mielleux, euse

MIELLEUX, EUSE

(miè-leû, leû-z') adj.
Qui a la nature du miel.
Leur soleil ne sait pas.... Mûrir le doux coco, les mielleuses bananes [A. CHÉNIER, Fragm. sur l'Amérique.]
Fig.
Cet Anti-Lucrèce m'avait paru un chef-d'œuvre quand j'en entendis les quarante premiers vers récités par la bouche mielleuse du cardinal ; l'impression lui a fait tort [VOLT., Lett. Marmontel, 28 janv. 1764]
En mauvaise part, fade, doucereux. Cette liqueur a un goût mielleux. Fig. Un homme mielleux, des paroles mielleuses, un homme, des paroles qui ont une douceur affectée, qui sont doucereuses et non pas douces.
Ma belle-mère, bonne femme, un peu mielleuse, fit semblant de vouloir me retenir à souper [J. J. ROUSS., Confess. IV]

SYNONYME

  • MIELLEUX, MIELLÉ. Ces deux adjectifs ne diffèrent que par la désinence. Mielleux désigne ce qui a la nature du miel ; miellé ce qui contient du miel : les bananes mielleuses, de l'eau miellée.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cil [Jupiter] les fresnes mieleus trencha, Les ruissiaus vivens estancha [, la Rose, 20 333]

ÉTYMOLOGIE

  • Miel.