nautile

nautile

n.m. [ gr. nautilos, matelot ]
Mollusque des mers chaudes.

NAUTILE

(nô-ti-l') s. m.
Mollusque testacé à coquille divisée en plusieurs cellules, appartenant à l'ordre des céphalopodes. On y distingue le nautile flambé, très belle coquille nacrée, de 15 à 20 centimètres, commune dans la mer des Indes, surtout aux Moluques, et le nautile ombiliqué, plus rare que le précédent.
Le nautile ressemble si bien à une gondole, et il sait si bien gouverner son petit vaisseau, qu'on a cru qu'il avait enseigné à l'homme l'art de naviguer [BONNET, Contempl. nat. X, 25]
On sait que les nautiles, remplissant ou vidant une partie de leurs coquilles, ont la faculté de se tenir à la profondeur d'eau qu'ils désirent [LA PÉROUSE, Voy. t. IV, p. 135, dans POUGENS]
Nautile papyracé, nom donné abusivement à l'argonaute, dont la coquille est monothalame, c'est-à-dire à une seule loge, tandis que celle des nautiles est polythalame, c'est-à-dire divisée en plusieurs cellules. Nautile à large carène, nom impropre donné à l'argonaute béante.
Nautile à grains de riz, nom improprement donné à l'argonaute tuberculée, [LEGOARANT, ]
Sorte de grosse ceinture en tissu imperméable, remplie d'air et maintenue gonflée à l'aide d'anneaux en fil de fer.

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé d'un mot grec qui se traduit par nef.

nautile

NAUTILE. s. m. Mollusque testacé à coquille divisée en plusieurs cellules.

Nautile papyracé, ou Argonaute, Mollusque de la famille des Seiches, qui conduit sa coquille comme une barque, en s'aidant de ses pieds, dont deux sont élargis et servent de voiles.

nautile


NAUTILE, s. m. [Notile: Dans le Dict. Gram. On le marque fém. On l'écrit avec 2 ll, et qui pis est on avertit de les mouiller. L'Acad. le marque masc. et n'y met qu'une seule l.] Coquillage de mer univalve, ainsi apelé parce que l'animal, qui y est renfermé conduit sa coquille comme une barque, à l'aide d'une membrane, qui lui sert de voile.