neuf

1. neuf

[ nœf] adj. num. card. inv. [ lat. novem ]
1. Huit plus un : Il a neuf ans.
2. (En fonction d'ordinal) De rang numéro neuf ; neuvième : Page neuf.
Preuve par neuf,
méthode de contrôle des opérations arithmétiques fondée sur les propriétés de la division des entiers par le nombre neuf ; fig., la preuve absolue, irréfutable.
n.m. inv.
1. Le nombre qui suit huit dans la série des entiers naturels ; le chiffre représentant ce nombre : Six et trois font neuf. Le neuf arabe.
2. Carte à jouer marquée de neuf signes : Avoir les quatre neuf dans son jeu.
3. Désigne selon les cas le jour, le numéro d'une chambre, etc. : Repassez le neuf du mois prochain.
Remarque: On prononce [ nœv] dans neuf ans [ nœvɑ̃] et neuf heures [ nœvœr].

2. neuf, neuve

[ nœf, nœv] adj. [ du lat. novus, nouveau ]
1. Qui est fait depuis peu et n'a pas ou presque pas servi : Maison neuve récent ; ancien, vieux
2. Qui n'a pas encore été dit, traité : Il a toujours des idées neuves nouveau, original inédit ; banal, connu
3. Qui n'est pas influencé par l'expérience antérieure : Considérer cette affaire avec un œil neuf innocent, intact

neuf

n.m.
Ce qui est neuf : Acheter un logement dans le neuf ancien
À neuf,
de façon à apparaître comme neuf.
De neuf,
avec des choses neuves : Le voici habillé de neuf.
Quoi de neuf ?,
est-il arrivé quelque chose de nouveau ?

NEUF1

(neuf' ; quand neuf est devant une consonne et une h aspirée, l'f ne se prononce pas : neu chevaux, neu haches ; quand il est devant une voyelle ou une h muette, l'f se prononce comme un v : neu-v ans, neu-v hommes ; enfin, quand neuf n'est suivi d'aucun mot ou qu'il n'est suivi ni d'un adjectif ni d'un substantif, l'f se prononce : ils étaient neuf, neuf et demi, tous les neuf arrivèrent à la fois) nom de nombre des deux genres.
Nombre impair qui suit immédiatement huit. Neuf cents. Neuf mille. Trente-neuf.
Je vous avoue que je serais fort aise d'avoir courtisé avec succès, une fois en ma vie, la Muse de l'opéra ; je les aime toutes neuf, et il faut avoir le plus de bonnes fortunes qu'on peut, sans être pourtant trop coquet [VOLT., Lett. d'Argental, 12 mars 1740]
Le sexe en esprit nous surpasse ; Et l'on compte sur le Parnasse Neuf Muses contre un Apollon [PANARD, Chans. et Vaudev. Œuv. t. III, p. 399, dans POUGENS.]
La toile [d'un tableau], comme la salle à manger de Varron : jamais plus de neuf convives [DIDEROT, Pensées sur la peinture, Œuv. t. XV, p. 207, dans POUGENS.]
On dit de même : le nombre neuf. Numéro neuf. Le chiffre neuf. Terme de musique. Neuf-huit, mesure contenant neuf croches divisées en trois temps. Neuf-quatre, mesure de neuf noires en trois temps.
Il s'emploie quelquefois comme nombre ordinal. Le roi Louis neuf (qu'on écrit presque toujours Louis IX). Chapitre neuf. Page neuf.
Si vous voulez avoir quelque repos avec moi, ne lisez point Virgile ; je ne vous pardonnerais jamais les injures que vous lui pourriez dire ; cependant si vous pouviez vous faire expliquer le sixième livre et le neuf où est l'aventure de Nisus et d'Euryale.... [CH. DE SÉVIGNÉ, à Mme de Grignan, dans SÉV. 23 juill. 1677]
Substantivement. Le neuf, le neuvième jour du mois. Nous sommes le neuf. Le neuf de janvier, de mai, etc. ou le neuf janvier, le neuf mai, etc. le neuvième jour de janvier, de mai (voy. la remarque à DEUX, n° 4). Familièrement. Le neuf d'une femme, son neuvième mois de grossesse. Cette femme est entrée dans le neuf, dans son neuf.
Elle est demeurée pour un procès, et ce procès l'a jetée si avant dans son neuf, qu'elle a fait venir la sage-femme d'ici.... [SÉV., 18 août 1677]
Monseigneur alla faire collation au bout de la ménagerie avec madame la Dauphine, qui est entrée dans son neuf [DANGEAU, I, 364]
Le neuf se dit aussi du neuvième jour d'une maladie. Il est, il entre dans le neuf, dans son neuf.
S. m. Neuf se dit pour le nombre neuf. Le produit de neuf multiplié par trois est vingt-sept. Il se dit aussi pour le chiffre neuf. Un neuf de chiffre. Faire un neuf, deux neuf (sans s).
Au jeu de cartes, un neuf de cœur, un neuf de carreau, etc. une carte qui est marquée de neuf points de carreau, de cœur, etc. Il a un pluriel, et il n'y prend pas l's. J'ai tous les neuf dans mon jeu.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Le diesme [dixième] en feseient turner, E les testes as nof colper [, Rou, 9850]
    De Joseph li sovint, qui si altre noef frere Vendirent pur deniers.... [, Th. le mart. 65]
  • XIIIe s.
    Avec Constance [elle] fu bien neuf ans et demi [, Berte, LIX]
  • XVIe s.
    En la ville de Paris, il y avoit un avocat plus estimé que neuf hommes de son estat [MARG., Nouv. XX]

