mobile


Recherches associées à mobile: envoyer

1. mobile

adj. [ lat. mobilis, de movere, mouvoir ]
1. Qui peut se déplacer, être enlevé : Calendrier à feuillets mobiles amovible ; inamovible
2. Qui est animé d'un mouvement constant : La surface mobile des eaux mouvant ; immobile, stagnant expressif ; inexpressif
3. Qui est amené à se déplacer ou qui est prêt à changer d'activité : ambulant itinérant
4. Dont la date, la valeur n'est pas fixe : La Pentecôte est une fête mobile dont la date varie en fonction de la date de Pâques variable
5. Se dit d'un matériel informatique, audiovisuel ou de télécommunication qui peut s'utiliser lors de déplacements, sans nécessité de branchement : Un téléphone mobile radiotéléphone ; 1. fixe

2. mobile

n.m. [ de 1. mobile ]
1. Corps ou point qui se déplace et dont on étudie le mouvement : La vitesse d'un mobile.
2. Œuvre d'art composée d'éléments articulés qui peuvent bouger sous l'action de l'air, d'un moteur : Les premiers mobiles ont été conçus par Calder.
3. Impulsion qui pousse à agir, qui détermine une conduite ; motivation : Le mobile d'un crime cause, motif, raison
4. Téléphone mobile : Elle a perdu son mobile radiotéléphone

MOBILE

(mo-bi-l') adj.
Qui se meut ou qui peut être mû.
Mobiles comme le mercure, ils pirouettent, ils gesticulent, ils crient, ils s'agitent [LA BRUY., IX.]
Ce qu'on appelle une matière morte, ne serait-ce pas une matière mobile par une autre matière ? [DIDER., Interprét. de la nat. Question 5]
Comme de vieux nochers, de qui la couche mobile est suspendue aux mâts [CHATEAUBR., Génie, I, V, 3]
Sur un sable mobile ou des flots écumants [C. DELAV., Paria, IV, 7]
Terme d'imprimerie. Caractères mobiles, caractères séparés, par opposition aux planches gravées en bois, stéréotypées, etc. Terme de botanique. Anthère mobile, anthère qui, fixée par un seul point faisant office de charnière, peut se mouvoir en deux sens opposés. Anneau mobile, anneau des champignons, quand, n'adhérant pas au pied du stipe, il peut en parcourir la longueur comme ferait une bague. Terme de construction. Menuiserie mobile, celle qui a pour objet la construction des portes, des croisées, etc.
Fêtes mobiles, certaines fêtes de l'année ainsi nommées parce que le jour de leur célébration change tous les ans, selon la différence des lunaisons.
Terme d'administration militaire. Troupes mobiles se dit par opposition à troupes sédentaires. Créer une garde nationale mobile. Garde mobile, corps de troupe formé en 1848 après la chute de Louis-Philippe parmi les ouvriers de Paris. S. f. La mobile, la garde mobile. S. m. Un mobile, un soldat de la garde mobile.
Armistice mobile, armistice par lequel, de deux corps, l'un avance et l'autre recule, sans en venir aux mains.
Un armistice mobile s'établit [entre les Russes et les Autrichiens] : le général russe et Schwartzenberg devaient manœuvrer l'un devant l'autre, le Russe sur l'offensive, l'Autrichien sur la défensive, mais sans en venir aux mains [SÉGUR, Hist. de Nap. XII, 10]
Couleur mobile, couleur qui varie avec l'aspect des corps colorés.
Changeant, inconstant.
Salomon reconnaît la sagesse pour la plus muable ou la plus changeante chose de toutes les mobiles [LA MOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Pyrrhon.]
Un caractère mobile, sensible et passionné [STAËL, Corinne, I, 1]
Il n'y a rien de plus mobile que les têtes exaltées [ID., ib. XVI, 6]
Vos édits inconstants Ont annoncé chez vous un cœur faible et mobile [M. J. CHÉN., Charles IX, II, 3]
S. m. Un mobile, un corps qui est mû. Un mobile communique une partie de son mouvement à un autre mobile qu'il rencontre.
Tout mobile qui se meut dans un cercle, ou dans une ellipse, ou dans une courbe quelconque, se meut autour d'un centre auquel il tend [VOLT., Newt. III, 4]
Terme d'horlogerie. Un mobile, roue ou quelque autre pièce du mouvement d'une montre ou d'une pendule, qui tourne sur son pivot. Les premiers mobiles sont le barillet, la fusée et la grande roue moyenne ; les derniers mobiles, la petite roue moyenne, la roue de champ, la roue de rencontre et le balancier.
Dans l'ancienne astronomie, le premier mobile, la première et la plus haute des sphères célestes, qui se meut et donne le mouvement aux sphères inférieures.
Ce ciel que nous appelons premier mobile, est tellement au-dessus de tous les autres cieux qu'il ne laisse pas de leur imprimer son mouvement et son action [BOURDAL., 3e dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 128]
Temps du premier mobile, temps qui est mesuré par le retour des étoiles au méridien. Par extension. Premier mobile, la première cause de plusieurs mouvements subordonnés.
Le concours de l'âme et du corps est visible dans les passions ; mais il est clair que le premier mobile est tantôt dans la pensée de l'âme, tantôt dans le mouvement commencé par la disposition du corps [BOSSUET, Connaiss. III, 11]
Fig. Premier mobile, se dit d'une personne qui donne le mouvement à une affaire, à une association.
C'est cette infortunée Galigaï qui avait été le premier mobile de la fortune du cardinal de Richelieu, lorsqu'il était jeune encore, et qu'il s'appelait l'abbé de Chillon [VOLT., Mœurs, 175]
Il se dit aussi des choses qui exercent la principale influence.
Il semble que leurs passions [des hommes] sont les premiers mobiles des changements et des fortunes [MASS., Panégyr. Martyr.]
L'argent, ce qui est le premier mobile des affaires de ce monde [VOLT., l'Ingénu, 8]
Les trois philosophes agitèrent la grande question, quel est le premier mobile de toutes les actions des hommes [ID., Oreilles, 7]
La force mouvante, signification qui est advenue, bien que mobile veuille dire expressément ce qui peut être mû, de ce que le premier mobile, qui se mouvait le premier, était supposé communiquer son mouvement à tout le reste. Le feu est le mobile de cette machine. Aujourd'hui, on dit plutôt moteur. Fig. Ce qui porte, ce qui excite à faire quelque chose.
Les deux grands mobiles propres à remuer les spectateurs chez les anciens [dans les tragédies] étaient la terreur et la compassion [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 124, dans POUGENS]
La gloire, ce puissant mobile de toutes les grandes âmes [BUFF., Nature des animaux.]
L'or, unique mobile, unique récompense [M. J. CHÉN., Gracq. II, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. mobilis, contraction de movibilis, susceptible d'être mû. Mobile est refait sur le latin ; mobilis avait donné meuble.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MOBILE. Ajoutez :
    10° Qui change d'objet fréquemment, par une succession rapide.
    Il leur advint comme au voyageur qui gravit dans un temps sombre l'amphithéâtre colossal des Alpes ou des Pyrénées ; dans sa mobile admiration, chaque sommet découvert lui semble le principal, celui qui domine tout [MICHELET, la Réforme, p. 23]

