mascarade

mascarade

n.f. [ it. mascherata, de maschera, masque ]
1. Réunion ou défilé de personnes déguisées et masquées.
2. Déguisement étrange ; accoutrement ridicule : Qu'est-ce que c'est que cette mascarade, tu ne peux pas aller travailler ainsi !
3. Péjor. Mise en scène trompeuse ; comédie, hypocrisie : Cette conférence de presse ne fut qu'une mascarade mystification, supercherie

mascarade

(maskaʀad)
nom féminin
péjoratif situation créée pour tromper qqn Cette réunion n'est qu'une mascarade !

MASCARADE

(ma-ska-ra-d') s. f.
Déguisement d'une personne qui se masque.
....Oh ! oh ! monsieur notre barbon, Notre législateur, notre homme d'ambassade, Vous êtes, à cet âge, homme de mascarade ! [LA FONT., Petit chien.]
Il y a tous les soirs des bals, des comédies et des mascardes à Saint-Germain [SÉV., 111]
Ah ! ma bonne, quelle aventure que celle de la mort du roi d'Angleterre, la veille d'une mascarade ! mon marquis, il faut que vous soyez bien malheureux de trouver en votre chemin un événement si extraordinaire [ID., 25 fév. 1685]
Bientôt parurent nos nymphes en mascarades [HAMILT., Gramm. 10]
Elle avait imaginé une mascarade galante [ID., ib. 7]
On fit à la cour une mascarade dans laquelle le roi traînait quatre satyres enchaînés [VOLT., Mœurs, 75]
Fig.
Chacun a ses mœurs de parade ; Tout est masque et déguisement ; Tout ment : Ce monde n'est que mascarade [LAMOTTE, l'Amante difficile, vaudev. final.]
Troupe de gens déguisés et masqués. La mascarade est entrée chez lui.
Certaines gens font une mascarade Pour vous venir donner une fâcheuse aubade [MOL., l'Étourdi, III, 10]
Danse exécutée par une troupe de gens masqués. On a dansé une belle mascarade.
Vers faits pour les personnages qui figurent dans les mascarades.
Marot bientôt après fit fleurir les ballades, Tourna des triolets, rima des mascarades [BOILEAU, Art p. I]
Qu'il s'en aille, s'il veut, sur deux tréteaux monté, Amusant le Pont-neuf de ses sornettes fades, Aux laquais assemblés jouer ses mascarades [ID., ib. III]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Masquerade [COTGRAVE, ]
    Les festins, les danses, les masquarades [MONT., I, 331]
    Tous ces desguisemens sont vaines mascarades Qui aux portes d'enfer presentent leurs aubades [D'AUB., Tragiques, Princes.]

ÉTYMOLOGIE

  • Masquer ; ital. mascherata.

mascarade

MASCARADE. n. f. Déguisement d'une personne qui se masque pour quelque divertissement. Une amusante, une spirituelle mascarade. Fig., Cette cérémonie fut une véritable mascarade.

Il se dit aussi d'une Troupe de gens déguisés et masqués. Regarder passer une mascarade.

Il s'est dit, anciennement, des Chansons composées pour les comédies-ballets où l'on dansait sous le masque. Marot a fait des mascarades.

mascarade


MASCARADE, s. f. [Maskarade.] Troupe de gens masqués. "Faire une mascarade. ""C'étoit une plaisante mascarade. = Quelques-un écrivent masquarade, entre aûtre, M. Linguet, ou son Imprimeur.

Traductions

mascarade

masquerade

mascarade

מסחרה (נ), תהלוכת מסכות (נ)

mascarade

mascarada

mascarade

Maskerade

mascarade

Maskerade

mascarade

Maskerad

mascarade

[maskaʀad] nf (= simulacre) → farce
une vaste mascarade → a complete farce