mièvre

(Mot repris de mievre)

mièvre

adj.
Qui est d'une grâce affectée et fade ; qui manque de vigueur, de caractère ; mignard : Un mannequin d'une beauté mièvre. Les paroles de cette chanson sont mièvres.

mièvre

(mjɛvʀ)
adjectif
péjoratif qui est un peu bête et immature un air mièvre

MIÈVRE

(miè-vr') adj.
Qui a de la vivacité mêlée de quelque malice, surtout en parlant des enfants.
Il n'a jamais été ce qu'on appelle mièvre et éveillé [MOL., Mal. im. II, 6]
Elle est un peu mièvre parce qu'elle est jeune [DANCOURT, Vendanges de Sur. sc. 11]
Toi qui es la fille du pays la plus enjouée, la plus gaillarde, la plus mièvre [ID., Prix de l'arquebuse, sc. 1]
Substantivement.
Elle veut demander Marianne à son père pour le petit mièvre de Jeannot [DANCOURT, Bourg. à la mode, III, 4]
On le dit aujourd'hui quelquefois en parlant du style, avec le sens de maniéré, prétentieux, efféminé.

REMARQUE

  • D'après Caillières, 1690, mièvre était un mot bourgeois.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    ....Trop me grieve Que ma mescine [jeune femme] est si esmievre De mon argent issi [ainsi] gaster [MÉON, Fabliaux, t. IV, p. 100]
  • XVIe s.
    Mieuresse [COTGRAVE, ]
    Mievresse [, Épithètes de M. de la Porte]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. Furetière fait remarquer qu'en Normandie on dit nièvre. Ménage le tirait de nebulo, polisson. Diez se contente de rappeler maffion qui se dit en Berry pour un enfant vif.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MIÈVRE. - HIST. XIIIe s. Ajoutez :
    Et li bous [le bouc] y mena se [sa] kievre [chèvre], Ki par jouenece estoit si mievre, C'en [qu'on] en tenoit partout ses gas [, Renart le nouvel, p. 90, Paris, 1874, éd. Jules Houdoy]

mièvre

MIÈVRE. adj. des deux genres. Qui a de la mièvrerie. Des façons mièvres. Une grâce mièvre. Des grâces mièvres. Un style mièvre. Un pinceau mièvre. Un talent mièvre.

mièvre


MIèVRE, adj. MIèVRERIE, ou MIèVRETÉ, s. f. [1re è moy. 2e e muet.] Ils ne se disent que des enfans vifs et remuans. Acad. éveillés, remuans et malins. Trév. "Cet enfant est bien mièvre: il est d'une mièvrerie singulière. Trév. traite l'adjectif de populaire, et le substantif de familier. Pourquoi cette distinction? L'Acad. done cette dernière qualification à tous les deux. "Si c' est une mièvreté des Ministres (anglais) pour mettre la nation en joie... c'est une petite ressource. Linguet.

Synonymes et Contraires

mièvre

adjectif mièvre
D'une grâce affectée.
affecté, apprêté, délicat, gentil, gentillet, maniéré, précieux, recherché -familier: gnangnan, gniangnian -littéraire: mignard.
Traductions

mièvre

סכריני (ת)

mièvre

vapid

mièvre

[mjɛvʀ] adjsoppy, sickly sentimental