neuf

NEUF. (L'F se prononce. Toutefois il peut ne pas se prononcer quand il est suivi immédiatement d'un mot qui commence par une consonne. Quand il est suivi d'un nom qui commence par une voyelle, on prononce quelquefois l'F comme un V.) adj. numéral cardinal des deux genres. Qui se compose de huit unités plus une et qui suit immédiatement le nombre huit. Les neuf choeurs des anges. Les neuf Muses. Je vous attendrai jusqu'à neuf heures. Neuf cents. Neuf mille. Neuf cent mille. Dix- neuf. Vingt-neuf. L'an mil neuf cent vingt- neuf. On dit de même : Le nombre neuf. Le chiffre neuf.

NEUF est aussi employé pour Neuvième. Le roi Louis neuf. Page neuf. Chapitre neuf. Verset neuf. En l'an neuf.

NEUF est aussi nom masculin. (Dans ce cas l'F se prononce fortement.) Le produit de neuf multiplié par trois est vingt-sept. Écrire un neuf, deux neuf. On dit de même Le neuf de la rue Royale.

Il signifie encore, en termes de Jeu, Toute carte, tout domino, etc., marqués de neuf points. Un neuf de coeur, de trèfle, etc.

neuf

NEUF, EUVE. adj. Qui est fait depuis peu. Maison neuve. Habit neuf. Chapeau neuf. Des souliers neufs.

Il signifie aussi Qui n'a point encore servi. Voilà un habit que je garde neuf depuis deux mois. Ces souliers sont neufs, je ne les ai pas encore mis.

Il signifie par exagération Qui a peu servi. Cet habit n'est pas usé, il est encore tout neuf.

Pop., Tout battant neuf, Entièrement neuf.

Faire peau neuve se dit de Certains animaux dont l'épiderme tombe et se renouvelle au moment de la mue. Ce serpent a fait peau neuve. Par extension, il se dit quelquefois des Hommes quand l'épiderme se renouvelle en tout ou en partie à la suite d'une maladie, d'une blessure, d'un coup de soleil, etc. Cet enfant a fait peau neuve après sa scarlatine.

Il signifie figurément Se renouveler, changer de sentiments, d'habitudes, d'attitude ou même de métier.

Fig., Faire balai neuf, se dit des Domestiques qui servent bien dans les premiers jours de leur entrée.

Fig., Faire maison neuve, Renvoyer tous ses domestiques et en prendre d'autres.

