mou

1. mou

ou

mol

(devant voyelle ou « h muet »),

molle

adj. [ du lat. mollis, flexible ]
1. Qui manque de dureté : Terre molle malléable ; dur douillet, moelleux
2. Qui manque de fermeté, de vigueur, d'énergie, de vivacité : Un ventre mou flasque ; musclé faible ; résolu, vigoureux apathique, indolent ; dynamique, énergique
n.
Fam. Personne sans énergie : Il ne prend aucune initiative, c'est un mou nonchalant ; 1. battant

mou

n.m.
Ce qui est mou, peu résistant.
Donner du mou à une corde,
la détendre.

mou

adv. Fam.
Doucement : Vas-y mou.

2. mou

n.m. [ de 1. mou ]
Poumon de certains animaux de boucherie : Achète du mou de bœuf au chat.

MOU2

(mou) s. m.
Nom vulgaire du poumon de certains animaux, et particulièrement du veau. Morceau de mou. Le chat a-t-il eu son mou ?

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour faire boudins de foie, prenez deux morceaulx de foie, deux morceaulx de mol.... [, Ménagier, II, 5]
    Le mol ou poumon, car c'est tout un [, ib. II, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Mou 1.

mou

MOU, MOLLE. adj. Qui cède facilement au toucher, qui reçoit facilement l'impression des autres corps. Il est opposé à Dur. Ce lit est trop mou. De la cire molle. Avoir les chairs molles. Poires molles.

Fromage mou, Fromage que l'on mange frais avant qu'il soit durci.

On dit Mol, au masculin, devant un mot qui commence par une voyelle. Un mol abandon.

En termes de Physique, Corps mous, Ceux qui ne tendent pas à reprendre la figure que le choc ou la compression leur a fait perdre.

En termes d'Anatomie, Parties molles des corps, Les chairs, les organes qui recouvrent le squelette.

Par extension, Le temps, le vent est mou, L'air est chaud et humide.

MOU signifie au figuré Qui a peu de vigueur. Un cheval mou. L'attaque, la riposte a été molle. Style mou.

En termes de Peinture, Touche molle, manière molle, Faiblesse d'expression, insuffisance dans le dessin ou dans la couleur. On dit dans le même sens Un pinceau mou.

Il signifie aussi Qui est indolent, inactif, qui manque de résolution, d'application. C'est un écolier mou. Un caractère mou. Un esprit mou.

Il signifie encore Qui est affaibli, énervé par les plaisirs. Un homme mou et efféminé. Une âme molle.

MOU se dit aussi des Choses qui annoncent ou qui causent la mollesse. Une molle complaisance. Une molle indulgence. Une résolution molle. Une conduite molle. Une molle oisiveté. Une éducation molle.

mou

MOU. n. m. Nom vulgaire du poumon de certains animaux. Du mou de veau. Donner un morceau de mou au chat.

mou


MOU, s. m. [Monosyllabe.] Poumon de veau, d'agneau, etc. "Bouillon, fricassée de mou de veau, d'agneau, etc.

mou


MOU, MOLLE, adj. [Mou, monosyll. Mole; 2e e muet. Voyez MOL.] 1°. Qui reçoit facilement l'impression des aûtres corps. "Lit mou, ou qui n'est pas mou. Cire molle. On apèle corps mous, ceux que le choc et la compression font changer de figûre, et qui, après le choc et la compression, ne tendent pas à reprendre la figûre qu'ils viennent de perdre. Paulian, Dict. de Phys. = 2°. Figurément, qui a peu de vigueur. "Cheval mou: homme mou au travail. "Les hommes mous et abandonés aux plaisirs, manquent de courage dans les dangers. Télém. = Mou, indolent (synon.) Un homme mou ne soutient pas ses entreprises: un indolent ne veut rien entreprendre. Le premier manque de courage et de fermeté: le second manque de volonté et d'émulation. "L'homme mou ne vaut rien à la tête d'un parti: l'homme indolent n'est pas propre à le former. GIR. Syn. = 3°. Efféminé et gâté par les délices. L'Ac. le dit des persones. "Un homme mou et efféminé; une âme molle. Il me semble qu'on ne le dit guère que des chôse qui ont quelque raport aux persones: vie molle: vivre, languir dans une molle oisiveté. = 4°. On dit du tems, qu'il est mou, pour dire, qu'il est relâché; et du vent, qu'il est mou, pour dire, qu'il est chaud et humide.
   Rem. 1°. Mou fait au plur. mous, et non pas moux, comme écrit Rollin, ou son Imprimeur. = 2°. Le masc. ne doit jamais précéder le substantif: le mou cheval; le mou Général, formeraient une inversion gauloise et barbâre. Le fém. peut quelquefois, et quelquefois même il doit marcher devant. "Molle oisiveté, et non pas oisiveté molle. "Sa molle langueur se dissipe: il sort de l'ivresse et de l'assoupissement du plaisir. Jér. Délivr. = 3°. M. Necker fait régir à mou la prép. à et l'infinitif. "Les vérités utiles échapent à la pensée, qui est molle à les chercher et à les saisir. — Ce régime est dans l'analogie de la langue: mais il y en a peu d'exemples dans les Auteurs.

Synonymes et Contraires

mou


mou

nom mou
1.  Familier. Personne veule.
faible, indécis, tiède -populaire: lavette.
2.  Familier. Personne peu énergique.
Traductions

mou

(mu) + mol

molle

weich, schwabbelig, schwammigsoft, limp, spineless, sluggish, squashy, gentle, tender, sloppy, flabbyweek, mals, murw, zacht, verwijfd, kwabbigרופס (ת), רך (ת), רכרוכי (ת), רפה (ת), רפוי (ת), רוֹפֵס, רַךְ, רַכְרוּכִי, רָפֶה, רָפוּיsagbla, feble, flonjo, moll, plàstic, suau, toublød, lasketmola, molaĉablando, afeminado, tierno, fofopehmeä, velttopuhamolle, floscio, moscio, flaccidolenis, malacus, mitis, mollisbløt, slappbrando, fofo, macio, mole, suave, flácidomoalelen, mjuk, mör, vek, slapplainiمُتَرَهِّلochablýπλαδαρόςmlohavたるんだ축 늘어진sflaczałyдряблыйหย่อนยานgevşeknhẽo nhèo松弛的 (mɔl)
adjectif
1. qui s'enfonce quand on appuie dessus du beurre mou un matelas mou
2. sans énergie Ce garçon est trop mou !

mou

[mu, mɔl] [mol] (devant un nom masculin commençant par une voyelle ou un h muet)
adj
(sans rigidité) [siège, substance, sol] → soft
Mon matelas est trop mou → My mattress is too soft.
avoir les jambes molles → to be weak at the knees
(péjoratif) [visage, traits] → flabby; [geste] → limp
(péjoratif) [personne, caractère] → spineless
Je le trouve un peu mou → I think he's rather spineless.
[résistance, protestations] → feeble
nm
(= abats) → lights pl, lungs pl
[corde] → slack
avoir du mou → to be slack
donner du mou → to give some slack
(péjoratif) (= personne) → wimp