mention

mention

n.f. [ lat. mentio, de mens, mentis, esprit ]
1. Action de signaler, de citer ; fait d'être signalé, cité : Dans son autobiographie, il ne fait jamais mention de son père.
2. Indication, note dans un texte, un formulaire : Rayer la mention inutile.
3. Appréciation, souvent favorable, donnée par un jury sur une personne, un travail, dans un examen, un concours, une compétition : Elle a eu son diplôme avec la mention bien.

MENTION

(man-sion ; en vers, de trois syllabes) s. f.
Commémoration faite de vive voix ou par écrit.
Faites quelque mention de certaines gens dans vos lettres [SÉV., 19]
M. de Soubise l'a remercié de cet honneur, et a demandé seulement qu'il fût fait mention sur les registres de l'ordre, et de l'offre [de l'ordre] et du refus, pour des raisons de famille [ID., 490]
La postérité eût ignoré jusqu'aux noms de Bavius et Mévius, si Virgile n'avait eu la faiblesse d'en faire mention dans un de ses vers [D'ALEMB., Ess. sur la soc. des gens de lett. Œuv. t. 45, dans POUGENS.]
Mention honorable, ou, simplement, mention, distinction accordée à un ouvrage de concours, qui n'a obtenu ni le prix ni l'accessit, ni quelquefois une médaille. Il a obtenu une mention honorable.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Se je osaisse en faire mention, De la grant cour de France au dous renom [HUES DE LA FERTÉ, Romanc. p. 182]
    En la terre le conte de Champaigne se croisa Garniers li vesques de Troies.... et maintes autres bonnes gens dont li livres ne fait mie mention [VILLEH., III]
  • XIVe s.
    Il attendoit que les letres fussent avant baillées, que il en feist nulle mention [BERCHEURE, f° 18, verso.]
  • XVe s.
    Il y ot un fait d'armes et une joute devant Vannes, de la quelle nous vous ferons mention, car telles choses ne sont mie à oublier ni à taire [FROISS., II, II, 77]
  • XVIe s.
    En cette excellente police de Lycurgus, il s'y fait peu mention de la doctrine [MONT., I, 151]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. mencio ; espagn. mencion ; ital. menzione ; du lat. mentionem ; il vient du radical qui est dans l'ancien verbe men-isci, souvenir, le même que memini (voy. MÉMOIRE), par l'intermédiaire du supin inusité mentum.

mention

MENTION. n. f. Action de mentionner. Faire mention de quelqu'un, de quelque chose; en faire une mention élogieuse; n'en faire qu'une légère mention; en faire mention dans un traité, dans un contrat, dans l'histoire, etc. Il est fait mention de vous dans cet ouvrage. Mention honorable au procès-verbal.

Mention honorable, ou simplement Mention, Distinction décernée dans un concours ou dans un examen. Il a été reçu au baccalauréat avec mention. Mention très honorable.

mention

Mention, Mentio.

Il n'est point mention qu'il y en ait nulle part de plus courtoises, Nusquam perhibentur blandiores gentium.

Faire mention de quelque chose, Memorare, Mouere mentionem de re aliqua, Facere mentionem, vel Inferre, Mentionem habere.

Faire mention d'aucune chose qui fait grand mal à un autre, Vlcus tangere.

Faire mention d'aucun, Memoriam alicuius vsurpare, Attingere aliquem, Prosequi memoriam alicuius.

Faire brieve mention de quelque chose dedans ses lettres, Aspergere aliquid in epistolis.

Faire expresse mention de quelque vice qui est en la marchandise quand on la vend, Pronuntiare.

Faire honorifique mention d'aucun, Prosequi mentionem alicuius cum summo honore.

Faire nomméement mention parmi les loix, Ascribere in legibus.

Ne faire nulle mention de ses faits, Obliuione obruere facta sua.

Sans faire mention de, etc. Vt publicos gentium furores transeam.

Duquel j'ay fait mention un peu devant, Cuius paulo ante habui mentionem.

Que dit-il quand tu fais mention de moy? Quid ait, vbi me nominas?

Il fut fait mention de Philippe, Incidit mentio de Philippo.

Un proces de quoy Platon fait souvent mention et frequente, Apud Platonem vsurpata oratio.

Desquels plusieurs ont fait mention, De quibus multi meminerunt.

Dont les Latins font grande mention, Celebrata Latinis literis.

Digne dequoy on face mention, Commemorandus.

mention


MENTION, s. f. MENTIONER, v. act. [Man-cion, en vers ci-on, cio-né, en vers ci-oné.] Mention, commémoration, mémoire de... Faire mention de quelqu'un, de quelque chôse. "Il n'a point été fait mention de lui dans cette afaire. = Mentioner, faire mention. Il ne se dit qu'au Palais; et il n'est guère d'usage qu'au participe passif. "Ce qui a été mentioné. "Les clauses mentionées ci-dessus. = Boileau dit: il est mention de. "Il ne fut plus mention de notre opéra. On dit aujourd'hui: il ne fut plus question. "Barcoqueba se disoit le fils de cette étoile de Jacob, dont il est mention dans la prophétie de Balaam. Beraud-Bercastel. Hist. de l'Église. "Pierre Séguier, dont il sera souvent mention dans la suite de cette Histoire l'Ab. Garnier, Hist. de Fr. Dont il est fait mention. Dont il sera souvent fait mention serait, ce me semble, plus conforme à l'usage. D'Avrigni a dit aussi. "L'Université cita ceux de ses membres dont il étoit mention Là, question était le vrai~ mot.

Synonymes et Contraires

mention

nom féminin mention
Fait de signaler une chose.
Traductions

mention

mention, distinction, comment, noteאזכור (ז), הזכרה (נ), ציון (ז), אִזְכּוּרvermelding, aantekeningmenzione, aggiunta, notazioneErwähnung, Mention, Prädikat, Vermerkαναφορά (mɑ̃sjɔ̃)
nom masculin
1. fait de citer, d'indiquer faire mention de qqch
2. indication écrite Rayer les mentions inutiles.
3. appréciation, jugement d'un jury d'examen mention bien

mention

[mɑ̃sjɔ̃] nf
(= note, référence) → note, comment
faire mention de → to mention
"rayer la mention inutile" (ADMINISTRATION) → "delete as appropriate"
(ÉDUCATION) mention très bien → grade A pass
mention bien → grade B pass
mention passable → grade C pass
Il a été reçu avec mention bien → He got a grade B pass.