Terre neuve, Terre qui n'a point encore été défrichée, ou qui était demeurée longtemps inculte, ou qui n'est mise en valeur que depuis peu. On appelle aussi Terre neuve de la Terre rapportée qui n'a point encore servi à la végétation.

NEUF se dit aussi de Certaines choses à l'égard d'autres de même espèce qui sont plus anciennes. Dans cette ville-là il y a deux châteaux, le vieux château et le château neuf. La vieille tour et la tour neuve. La vieille ville et la ville neuve.

NEUF, en parlant des Personnes, signifie Qui est novice, qui n'a point encore d'expérience en quelque chose. Il est tout neuf dans ce métier-là. Il est neuf aux affaires. Si on lui donne cet emploi, il y sera bien neuf.

Avoir un coeur tout neuf, une âme toute neuve, Être resté à l'abri des agitations du coeur, des troubles de la passion. On dit dans un sens analogue : Regarder le monde avec des yeux tout neufs.

NEUF, en parlant des Pensées et des ouvrages de l'esprit, signifie Qui n'a pas encore été dit, traité, produit, employé. Ce qui paraît neuf n'est souvent qu'une redite. Une pensée, une idée, une image, une expression, une tournure neuve. Sujet neuf et traité d'une manière neuve. Il a fait sur ce sujet des remarques aussi neuves qu'ingénieuses.

Fam., Voilà qui est tout neuf pour moi, voilà une chose toute neuve pour moi, Voilà une chose dont je n'avais pas d'idée, dont je n'avais pas encore entendu parler.

NEUF est quelquefois employé substantivement. Cette étoffe est dans son neuf. Donnez- nous du neuf. Coudre le neuf avec le vieux. C'est du vieux neuf.

À NEUF, loc. adv. Il se dit en parlant de Choses qu'on raccommode et qu'on renouvelle en quelque sorte. Refaire un bâtiment à neuf. Remettre un tableau à neuf. Mon costume était tout défraîchi, le teinturier l'a remis à neuf.

DE NEUF, locution adverbiale qui s'emploie surtout dans cette phrase : Habiller de neuf, tout de neuf, c'est-à-dire Avec des habits neufs. Il a fait habiller ses gens tout de neuf.

neuf

Neuf, Nouem.

Neuf fois, Nouies.

Ils ne retournent point sinon neuf mois apres, Non nisi nonis mensibus redeunt.

neuf


NEUF: Nom de nombre, qui suit immédiatement le nombre huit. En chifre arabe, 9; en chifre romain, IX. = L'f finale ne se prononce que quand neuf se troûve devant un nom qui commence par une voyèle ou une h muette; neuf amis, neuf hommes: alors l'f se change en v: neu-vami, neu-vome. Devant un nom, començant par une consone, cette f est muette; neuf jours, neuf coups; pron. neu jour, neu cou. Aprês le nom, ou à la fin de la phrâse, l'f a son propre son. Charles neuf, il y en a neuf.
   NEUF est quelquefois employé comme nombre d'ordre (ordinal). Louis neuf, pour Louis neuvième. = S. m. "Un neuf de chifre; un neuf de coeur, de carreau. Alors aussi l'f se prononce; tout comme quand on dit d' une femme grôsse qu'elle entre dans le neuf, dans son neuf, c. à. d. dans le neuvième mois de sa grossesse.

