migraine

migraine

n.f. [ du gr. hêmi, à demi, et kranion, crâne ]
1. Douleur violente qui affecte un côté de la tête : Il souffre régulièrement d'atroces migraines.
2. (Abusif en médecine) Mal de tête ; céphalée : Si tu restes trop longtemps devant l'ordinateur, tu vas avoir la migraine.

MIGRAINE1

(mi-grè-n') s. f.
Douleur qui occupe la moitié ou une moindre partie de la tête, particulièrement la région des tempes et des orbites, qui revient par accès, et qui se complique souvent de trouble des fonctions gastriques, mais qui n'est accompagnée d'aucun danger.
Mme de Maintenon avait la migraine [SÉV., 437]
Ces migraines ne méritent pas l'inquiétude que vous en avez ; c'est le seul tribut que mon tempérament paie à la nature [MAINTENON, Lett. à M. d'Aubigné, 25 juin 1682]
Cette migraine-là vient bien subitement ! C'est moi qui l'ai donnée indubitablement [DESTOUCHES, Glor. II, 6]
[La caverne où] La déesse aux vapeurs a choisi son séjour ; Les tristes aquilons y sifflent à l'entour, Et le souffle malsain de leur aride haleine Y porte aux environs la fièvre et la migraine [VOLT., Dict. phil. Pope.]
Fig.
Rien qu'à voir mousser le champagne, Déjà la migraine le gagne [BÉRANG., Deo gratias.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pour mon costé crie hahay Maintes fois, et à l'aventure Une migraine ou [au] chief aray [j'aurai] [E. DESCH., Poésiès mss. f° 442]
  • XVIe s.
    La fiebvre, la micraine et la goutte l'espargnent elles [un roi] non plus que nous ? [MONT., I, 328]
    Migraine est proprement quand la douleur ne tient que la moitié de la teste, dextre ou senestre [PARÉ, XV, 4]
    La douleur inveterée de teste et micrane se guerit par.... [O. DE SERRES, 896]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. migraña ; ital. emigrania, magrana ; du lat. hemicranium ; terme grec dérivé de demi, et mot grec signifiant crâne.

MIGRAINE2

(mi-grè-n') s. f.
Ancien nom de la grenade et d'une sorte d'engin de guerre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les aultres apprestoyent catapultes, micraines, potz, cercles et lances à feu [RAB., Pant. III, Prol.]

ÉTYMOLOGIE

  • Mille, graines ; provenç. milgrana, grenade. Au Mans, on nomme migrenon, migrognon, la baie de l'églantier, qui renferme une grande quantité de graines.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MIGRAINE. Ajoutez :
  • Arbre à la migraine, le premna scandens, L., [BAILLON, Dict. de botan. p. 257]

migraine

MIGRAINE. n. f. Douleur qui affecte une partie de la tête et qui est souvent causée par des troubles gastriques. Avoir une forte migraine. Il est sujet à des migraines périodiques. Les odeurs très fortes donnent la migraine.

migraine

Migraine, f. penac. Est un vocable extraict du Grec, hêmikraina, ou hêmikrania. Hemicraena, ou Hemicrania. Non par apherese de la lettre hê, ains par presque semblable composition Françoise, disant le François Miparti pour demi parti, et à michemin, pour à demi chemin. Et signifie une espece de maladie laquelle fait douloir la moitié de la teste, Semicaluaria, si ainsi dire se peut, et de ce mipartiment prend son nom de Migraine, car hêmi signifie Semi en Latin, Demi en François et kranion, Caluaria, Calvaire, ou test de la teste.

Qui est malade de la migraine, Hemicranicus.

Une migraine, Malum granatum seu punicum.

Migraine aussi est un poisson dict Vrsus marinus: sic autem vulgo dicitur, quia et figura et colore valde refert malum punicum.

migraine


MIGRAINE, s. f. [Migrène: 2eè moy. 3e e met.] Douleur, qui ocupe une moitié de la tête et qui est souvent périodique. "Il ou elle a la migraine. "Il est tourmenté d'une violente migraine.

Traductions

migraine

Migränemigraine, schelehoofdpijn, hoofdpijnmigraineצדעת (נ), צלחה (נ), צִדְעָה, צִלְחָהmigrénamigraña, hemicránea, jaquecaenxaquecaemicraniaصُدَاعٌ نِصْفِيٌّmigræneημικρανίαmigreenimigrena片頭痛편두통migrenemigrenaмигреньmigränอาการปวดศรีษะเพียงข้างเดียวmigrenchứng đau nửa đầu偏头痛мигрена偏頭痛 (migʀɛn)
nom féminin
mal de tête intense

migraine

[migʀɛn] nf (généralement)headache (MÉDECINE)migraine
J'ai la migraine → I've got a migraine.