morigéner

morigéner

v.t. [ du lat. morigerari, être complaisant ]
Litt. Réprimander ; admonester, sermonner : Morigéner un élève chapitrer, gronder, tancer [sout.]

MORIGÉNER

(mo-ri-gé-né. La syllabe gé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je morigène, excepté au futur et au conditionnel : je morigénerai, je morigénerais) v. a.
Former les mœurs de quelqu'un (vieilli en ce sens).
Si vous aviez, en brave père, morigéné votre fils, il ne vous aurait pas joué le tour qu'il vous a fait [MOL., Scap. II, 1]
Réprimander, remettre dans l'ordre et dans le devoir (il est familier en ce sens). C'est un étourdi qui mérite que vous le morigéniez sévèrement.

REMARQUE

  • C'est une faute de dire moriginer.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    ....D'autres assez, lesquels le setvice d'amour a faict devenir vaillans et bien morigenés [, Bouciq. I, 7]
    Vaillant aux armes et bien moriginé [, ib. III, 1]
  • XVIe s.
    Il faut que la nourrice soit sage et bien morigenée [PARÉ, XVIII, 24]
    Sans cette hemoragie il n'auroit pu se morigener, à cause du sang bouillant qui le dominoit naturellement [D'AUB., Vie, XXVII]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. morigenar ; du latin morigerari, être docile, par le changement de l'r en n, changement très rare, tandis que le changement de l'n en r ne l'est pas. Morigerari vient de mos, moris, mœurs, et gerere, porter.

morigéner

MORIGÉNER. v. tr. Gronder en faisant de vives remontrances. Il s'emploie surtout dans un sens péjoratif pour signifier Réprimander avec insistance et affectation, avec une sorte de pédantisme. C'est un homme qui passe son temps à morigéner tout le monde.

morigéner


MORIGÉNER, v. act. [3e et 4eé fer.] Ceux qui disent moriginer parlent mal. Trév. = Instruire aux bones moeurs et corriger les mauvaises. "Ce père n'a pas soin de morigéner ses enfans. Quand ils manquent à leur devoir, il doit les morigéner.

Synonymes et Contraires

morigéner

verbe morigéner
Traductions

morigéner

scold