mobile

MOBILE. adj. des deux genres. Qui se meut ou qui peut être mû. L'aiguille aimantée est mobile sur son pivot. Cette roue n'est pas assez mobile. La surface mobile des eaux.

En termes d'Imprimerie, Caractères mobiles, Caractères séparés qu'on place les uns après les autres pour en former des mots.

Poêle mobile, Poêle, muni d'un tuyau, qui peut être transporté d'une chambre dans une autre.

Culasse mobile, Partie mobile du mécanisme d'un fusil, qui sert à verrouiller le canon.

En termes d'Administration militaire, Troupes mobiles se dit par opposition à Troupes, à corps sédentaires.

Colonne mobile. Voyez COLONNE.

La garde mobile s'est dit, dans l'organisation militaire de 1868, de l'Ensemble des jeunes gens qui n'avaient pas été compris dans la conscription mais qui pouvaient être appelés au service actif en temps de guerre. Substantivement, Un mobile. Les mobiles bretons. Les mobiles de l'Oise.

La garde mobile désigne actuellement un Corps de gendarmerie spécial appelé à se déplacer en cas de besoin, par opposition à la gendarmerie sédentaire.

Fêtes mobiles, Certaines fêtes de l'année, ainsi nommées parce que le jour de leur célébration change tous les ans, selon la différence des lunaisons par rapport à l'équinoxe de printemps. Pâques, la Pentecôte, l'Ascension, etc., sont des fêtes mobiles.

MOBILE signifie aussi Qui change facilement. Physionomie mobile.

Fig., Caractère mobile, Caractère changeant. Imagination, esprit mobile, Imagination, esprit qui reçoit aisément des impressions différentes.

