONNÉTABLIE). Il s'est dit de la dignité de maréchal.
Pour Estrées... lui faire compliment sur sa maréchaussée [BUSSY, dans SÉV. t. VII, p. 157, éd. RÉGNIER]
Corps de gens à cheval qui veille à la sûreté publique. La maréchaussée reçut le nom de gendarmerie au commencement de la révolution.
Il se berçait de ces flatteuses idées, quand la maréchaussée entra dans sa chambre [VOLT., Ingénu, 9]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Là ont ostex [logis] par la vile saisis, Mareschaussées [écuries] de chevaux establis [DU CANGE, mareschalcia.]
  • XIVe s.
    Une mareschaussée [écurie] pour dix chevaux [ID., ib.]
  • XVe s.
    Si y abattirent plusieurs beaux hostels ; et, par especial, ils abattirent les prisons du roi, que on appelle mareschaussées [FROISS., II, II, 110]
  • XVIe s.
    La jurisdiction des mareschaux de France est sur la table de marbre, dedans le palais de Paris, que l'on appelle la mareschaussiée [CARLOIX, V, 27]
    Le mareschal de Chastillon mourut ; sa mareschaussée fut donnée au seigneur de Montmorency [M. DU BELLAY, 75]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-latin, marescalcia, de marescalcus, maréchal (voy. MARÉCHAL).

maréchaussée

MARÉCHAUSSÉE. n. f. Juridiction des maréchaux dans l'ancienne France.

Il s'est dit aussi d'un Corps de gens à cheval qui était établi pour la sûreté publique et qu'on a remplacé par la gendarmerie. La maréchaussée était à ses trousses.

Traductions

maréchaussée

carabinieri

maréchaussée

[maʀeʃose] nf (humoristique) (= gendarmes) → constabulary (Grande-Bretagne), police