neuf


NEUF, NEUVE, adj. [L'f se pron. au masc. 1re lon. au fém. 2ee muet.] Qui est fait depuis peu: maison neûve. Qui n'a pas encôre servi, ou qui ne sert depuis que peu de tems. "Habit neuf, souliers neufs, robe neûve. = Le peuple dit tout batant neuf. = Il est quelquefois relatif à des chôses de la même espèce, qui sont plus anciènes. Ainsi l' on dit à Paris le Pont-neuf, quoiqu'il ait été construit depuis plus d'un siècle et demi. = Neuf, nouveau, récent, (synon.) Ce qui n'a point servi, (ou a peu servi) est neuf: ce qui n'avait pas encôre paru est nouveau: ce qui vient d' arriver est récent. — On dit, d'un habit, qu'il est neuf; d'une mode, qu'elle est nouvelle; d'un fait qu'il est récent. "Une pensée est neûve par le tour qu'on lui done; nouvelle, par le sens qu'elle exprime;récente par le tems de sa production. "Celui qui n'a pas encôre l'expérience et l'usage du monde est un homme neuf; celui qui ne comence que d'y entrer, ou qui est le premier de sa race, est un homme nouveau: l'on est moins touché des anciènes histoires que des récentes. GIR. Synon. = Gresset dit du Perroquet.
   À~ chaque instant de nouvelles finesses,
   Des charmes neufs varioient son débit.
En prôse on dirait de nouveaux charmes: mais il ne faut pas chicaner les Poètes, si gênés par la mesûre et par la rime. = M. L'Ab. Grosier, parlant des Tragédies de Voltaire, qui a amené sur la scène tant de Nations diférentes, dit: "Tous ces personages diversement habillés, ne finissent-ils pas par se ressembler tous? C'est cette uniformité, qu'il a tâché en vain de déguiser par la diversité des coifures et des just'au corps, qui a fait dire ingénieûsement de Mr. de Voltaire, qu'il étoit toujours nouveau, sans être jamais neuf. Voy. NOUVEAU.
   NEUF, apliqué aux persones, signifie, entrepris, embârrassé, étoné par défaut d'usage: neuf; populairement, neuf comme un fifre. "Il est neuf, il dûrera long-tems; jeu de mots ou calembourg.
   La femme neuve sur ce câs,
   Ainsi que sur mainte autre afaire,
   Crut la chôse et promit ses grands Dieux de se taire.
       La Fontaine.
"Vous a-t'elle dit au moins quelque chôse d'obligeant? Cela est si neuf. MARIN, l'Amante Ingénuë.
   NEUF, s. m. "Il s'est détaché de cette idée, pour ne doner que du neuf. COYER. Le neuf est si râre: tout a été dit. = À~ neuf, adv. "Refaire un bâtiment à neuf. = De neuf, adv. "Il a fait habiller tous ses gens de neuf.
   On dit, proverbialement, faire un corps neuf, rétablir sa santé, après avoir été bien médicamenté. Voy. BALAI.

Synonymes et Contraires

neuf

adjectif neuf
1.  Qui est récent.
2.  Qui n'a presque pas servi.
3.  Traité pour la première fois.
caduc, rebattu -familier: réchauffé -littéraire: immémorial.
4.  Qui n'a pas d'expérience.
Traductions

neuf

(nœf)
adjectif invariable
1. indique une quantité neuf mois
2. indique le rang, la place marqués par le nombre neuf page neuf

neuf


nom masculin invariable
1. le nombre neuf le neuf octobre
2. ce qui porte le numéro neuf habiter au neuf de la rue des Champs

neuf

(nœf)

neuve

neun, neunine, newnegen, nieuws, nieuwחדש (ת), טרי (ת), חָדָשׁdevět, nový, devitkaεννέα, εννιά, καινούριος, καινούργιοςnaŭ, naŭa, novanueve, nuevoनौbaru, sembilannove, nuovo, nova九, 新しいnovemnove, novo, novaдевять, новыйnio, nia, ny, 新的ni, nyeتِسْعَة, جَدِيدni, nyuusi, yhdeksändevet, nov9, 새것의dziewięć, nowyเก้า, ใหม่dokuz, yenichín, mớiдевет (nœv)
adjectif
1. que l'on vient d'acheter, qui n'a pas été utilisé Sa voiture est neuve.
2. s'est-il passé qqch de nouveau ?

neuf

[nœf] numnine
Claire a neuf ans → Claire's nine.
Il est neuf heures du matin → It's nine in the morning.
le neuf février → the ninth of February

neuf

[nœf, nœv]
adj
(= non usagé) → new
des chaussures neuves → new shoes
(= nouveau) [regard, idées] → new
nm
n'acheter que du neuf → to buy everything new
quoi de neuf? → what's new?
repeindre à neuf → to redecorate
remettre à neuf → to do up, to refurbish