mineur

1. mineur

n.m. et adj.m. [ de 2. mine ]
1. Personne qui travaille dans une mine : Les mineurs doivent porter un casque.
2. Militaire qui pose des mines : Sapeur mineur.

2. mineur, e

adj. [ du lat. minor, plus petit ]
1. D'une importance moindre, de peu d'intérêt : Un événement mineur marginal, minime ; capital, majeur de second ordre ; secondaire ; essentiel, fondamental, majeur
2. En musique, se dit d'un accord, d'une gamme, d'un intervalle ou d'un mode dont la tierce se compose d'un ton et d'un demi-ton. Tonalité en mi mineur.
adj. et n.
Qui n'a pas encore atteint l'âge de la majorité légale (par opp. à majeur) : En France, on est mineur jusqu'à l'âge de 18 ans. Un film interdit aux mineurs.

mineure

n.f.
En logique, seconde proposition d'un syllogisme (par opp. à majeure).

MINEUR1

(mi-neur) s. m.
Celui qui fouille la mine pour en tirer la matière minérale.
Les recherches des mineurs, celles de Pallas, de Saussure, de Leduc, de Dolomieu nous ont donné des généralités précieuses, quoique non encore hors de contestation, sur les montagnes primitives, [, Instit. Mém. sciences, 1807, 1er semestre, p. 134]
École des mineurs, école pratique fondée à Saint-Étienne (Loire), pour donner gratuitement des connaissances en minéralogie à des élèves qui n'y sont admis qu'après concours. Petit mineur, être imaginaire auquel les ouvriers mineurs offrent une chandelle à certaines époques ; superstition qui se rattache aux Bergmännlein germaniques, espèce du genre elfe, que depuis Paracelse on appelle gnomes. Adjectivement. Ouvrier mineur.
Mineur, mineuse, se dit des animaux qui creusent dans la terre ou dans le tronc des arbres, pour s'y loger ou pour y déposer leur progéniture.
Les insectes mineurs des feuilles sont, pour la plupart, des animaux bien petits ; car ils peuvent se loger commodément dans l'épaisseur d'une simple feuille d'herbe ou d'arbre souvent très mince [BONNET, Observ. 44e, Insectes.]
Ce sont de grandes mineuses que les guêpes dont j'esquisse l'histoire ; elles entendent à merveille à excaver la terre et à y pratiquer un souterrain spacieux pour y loger commodément leur guêpier [ID., Contempl. nat. XI, 23]
Adj. Vers mineurs, les larves qui se mettent à l'abri dans l'intérieur des végétaux.
Celui qui travaille aux mines pour l'attaque ou la défense des places. Adjectivement. Sapeur mineur. Ancien terme militaire. Attacher le mineur, opération de siége, qui consistait à introduire un mineur dans un trou fait au rempart, pour qu'il en continuât l'excavation.
Il avait été résolu d'attacher le mineur en deux endroits à une demi-lune et à un bastion [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 232, dans POUGENS]
Le mineur, sorte de charrue-taupe, imaginée en Angleterre pour fouiller profondément le sol.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si misrent mineurs par desous terre, pour le mur faire verser [VILLEH., CXLI]
  • XIVe s.
    Trestuit li mineour si sont là accouru [, Guesclin. 19950]
    Et puis viennent au mur li bon mineur de pris, Qui pour les murs percer feroient [frappaient] de leur pis [pics] [, ib. 21218]
  • XVIe s.
    Les soldats et mineux [PARÉ, X, I]

ÉTYMOLOGIE

  • Miner.

mineur

MINEUR. n. m. Celui qui travaille à l'exploitation d'une mine.

Il désigne aussi le Soldat chargé des travaux de mines. Une compagnie de mineurs. Par apposition, Un sapeur mineur.

mineur

MINEUR, EURE. adj. Qui est moindre, plus petit. Un intérêt mineur. Un souci mineur. Il est rare en ce sens.

On l'emploie surtout dans les expressions ou dénominations suivantes :

En Géographie, l'Asie Mineure, Partie occidentale de l'Asie.

En Matière ecclésiastique, Les quatre ordres mineurs, ou, substantivement, Les quatre mineurs. Voyez ORDRE. Excommunication mineure. Voyez EXCOMMUNICATION.

Frères mineurs. Voyez FRÈRE.

En termes de Musique, Tierce mineure, Tierce composée d'un ton et d'un demi-ton. Ré fa est une tierce mineure. On appelle également Sixte mineure un Intervalle tel que celui de mi à ut, et Septième mineure un Intervalle tel que celui de mi à ré. On appelle encore Mode mineur Celui où la tierce et la sixte, au-dessus de la tonique, sont mineures. Ton de la, mode mineur. On dit dans le même sens Un air en mineur; passer du mineur au majeur, du majeur au mineur : alors Mineur est employé substantivement.

En termes de Jurisprudence, il signifie Qui n'a point atteint l'âge prescrit par les lois pour disposer de sa personne, de son bien. Enfant mineur. Fille mineure. Substantivement, Un mineur. En France, le mineur est l'individu de l'un ou de l'autre sexe qui n'a point encore l'âge de vingt et un ans accomplis. Tutelle d'un mineur. Émanciper une mineure. C'est le droit des mineurs.

En termes de Logique, MINEURE désigne Celle des deux prémisses du syllogisme qui contient le petit terme. Le syllogisme comprend trois propositions : la majeure, la mineure et la conclusion. Nier, accorder, prouver la mineure, une mineure.

