moût

(Mot repris de moûts)

moût

n.m. [ lat. mustum ]
1. Jus de raisin non fermenté à partir duquel se fait la vinification.
2. Jus de fruits, de végétaux, que l'on fait fermenter pour préparer des boissons alcooliques.

MOÛT

(mou ; le t ne se lie pas en conversation ; au pluriel, l's se lie : des mou-z en fermentation) s. m.
Jus de raisin qui vient d'être exprimé et qui n'a point encore subi la fermentation.
Le moût surtout, lorsque le bon Silène Bouillant encor le puise à tasse pleine.... [LA FONT., Quinquina, II]
On dissout du moût cuit, du miel ou de la réglisse dans le vin où l'acidité se manifeste ; par ce moyen non-seulement on corrige le goût aigre.... [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 309, dans POUGENS]
Cela n'a ni goût ni moût, se dit d'un potage ou d'un mets mal assaisonné ; et, figurément, d'une narration, d'un livre.
Par extension, suc sucré extrait de divers végétaux et destiné ordinairement à la fermentation alcoolique. Du moût de bière.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quant roisin sont cuit u [au] vin novel, u quant il sont demouré en moust [ALEBRANT, f° 52]
  • XIVe s.
    Ainsi que un moust qui boust ou tonnel et par faulte de vent rompt la barre et le bondail.... [A. CHART., l'Espérance des trois vertus.]
  • XVIe s.
    Comme le moust bouillant dans un vaisseau poulse à mont tout ce qu'il y a dans le fond [MONT., II, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et catal. most ; espagn. et ital. mosto ; du lat. mustum : vinum mustum, vin nouveau, non fermenté ; comparez MOUSSE 2.

moût

MOÛT. n. m. Jus de raisin qui n'a point encore fermenté.

Il se dit, par extension, du Liquide sucré extrait des divers végétaux et destiné ordinairement à la fermentation alcoolique. Du moût de bière.

mout


MOUT, s. m. [Monos. le t ne se pron. pas.] Vin nouvellement fait, et qui est encôre doux.

Traductions

moût

Most

moût

mosto

moût

[mu] nm [vin] → must; [bière] → wort