masquer

masquer

v.t.
1. Couvrir d'un masque : Elle a masqué ses enfants pour le carnaval.
2. Cacher à la vue : Cet immeuble masque le monument dissimuler ; montrer
3. Soustraire à la connaissance, cacher sous de fausses apparences : Elle a longtemps masqué sa véritable nature déguiser, travestir ; dévoiler, divulguer

se masquer

v.pr.
Se couvrir le visage d'un masque.

masquer


Participe passé: masqué
Gérondif: masquant

Indicatif présent
je masque
tu masques
il/elle masque
nous masquons
vous masquez
ils/elles masquent
Passé simple
je masquai
tu masquas
il/elle masqua
nous masquâmes
vous masquâtes
ils/elles masquèrent
Imparfait
je masquais
tu masquais
il/elle masquait
nous masquions
vous masquiez
ils/elles masquaient
Futur
je masquerai
tu masqueras
il/elle masquera
nous masquerons
vous masquerez
ils/elles masqueront
Conditionnel présent
je masquerais
tu masquerais
il/elle masquerait
nous masquerions
vous masqueriez
ils/elles masqueraient
Subjonctif imparfait
je masquasse
tu masquasses
il/elle masquât
nous masquassions
vous masquassiez
ils/elles masquassent
Subjonctif présent
je masque
tu masques
il/elle masque
nous masquions
vous masquiez
ils/elles masquent
Impératif
masque (tu)
masquons (nous)
masquez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais masqué
tu avais masqué
il/elle avait masqué
nous avions masqué
vous aviez masqué
ils/elles avaient masqué
Futur antérieur
j'aurai masqué
tu auras masqué
il/elle aura masqué
nous aurons masqué
vous aurez masqué
ils/elles auront masqué
Passé composé
j'ai masqué
tu as masqué
il/elle a masqué
nous avons masqué
vous avez masqué
ils/elles ont masqué
Conditionnel passé
j'aurais masqué
tu aurais masqué
il/elle aurait masqué
nous aurions masqué
vous auriez masqué
ils/elles auraient masqué
Passé antérieur
j'eus masqué
tu eus masqué
il/elle eut masqué
nous eûmes masqué
vous eûtes masqué
ils/elles eurent masqué
Subjonctif passé
j'aie masqué
tu aies masqué
il/elle ait masqué
nous ayons masqué
vous ayez masqué
ils/elles aient masqué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse masqué
tu eusses masqué
il/elle eût masqué
nous eussions masqué
vous eussiez masqué
ils/elles eussent masqué

