million

million

[ miljɔ̃] n.m. [ it. milione ]
Mille fois mille : La France compte plus de soixante millions d'habitants. Un million d'habitants ont été privés d'électricité.

MILLION

(mi-li-on) s. m.
Mille fois mille, ou dix fois cent mille.
Quelle raison y aurait-il qu'après s'être relâché si facilement d'une dette si considérable, c'est-à-dire la damnation et l'enfer, il [Dieu] fît le dur et le rigoureux sur une somme de si peu de valeur comme est la satisfaction temporelle ? Il quitte libéralement cent millions d'or, et il fait le sévère pour cinq sous [BOSSUET, Sermons, Satisf. 2]
Du temps de M. de Vauban, nous étions dix-huit millions ; combien sommes-nous à présent ? c'est ce que je voudrais savoir [VOLT., Lett. d'Argenson, 28 juill. 1739]
Le calcul apprend que, si le soleil est à vingt-quatre mille demi-diamètres de la terre, il s'ensuit que la lumière parcourt, de cet astre à nous, en nombre rond, mille millions de pieds par seconde [ID., Newt. II, 2]
Absolument. Un million, c'est-à-dire un million de livres ou de francs.
Je sais que pour un million Vous ne voudriez pas faire rébellion [MOL., Tart. V, 4]
Je voudrais le marier [Ch. de Sévigné] à une petite fille qui est un peu juive de son estoc ; mais les millions nous paraissent de bonne maison [SÉV., 13 oct. 1675]
Un million qu'elle retira du duché de Réthelois servit à multiplier ses bonnes œuvres [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Tel, avec deux millions de rente, peut être pauvre chaque année de cinq cent mille livres [LA BRUY., VI]
Gagne-t-on en cinq ans un million sans crime ? [REGNARD, le Distrait, I, 1]
Pour lui.... Un million joyeux sortit de Waterloo [V. HUGO, Contemplations, Melancholia.]
Familièrement. Être riche à millions, être extrêmement riche. Les Millions de Marc Pol, nom qu'on a donné quelquefois au livre où Marc Pol raconte ses voyages, parce qu'il y est souvent question des immenses richesses des princes asiatiques.
Un nombre indéterminé, mais fort considérable.
Vous y trouverez des ennemis beaucoup plus braves et plus fiers que les Allemands ; et vous, qui par votre adresse venez de sauver tant de millions d'âmes, vous aurez bien de la peine à échapper vous-même [VOIT., Lett. 68]
J'ai parlé un million de fois avec lui [BOSSUET, Lett. 171]
Oui, Seigneur.... vous n'êtes pas plus grand avec tout le monde, avec mille millions de mondes, que vous l'êtes seul [ID., Élévat. sur myst. III, 1]
Lorsqu'une fois le peuple et les nobles sont accoutumés à ne pas craindre leur prince, alors il a un million d'yeux pour voir et un million d'oreilles pour entendre tout ce qui se passe [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 515, dans POUGENS]
Il se rendra célèbre en faisant des millions de malheureux [MASS., Pet. car. Gloire.]
Des millions de soleils éclairent des milliards de mondes [VOLT., l'Ingénu, 11]
Il n'y a pour moi qu'un moyen d'être heureux, et des millions d'être misérable [J. J. ROUSS., Hél. I, 19]
Des millions d'hommes existent dans le même espace qu'occupaient autrefois deux ou trois cents sauvages [BUFF., 7e époq. nat. Œuv. t. XII, p. 356]

REMARQUE

  • La Fontaine a fait million de deux syllabes : Pour plus de trente-deux millions, Je ne m'en voudrais pas défaire, Œuvr. div. Le différ. de beaux yeux et belle bouche.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Deux millions qui sont vingt fois cent mille escus [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, an 1419]
    À trois millions de francs près [COMM., V, 18]
  • XVIe s.
    L'on doit sçavoir que ung million vaut mille milliers de unitez [DE LA ROCHE, Arismetique, f° 7 (voy. l'explication de cette manière de compter à BILLION).]
    Mille, voire un million de familles ont passé par telle et si violente cothe [FROUMENTEAU, Finances, 3e livre, p. 393]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de mille, à l'aide d'un suffixe augmentatif ; provenç. milio ; catal. milió ; espagn. millon ; portug. milhão ; ital. milione.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MILLION. Ajoutez :
    Fig. et vulgairement, le million, la grande masse du peuple, le grand nombre ; c'est une expression anglaise.
    Si l'Angleterre a l'avantage de fournir le million, elle rencontre sur le terrain des tissus ordinaires la concurrence des autres pays producteurs [, Journ. offic. 21 avril 1876, p. 2835, 1re col.]

million

MILLION. n. m. Nom de nombre cardinal. Mille fois mille. On compte en France environ quarante millions d'habitants.

Il se dit absolument, en termes de Finance, d'un Million de francs. Sa fortune s'élève à plusieurs millions. La dépense est montée à un million.

Fam., Être riche à millions, Être extrêmement riche.

MILLION désigne aussi Un nombre indéfini, mais fort considérable; et alors il se dit ordinairement par exagération. J'ai entendu dire cela un million de fois.

million

Un million d'escus, Decies centum millia scutatorum.

Traductions

million

miljoen, duizendstemillionאלף אלפים (ז), מיליון (ז)Millionmilionomillónmilionomilionemilhãoεκατομμύριοmillionمَلْيُونmilionmillionmiljoonamilijun100万백만milionмиллионmiljonหนึ่งล้านmilyontriệu百万 (miljɔ̃)
nom masculin
mille fois mille deux millions d'euros

million

[miljɔ̃] nmmillion
deux millions de personnes → two million people
riche à millions → worth millions