mignardé, ée

MIGNARDÉ, ÉE

(mi-gnar-dé, dée) part. passé de mignarder
Une petite fille mignardée.
L'abbé Maury, du même auteur, est singulièrement mignardé [BACHAUMONT, Mém. secrets, t. XXXVI, p. 397]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MIGNARDÉ. Ajoutez :
    Un peintre d'une manière aussi fière devait peu goûter les afféteries et les grâces mignardées de ces tableaux de petites modes françaises [CH. N. COCHIN, dans Mém. inéd. sur l'Acad. de peint. publiés par Dussieux, etc. t. II, p. 417]