MINEUR désigne le Petit terme du syllogisme.

mineur

Mineur, selon cette signification, celuy qui fait une mine sous terre pour renverser une tour, muraille, bastion, ou autre edifice, Cunicularius. Vegece au liv. 2. chap. 11.

mineur

Mineur, ou Mineur d'ans. Il vient de Minor.

Un mineur de douze ou quatorze ans, qui n'est plus en puissance de pere, Pupillus pupilli.

Mineur de vingt cinq ans, ne peut estre en jugement sans authorité de tuteur, curateur, ou autre ayant puissance sur luy, Minor annis XXV. nec experiundi potens, nec recusandi, nisi authorem habeat curatorem, Nec impuberi, nec adolescenti iudicio contendere legibus permissum est, nisi authore praeeunte. B.

Un mineur de XXV. ans ne peut estre en jugement à son dommage, sans authorité de justice, Minor annis XXV. nondum potens est iuris experiundi sine authore iudiciali, neque in iudicio solus stare nisi in rem suam potest, qui nondum in tutelam iustam sui venit, qui nondum annos personae litigatoris impleuit, qui nondum forensi persona praeditus est legibus ac moribus. Budaeus.

Un mineur de quatorze ans ne peut confisquer son fief, ne faire ou porter hommages, Pupillus personam non sustinet committendi praedij potentem, aut fideastringendi. B.

Contracts faits avec mineurs tiennent, s'ils sont à leur profit, Quod maior cum minore annorum XXV. egerit, ita demum ratum erit si minoris intererit non irritum fieri. B.

Mineur condamné en la personne ou qualité de son tuteur, In persona tutoris pupillus condemnatus. B.

On n'est point tuteur, à fin que les mineurs soient enfondrez en debtes, Non in hoc administrantur tutelae vt mergantur pupilli.

Appartenant à mineurs, Pupillaris et hoc pupillare.

mineur


MINEUR, s. m. 1°. Celui qui fouille la mine (n°. 2°.) pour en tirer la matière minérale. = 2°. Celui qui travaille à une mine (n°. 5°.) pour faire sauter quelque fortification. = Remarquez que, dans ce dernier sens, quoiqu'on comande plusieurs Mineurs pour cette opération, l'usage veut qu' on dise, atacher le Mineur à un bastion, et non pas Les Mineurs.

mineur


MINEUR, EûRE, adj. Il se dit de celui, celle qui n'a pas ateint l'âge, prescrit par les Lois, pour disposer de sa persone et de ses biens. "Enfant mineur; fille mineure. = S. m. Un mineur; faire le profit d'un mineur, du mineur = Mineur, plus petit. Les quatre Ordres mineurs; ou, absolument et substantivement, les quatre Mineurs; les quatre petits Ordres. Les Frères mineurs, les Cordeliers. "L'Asie mineure. "Excomunication mineure. = S. f. En Logique, la mineure est la 2de proposition d'un syllogisme.

Traductions

mineur


mineure

(minœʀ)
adjectif
1. peu important un délit mineur
2. qui n'a pas la majorité une personne mineure

mineur

masculin

mineure

féminin
nom
personne qui n'a pas atteint la majorité interdit aux mineurs

mineur

unbedeutend, minderjährig, Bergmann, Grubenarbeiter, Kumpel, unbeteutend, Bagatell-, nichtig, a-Moll, Jugendlicher, Moll, Bergarbeiter, Minderjährigerminer, minor, unimportant, insignificant, trifling, collier, underage, irrelevant, of no account, trite, underaged, mineworker, infantmijnwerker, beuzelachtig, goedaardig, luizig, onbeduidend, onbelangrijk, onbetekenend, onnozel, kleiner, minderjarig, minderjarige, geniesoldaat, minder, minder belangrijk, onvolwassenכורה (ז), מינורי (ת), קטין (ז), כּוֹרֶה, קָטִיןbagatela, negravafrívolo, fútil, menor, menor de edad, mineroinsignificante, menor de idade, mineiro, secundáriooviktig, gruvarbetare, minderårig, mindre, underårigανήλικος, ανθρακωρύχος, ασήμαντοςгорняк, малозначительный, младший, несовершеннолетний, шахтерminatore, minore, minorenneثَانَوِيٌّ, قَاصِرٌ, قاصِر, مُعَدِّنdruhořadý, horník, nezletilýmindre, mindreårig, minearbejderalaikäinen, kaivostyöläinen, vähäinenmaloljetan, maloljetnik, minoran, rudar小さい方の, 未成年の, 未成年者, 炭坑労働者광부, 미성년의, 미성년자, 사소한gruvearbeider, mindre, mindreåriggórnik, mniejszy, nieletni, niepełnoletniเป็นรอง, คนงานเหมือง, ผู้เยาว์, อายุต่ำกว่าที่กำหนดküçük, madenci, reşit olmayan, ufakthấp hơn tuổi quy định, thợ mỏ, thứ yếu, vị thành niên未成年人, 未成年的, 矿工, 较小的незначителни (minœʀ)
nom masculin
personne qui travaille dans une mine

mineur

[minœʀ]
adjminor
nm/f (DROIT)minor
les mineurs → the under-18s
nm
(= travailleur) → miner
Mon grand-père était mineur → My grandfather was a miner.
mineur de fond → face worker
(MILITAIRE)sapper