MASQUER

(ma-ské) , je masquais, nous masquions, vous masquiez ; que je masque, que nous masquions, que vous masquiez v. a.
Masquer quelqu'un, le déguiser en lui mettant un masque sur le visage. Dans un sens plus étendu. Masquer quelqu'un, le déguiser en lui mettant, outre le masque, des habits qui empêchent de le reconnaître.
Ils ne sont pas masqués d'habits extraordinaires [PASC., Imag. 2, éd. FAUGÈRE.]
Fig. Masquer, couvrir la joue avec la main, donner un soufflet.
Terme de marine.
Un coup de vent masque un navire, quand, changeant tout d'un coup cap pour cap, il le frappe par devant. Le vent change tout d'un coup cap pour cap ; le navire est masqué par une épouvantable rafale et forcé de culer entre une mer horrible [, Presse scientifique, t. II, p. 417]
En ce sens, masquer est neutre aussi. Le navire masque. Orienter une voile de telle sorte qu'elle reçoive le vent sur la face antérieure et qu'elle s'applique sur le mât qui la porte. Masquer un mât, c'est le couvrir ainsi de la toile de sa voile. Par extension, quand on met la voile contre le mât, on dit qu'on la masque. Par une autre extension encore, on dit du navire qu'il est masqué, quand un ou plusieurs de ses mâts sont masqués par les voiles. Absolument. On masque pour modérer la course d'un bâtiment, pour le faire arriver ou loffer.
Par extension, couvrir, cacher une chose de manière à en ôter la vue. Il a élevé un mur qui masque ma maison.
La charrue qui le masque [un bœuf, dans un tableau] n'en laisse voir que la tête et les cornes [DIDEROT, Salon de 1767, Œuvr. t. XIV, p. 443, dans POUGENS]
Terme de guerre. Masquer une batterie, placer des troupes ou élever un ouvrage devant une batterie pour que l'ennemi ne la voie pas.
Traînant entre les rangs ses tonnerres affreux Que masquent en tous sens des bataillons nombreux [DELILLE, Par. perdu, VI]
On dit dans le même sens : masquer un mouvement.
L'empereur avait masqué son mouvement par le corps de Ney et les débris de la cavalerie de Murat [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 1]
Terme de marine. Masquer le vent, l'intercepter.
Terme d'imprimerie. Se dit lorsque l'on colle du papier sur une partie de la frisquette, afin que les pages correspondantes de la forme ne s'impriment pas sur la feuille.
Fig. Masquer une odeur par une autre, répandre une odeur qui dissimule l'odeur dont on est blessé. Le sucre brûlé masque les odeurs fétides.
Fig. Cacher quelque chose sous de fausses apparences.
Masquer la nature et la déguiser [PASC., Pens. VII, 20, éd. HAVET.]
Mais bien que d'un faux zèle ils masquent leur faiblesse [BOILEAU, Disc. au roi.]
C'était une paix d'ostentation, elle masquait les dehors [MASS., Avent, Noël.]
Les chats ont un naturel pervers que l'éducation ne fait que masquer [BUFF., Morceaux choisis, p. 132]
Ils enveloppèrent leur science ou plutôt leur ignorance des ombres du mystère ; ils ne parlèrent que par des énigmes, des symboles, des allégories et des fables dont ils se servirent pour masquer beaucoup d'erreurs et très peu de vérités [D'HOLBACH, Essai préj. ch. XI, dans DUMARSAIS, Œuvr. t. VI, p. 248]
V. n. Aller en masque.
Ce blondin.... Qu'avec tant de plaisir vous aviez remarqué Au bal, toutes les fois que vous aviez masqué [MONTFLEURY, la Dame médecin, I, 1]
Fig. N'être pas ce que l'on paraît.
Ménophile emprunte ses mœurs d'une profession, et d'une autre son habit : il masque toute l'année, quoiqu'à visage découvert [LA BRUY., VIII]
Il n'est plus guère usité en cet emploi.
Se masquer, v. réfl. Se couvrir le visage d'un masque.
Allons donc nous masquer avec quelques bons frères [MOL., l'Ét. III, 7]
Fig.
Je veux que l'on soit homme et qu'en toute rencontre Le fond de notre cœur dans nos discours se montre, Que ce soit lui qui parle, et que nos sentiments Ne se masquent jamais sous de vains compliments [MOL., Mis. I, 1]
Je fais excuse d'être si littéral, mais le mot ne peut se masquer [SAINT-SIMON, 202, 196]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le gallant s'en va mettre à table, Affin de mieux se resjouyr, Et disna là tout à loisir, Mascant le sens, trenchant du saige [VILLON, La repue franche du souffreteux.]
  • XVIe s.
    Inventer des deguisemens coulorez pour masquer des choses infames et vilaines [AMYOT, Comm. lire les poëtes, 31]
    Le flatteur se masquant et deguisant des marques et enseignes d'un amy [ID., Comm. discerner le flatteur, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Masque 2.

masquer

MASQUER. v. tr. Mettre un masque à quelqu'un, et, par extension, Le déguiser en lui mettant, outre le masque, des habits qui ne soient pas les siens. Je vous masquerai, et vous ne serez pas reconnu. On le masqua en arlequin. Nous nous masquâmes pour aller au bal. Fig., Un hypocrite qui se masque sous les dehors de la dévotion. Le vice se masque souvent sous l'apparence de la vertu.

Bal masqué, Bal où l'on va en masque et sous un déguisement.

Femme masquée, Femme qui se met un masque sur le visage pour ne pas être reconnue. On dit aussi Voleurs, bandits masqués.

MASQUER signifie, par extension, Couvrir, cacher une chose de manière à en ôter la vue. Il a élevé un bâtiment, un mur qui masque ma maison. J'ai fait planter une charmille le long de ce mur pour le masquer.

Il signifie encore, au figuré, Cacher quelque chose sous de fausses apparences. Masquer ses desseins, sa conduite.

En termes de Guerre, Masquer une batterie, Élever un ouvrage, disposer un obstacle ou un rideau devant une batterie pour que l'ennemi ne l'aperçoive pas.

Synonymes et Contraires

masquer

verbe masquer
1.  Couvrir d'un masque.
2.  Soustraire à la vue.
3.  Cacher sous de fausses apparences.
Traductions

masquer

cloak, mask, hide, blot out, screenטשטש (פיעל), מיסך (פיעל), מִסֵּךְeen masker opzetten, maskeren, verbergen, vermommen, verhullenverschleiernmascherare隱藏Skrýt숨기기ซ่อนмаскировать (maske)
verbe transitif
cacher, dissimuler masquer un crime

masquer

[maske] vt
[+ goût] → to mask, to conceal
[+ vérité, projet] → to mask, to conceal
[+ porte] → to hide, to conceal