narrateur

narrateur, trice

n.
Personne qui narre un récit.

narrateur

(naʀatœʀ) masculin

narratrice

(naʀatʀis) féminin
nom
personne qui raconte une histoire une narratrice qui fait le récit de ses aventures Le narrateur de ce roman raconte l'histoire à la première personne.

narrateur

NARRATEUR, TRICE. (On prononce les deux R dans ce mot et dans les quatre suivants.) n. Celui, celle qui narre, qui raconte quelque chose. C'est un narrateur ennuyeux, fastidieux, exact, fidèle. Une amusante narratrice.

narrateur

Narrateur, Narrator.

nârrateur


NâRRATEUR, s. m. NâRRATIF, IVE. adj. NâRRATION, s. fem. NâRRÉ, s. m. NâRRER, v. act. [Nâra-teur, tif, tîve, cion:nâré pour les deux dern. 1re lon. r forte: 3e lon. au 3e, 2e é fer. aux deux dern.] Nârrer, raconter. Nârrateur, celui qui nârre, qui raconte. Nârré, discours par lequel on nârre, on raconte. Nârration, nârré, récit. Nârratif, qui apartient à la nârration. "Nârrer bien un fait; et, neutralement, nârrer agréablement. "Cette histoire est bien nârrée. "Nârrateur ennuyeux. "Nârrer fastidieux. "Faire le nârré d'une chôse. "Nârration historique, poétique, oratoire. "Cicéron et Démosthène excellent dans la nârration. "Style, discours nârratif. Et avec la prép. de: procês verbal, nârratif du fait. "Mémoire nârratif de ce qui s'est pâssé, etc.
   Rem. 1°. Nârrer, raconter, conter (synon.) Le premier est le moins usité des trois; le 2d est le plus propre à tous les styles: le 3e est plus convenable pour les petites historiettes. = Selon Mr. l'Ab. Roubaud, (Syn. Fr.) nârrer est de la Rhétorique et d'aparat: on ne regarde proprement qu'à la manière; raconter est de l'instruction, et en tout genre de chôse: on regarde sur-tout à la vérité et à la fidélité; conter est de la conversation: on regarde au fond et à la forme. On nârre avec étude et avec art: on raconte avec exactitude: on conte avec agrément, etc.~ = 2°. Nârration, nârré, (synon.) Le second se dit d'un conte court et peu important, renfermant un seul fait. "Pour cette partie de son nârré, (du raport qu' il nous faisoit) nous n'avions qu'à nous en raporter à nos propres yeux. Voy. d'Anson. — Le premier se dit d'un nârré plus long et plus considérable. "Pour ce qui est des erreurs qui me sont échapées, j'ôse me flater qu'elles ne porteront aucune ateinte à mon nârré. Préf. dud. Ouvrage. — Là il falait Nârration, puisque c'est la relation entière de tout le voyage. Voy. RELATION.
   3°. Dans la Nârration historique, on met souvent le prés. pour le prét. "Le Soldat, aprenti dans les fortunes de la mer, trouble l'art des matelots par un service inutile; les vaisseaux, abandonés du Pilote, flotent à la merci de l'orage; tout cède enfin à la violence du vent, etc. — Trouble, flotent, cède, valent mieux là que troubla, flotèrent, céda, etc. Mais il ne faut pas pourtant employer toujours, en racontant, cette figure vive et animée: il faut la ménager.

Traductions

narrateur

narrator

narrateur

verteller/vertelster

narrateur

narrador

narrateur

vypravěč

narrateur

narrador

narrateur

narrador

narrateur

narratore

narrateur

[naʀatœʀ, tʀis] nm/fnarrator