nasardé, ée

NASARDÉ, ÉE

(na-zar-dé, dée) part. passé de nasarder
Car me devant respect, et l'ayant mal gardé, Le moindre châtiment c'est d'être nasardé [TH. CORN., le Geôlier de soi-même, V, 7]