nacarat

NACARAT

(na-ka-ra ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m.
La couleur entre le rouge et l'orangé.
Les nacarats appelés de bourre seront teints de gaude et de bourre de poil de chèvre, fondue avec cendre gravelée [, Règl. sur les manuf. août 1669, teinturiers en laine. art. 29]
La cochenille est la plus précieuse et la plus belle des matières colorantes rouges qu'on emploie dans la teinture ; on en fabrique les rouges, les cramoisis, les ponceaux, les nacarats, les violets, les écarlates [FOURCROY, Connaiss. chim. t. X, p. 354, dans POUGENS]
Adj. invar. Qui est d'une couleur de nacarat. Des rubans nacarat. Une étoffe nacarat.
D'abord superbe et triomphante, Elle vint en grand apparat, Traînant avec des airs d'infante Un flot de velours nacarat [TH. GAUTIER, Émaux et camées, le Poëme de la femme]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Nacarat, specie di colore come rancio [espèce de couleur comme l'orange] [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Esp. et portug. nacarado (voy. NACRE).

nacarat

NACARAT. adj. invariable. Qui est d'un rouge clair entre le cerise et le rose. Satin, velours, ruban nacarat.

Il est aussi nom masculin et désigne la Couleur nacarat. Le nacarat tire sur le rouge de la nacre de perle. Cette étoffe est d'un beau nacarat.

nacarat


NACARAT, ATE, adj. Qui est d'un rouge clair, tirant sur l'orange. "Satin nacarat: panne nacarate. = S. m. Le nacarat.