MOBILE s'emploie aussi comme nom masculin et désigne un Corps susceptible d'être mis en mouvement. Il s'emploie surtout comme terme de Mécanique et signifie alors Point mobile. Soit un mobile M soumis à une force F... Un mobile imprime une partie de son mouvement à un autre mobile qu'il rencontre.

Il désigne particulièrement, en termes d'Horlogerie, une Roue ou quelque autre pièce du mouvement d'une montre ou d'une pendule, qui tourne sur son pivot.

Il se dit figurément de Ce qui pousse à agir, de Ce qui excite à faire quelque chose. L'amour de la gloire est le mobile de grandes actions. L'appât du gain est son unique mobile. Il n'y a eu dans sa conduite aucun mobile intéressé.

mobile

Mobile, Mobilis, voyez Meuble.

mobile


MOBILE, adj. et subst. MOBILITÉ, s. f. [Dern. e muet au 1er, e fer. au dern.] Mobile, adj. Au propre, qui se meut, ou qui peut être mu. "Il y a des corps plus mobiles les uns que les aûtres. Mobilité, facilité à être mu: "La moblité des corps sphériques. Fig. "L'inconstance, ou pour parler plus exactement, l'extrême mobilité de son caractère empêchoit qu'on ne fût tenté de s'atacher à lui, et gâtoit seule les excellentes qualités qu'il avoit reçues de la natûre. L'Abé Garnier, (Hist. de Fr.) parlant du Roi de Navarre, père d'Henri IV. = Mobile, s. m. En méchanique, le corps qui est mu. "Quand un mobile est en moûvement. — En Astronomie, dans les vieux systêmes, ce qui meut; le premier mobile. = Fig. Homme qui done le branle à une afaire. "Il étoit le premier mobile de cette conjuration. "L'intérêt est le mobile de la plupart des hommes.
   Fêtes Mobiles sont celles qui, fixées à un même jour de la semaine, ne le sont pas à un même jour du mois, comme Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, etc.
   REM. Mobilité se dit fig. de la physionomie, en parlant sur-tout des Acteurs. "Sa physionomie a de la mobilité, de l'expression. Mercure. C'est un néologisme heureux.

Synonymes et Contraires

mobile

adjectif mobile
1.  Qui peut se déplacer.
2.  Animé d'un mouvement constant.
3.  Vieux. Qui passe d'une idée à l'autre.

mobile

nom masculin mobile
Motif qui pousse à agir.
Traductions

mobile

(mɔbil)
adjectif
1. qui peut être déplacé une pièce mobile
2. qui se déplace des troupes mobiles

mobile

beweglich, veränderlich, Handy, mobil, wetterwendisch, Mobiltelefon, Motiv, rührendmobile, movable, cell phone, motive, moving, prompt, moveable, removable, mobile phone, motivation, cellbeweegbaar, los, beweeglijk, mobiel, bewegelijk, druk, onbestendig, prompt, roerend, roerig, veranderlijk, vlinderachtig, wispelturig, woelig, verplaatsbaar, lopend, motief, ontroerendמובייל (ז) [מרצדת], מיטלטל (ת), מניע (ז), מרצדת (נ), נייד (ת), נע (ת), מֵנִיעַ, נַיָּד, נָע, מִרְצֶדֶתbevægelig, bevægende, motivακατάστατος, κίνητρο, συγκινητικόςinstigilo, lokŝanĝa, mobilo, movebla, moviĝema, ŝanĝiĝemamovedizo, movible, móvil, emotivo, motivomobile, commovente, motivoambulante, celular, inconstante, móbil, móvel, comovente, motivoföränderlig, motiv, rörandeحَافِزٌ, مُؤَثِّرٌdojemný, motivliikuttava, motiividirljiv, motiv動機, 感動させる동기, 움직이는motiv, rørendemotyw, ruchomyдвижущийся, мотивเหตุจูงใจ, ซึ่งดลใจdokunaklı, sebepcảm động, động cơ动机, 感人的Мобилен
nom masculin
1. raison qui pousse qqn à agir le mobile d'un meurtre
2. téléphone portable Appelle-moi sur mon mobile.
3. objet composé de plusieurs éléments qui bougent un mobile pour enfants

mobile

[mɔbil]
adj
(= portable) [téléphone, téléphonie] → mobile
(= amovible) [cloison, support] → removable
[pièce] → moving
[élément] → movable
nm
[crime, meurtre] → motive
le mobile du crime → the motive for the crime
Quel était le mobile du crime? → What was the motive for the crime?
(= œuvre d'art) → mobile
(PHYSIQUE)moving object, moving body
(= portable) → mobile (Grande-Bretagne), mobile phone (Grande-Bretagne), cellphone (USA)