modeste


Recherches associées à modeste: modestie

modeste

adj. [ du lat. modestus, modéré ]
1. Qui manifeste de la modestie : Une femme modeste
effacé ; vaniteux : Un air modeste
2. Qui est peu exigeant : Il est modeste dans ses ambitions
3. Qui est sans richesse, sans faste : Des vêtements modestes
4. De peu d'importance : Un salaire modeste
5. Qui est peu fortuné : Elle est d'origine modeste

MODESTE

(mo-dè-st') adj.
Qui a de la modération, qui ne donne pas dans l'excès.
Avec ses amis aussi modestes que lui [BOSSUET, le Tellier.]
Pour rendre votre peuple modeste dans sa dépense [FÉN., Tél. XI]
En parlant des choses, qui ne dépasse par le taux voulu. Ceci est une évaluation modeste.
Ma vengeance est bien modeste [BÉRANG., Ivrogne.]
En parlant des choses, médiocre, simple, sans éclat.
Renfermé, à l'exemple de ses pères, dans les modestes emplois de la robe [BOSSUET, le Tellier.]
Son habillement était beaucoup plus que modeste [MONTESQ., Lett. pers. 45]
C'est ici où on voyait autrefois la demeure modeste de Numa [, Hist. des Vestales, dans DESFONTAINES]
Respectez, croyez-moi, les modestes foyers D'agrestes habitants, mais de vaillants guerriers [VOLT., Scythes, II, 5]
Couleur modeste, couleur qui n'est pas éclatante. Le gris est une couleur modeste.
Qui a de la modestie, en parlant des personnes.
Jamais on ne m'a vu triompher de ces bruits, J'y suis assez modeste [MOL., Éc. des f. I, 1]
Comme l'univers n'a rien de plus grand que les grands hommes modestes [BOSSUET, Cornet.]
Seule dans son palais la modeste Junie... [RAC., Brit. II, 2]
Un homme modeste ne parle point de soi [LA BRUY., XI]
Je me connais trop bien pour n'être pas modeste [VOLT., Lett. Lacombe, 26 mai 1766]
Substantivement. Faire le modeste. Il se dit des choses, dans le même sens.
Par un refus modeste et fait pour inviter, Elle s'en dit indigne et croit le mériter [CORN., Pomp. III, 3]
Votre humeur modeste aime l'abaissement [ID., Théod. I, 2]
Qu'il ait de ses aïeux un souvenir modeste [RAC., Andr. IV, 1]
Qu'.... à ce courroux funeste On verrait succéder un silence modeste [ID., Brit. IV, 4]
Il [Trajan] cherchait le mérite modeste, pour l'employer et le récompenser, parce qu'il était modeste lui-même [VOLT., Temple de la gloire, préface.]
Le ton modeste doit être le mien, et celui de tout homme qui se livre au public [ID., Lett. Thiriot, 25 janv. 1736]
Qui a de la pudeur, de la décence, en parlant des personnes. Il faut qu'une femme soit modeste. En parlant des choses, qui est conforme à la pudeur, à la bienséance. Il faut que le langage soit toujours modeste.
À quoi bon, disaient-ils, cette mine modeste Et ce sage dehors que dément tout le reste ? [MOL., Mis. III, 4]
S. m. Ancien terme de toilette. Un modeste, sorte de mouchoir dont les dames se couvraient le cou, et qui s'est appelé aussi modestie.

ÉTYMOLOGIE

  • lat. modestus. Comme moderari est pour modesari, modestus en est le participe à côté de moderatus, comme sectus à côté de secatus (voy. MODÉRER).

modeste

MODESTE. adj. des deux genres. Qui a de la retenue, de la modération, qui ne donne dans aucun excès. Il est modeste dans sa dépense, dans toute sa conduite. Par extension, Former des voeux modestes. Avoir des ambitions, des goûts modestes.

Il signifie, en parlant des Choses, Qui est modéré, simple, sans éclat. Avoir un train de vie, une table modeste. Faire une dépense modeste. Condition modeste. Emploi modeste. Prix modestes.

MODESTE signifie aussi Qui est réservé dans la manière de penser et de parler de soi, qui a une opinion modérée de son mérite. Il est modeste dans ses propos, dans son attitude. Avoir un maintien modeste, une contenance modeste, un air modeste, un ton modeste. Garder un silence modeste. Faire une réponse modeste. Avoir une opinion modeste de soi-même. Substantivement, Faire le modeste.

MODESTE signifie encore Qui a de la pudeur, qui observe la décence. Une jeune fille modeste.

modeste

Homme Modeste, gardant mesure en tout ce qu'il fait et dit, Modestus.

Fort modeste, Permodestus.

modèste


MODèSTE, adj. MODèSTEMENT, adv. MODèSTIE, s. fém. [2eè moy. 3e e muet aux 2 premiers.] Ils expriment une certaine retenûe dans la manière de se conduire et de parler de soi. "Homme, femme, modeste. "Parler, marcher, s'habiller modestement, avec modestie. "Se tenir dans la modestie. "Se comporter avec modestie. "On n'ose le louer en face, pour ne pas blesser sa modestie. = Il se prend quelquefois pour pudeur. "La modestie, dans les femmes, est l'anonce de toutes les vertus: l'immodestie semble suposer tous les vices. Marin. "La modestie est l'ornement et la plus belle parûre d'une jeune persone. "Paroles qui blessent, qui choquent la modestie. — Voy HONTE.
   Rem. 1°. Modestie n'a pas ordinairement de pluriel; et quoiqu'on parle à plusieurs persones, on dit, votre modestie, et non pas vos modesties. — Le pluriel fait pourtant fort bien dans la phrâse suivante. "C'étoit là de ces modesties que la crainte inspire. Boss. Il n'est pas si bon dans cette aûtre phrâse du même Auteur. "Au milieu de ces modesties de Luther, c. à. d. de ces discours modestes. — Modestie, dans ce dernier sens, et dans ce nombre, n'est pas autorisé par l'usage. = 2°. Modeste suit ou précède le substantif. "Air, visage modeste. Maintien, habit modeste. Manières modestes, etc. "Ses modestes desirs. Rouss. — On pourrait aussi dire, modeste maintien, modeste contenance; mais modeste air, modeste habit ne seraient pas suportables.

Traductions

modeste

bescheiden, anspruchslos, unprätentiösmodest, unassuming, humble, simple, unpretentious, demurebescheiden, zedig, discreet, ingetogen, teruggetrokken, nederig, laag, stemmigביישן (ז), נחבא אל הכלים (ת), נמוך רוח (ת), ענוותן (ז), עניו (ת), צנוע (ת), שפל רוח (ת), עָנָו, צָנוּעַbeskeiemodestbeskedenσεμνός, αγνός, μετριοπαθής, μετριόφρονας, μετριόφρωνmodestavaatimatonhógværmodesto, umilebeskjedenskromnymodesto, módico, recatadoblygsamalçak gönüllü, alçakgönüllü, gösterişsiz, ılımlı, modesto, namusluمُتَوَاضِعٌskromnýmodestoskroman謙虚な겸손한скромный, небогатыйไม่ใหญ่โตkhiêm tốn朴素的 (mɔdɛst)
adjectif
1. qui ne cherche pas à montrer son savoir, ses qualités rester modeste
2. sans luxe un logement modeste

modeste

[mɔdɛst] adj
modest
Ne sois pas si modeste! → Don't be so modest!
[origine] → modest, humble