monotone

monotone

adj. [ du gr. tonos, ton ]
1. Qui est toujours sur le même ton : Chant monotone monocorde
2. Qui lasse par son rythme, ses intonations sans variété : Une comédienne monotone terne
3. Qui est uniforme ; sans imprévu : Une vie monotone morne, triste

MONOTONE

(mo-no-to-n') adj.
Qui est toujours sur le même ton. Parole monotone.
Comme un enfant bercé par un chant monotone, Mon âme s'assoupit au murmure des eaux [LAMART., Méd. I, 6]
On dit dans un sens analogue : bruit monotone.
Le souffle souterrain [d'une cascade], continu, monotone [LAMART., Jocel. III, 117]
Par extension, acteur, orateur monotone, acteur, orateur, dont le débit est toujours sur le même ton, sans variété.
Fig. Uniforme, qui manque de variété. Une vie monotone.
Je vis un marais fertile et monotone [CHATEAUBR., Itinér. 1re part.]
Crains des bleus horizons le cercle monotone [V. HUGO, Ball. 14]
Style monotone, celui qui emploie toujours les mêmes idées, les mêmes tournures, les mêmes mots, les mêmes figures.
Terme de peinture. Qui est égal de ton et de couleur, qui est fade, gris, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé de deux mots grecs se traduisant par : unique et ton.

monotone

MONOTONE. adj. des deux genres. Qui est toujours sur le même ton, qui n'est pas varié dans ses intonations ou dans ses inflexions. Chant, déclamation monotone. On dit, dans un sens analogue, Un bruit monotone.

Par extension, Orateur monotone, Orateur dont le débit n'est pas varié.

MONOTONE se dit, figurément, des Choses qui sont uniformes, qui manquent de variété. Mener une vie monotone. Des occupations monotones. Un style, une parole monotone.

monotone


MONOTONE, adj. MONOTONIE, s. f. M. Targe dit monoton; haranguer avec un flux monoton, prolixe et ennuyeux. Hist. d'Angl. de Smollet. C'est peut-être une faûte d'impression. = Des imprimeurs ignorans ou inatentifs écrivent monotomie. On troûve cette mauvaise ortographe dans des livres, où l'on ne peut être tenté de la mettre sur le compte des Auteurs. Des persones, qui ignorent l'origine de ce mot, prononcent aussi monotomie. = Ces deux mots expriment au propre, l'uniformité ennuyeuse du ton dans la conversation, ou dans un Discours prononcé en public. "Chant monotone; déclamation monotone. "Ce Prédicateur endort par une désagréable monotonie. = Figurément ils se disent d'une grande uniformité dans le style, ou dans les tours, les figûres d'un discours. "Son style est monotone. "Il faut éviter la monotonie dans les ouvrages d'éloquence. "Presque toutes les phrâses de M. D. L. H. commencent par il; ce qui produit la monotonie la plus désagréable. Ann. Litt. "Est-il donc enchaîné dans le cercle monotone qu'il parcourt depuis son aparition sur la scène françoise. Salaun. — Cercle monotone, ne me parait pas une métaphore fort juste.

Synonymes et Contraires

monotone

adjectif monotone
2.  Qui est sans variété.
Traductions

monotone

monoton, eintönigmonotonous, humdrum, repetitiveeentonig, monotoon, saaiחד-גוני (ת), מונוטוני (ת) [חד גווני], חַד-גּוֹנִיmonotonamonótonomonotono, cantelinantemonótonomonoton, entonigbiteviye, tekdüzeμονότονοςمُـمِلٌّmonotónnímonotonyksitoikkoinenmonoton単調な단조로운monotonmonotonnyмонотонныйน่าเบื่อหน่ายเพราะซ้ำซากđơn điệu单调的單調 (mɔnɔtɔn)
adjectif
1. qui se répète un rythme monotone
2. figuré triste, ennuyeux un paysage monotone

monotone

[mɔnɔtɔn] adjmonotonous