morbleu


Recherches associées à morbleu: jouter, parbleu, ventrebleu

morbleu

interj. [ de mort de Dieu ]
Vx Juron qui marque la colère, l'impatience, etc.

MORBLEU

(mor-bleu) interj.
Sorte de jurement en usage même parmi les gens de bon ton.
Ci-gît, oui gît par la morbleu Le cardinal de Richelieu, Et ce qui cause mon ennui, Ma pension avecque lui [BENSERADE, dans RICHELET]
Il faut que le reproche à madame s'adresse. - Non, morbleu ! c'est à vous ; et vos ris complaisants Tirent de son esprit tous ces traits médisants [MOL., Mis. II, 5]
Despréaux soutint les anciens, à la réserve d'un seul moderne qui surpassait à son goût et les vieux et les nouveaux ... le jésuite reprend et presse Despréaux de nommer cet auteur si merveilleux.... enfin Despréaux le prend par le bras, et, le serrant bien fort, lui dit : mon Père, vous le voulez : eh bien ! c'est Pascal, morbleu [SÉV., 15 janv. 1690]

ÉTYMOLOGIE

  • Morbleu, morbieu, euphémisme de prononciation pour mort Dieu, la mort de Dieu ; comparez CORBLEU.

morbleu

MORBLEU. Interjection. Euphémisme du juron Par la mort de Dieu.