nullité

(Mot repris de nullite)

nullité

n.f.
1. Manque total de talent, de valeur : Cette émission est d'une absolue nullité sottise, stupidité ignorance, incompétence
2. Péjor. Personne sans compétence : Cet animateur est une nullité incapable, zéro ; as, champion
3. Inefficacité d'un acte, résultant de l'absence d'une des conditions requises pour sa validité : Un testament frappé de nullité invalidité

nullité

(nylite)
nom féminin
1. caractère de ce qui est sans valeur Cette chanson est d'une nullité incroyable.
2. personne personne sans valeur Cet acteur est une vraie nullité.

NULLITÉ

(nul-li-té) s. f.
Terme de jurisprudence. Défaut qui rend un acte nul. Moyens de nullité. Nullité au fond. Nullité dans la forme.
Quand il n'y aurait rien en cette bulle qui la rendît rejetable pour elle-même, au lieu qu'elle est toute pleine de nullités essentielles... [PASC., Prov. XIX.]
Une autre nullité et qui nous touche de plus près, est que le pape y menace de peines ceux qui n'obéiront pas à sa bulle [ID., ib.]
Mais je n'y trouve, moi, qu'une difficulté, Le mariage est nul, de toute nullité [DESTOUCHES, Phil. marié, V, 7]
Le roi de Prusse fit protester de nullité par ses ambassadeurs [VOLT., Louis XV, 17]
Terme de liturgie. Se dit de ce qui rend nul un sacrement.
Fig. Défaut absolu de talent, de valeur.
J'ai vu d'autres méchants d'un grave caractère, Gens laconiques, froids, à qui rien ne peut plaire ; Examinez-les bien : un ton sentencieux Cache leur nullité sous un air dédaigneux [GRESSET, le Méchant, IV, 4]
Vous opéreriez une révolution dans les habitudes d'une jeunesse qui passe de la frivolité à la corruption, et de la corruption à la nullité [MIRABEAU, Collection, t. III, p. 22]
Les hommes avaient confessé leur nullité dans ces grandes rencontres de la vie [CHATEAUB., Génie, IV, III, 6]
Néologisme. Une nullité, un homme nul, dépourvu de facultés. Les nullités et les médiocrités.
Terme de typographie. Espèce de guillemets qu'on pose dans les colonnes où il ne doit point y avoir de chiffres. Ce signe remplace les francs ou les centimes manquent.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Haa, terre très noble, de quelle nullité [anéantissement] et malheur estes vous maintenant tenue, comme de cheoir de si hault en bas ! [, Perceforest, t. IV, f° 119]
  • XVIe s.
    En France, en cour laie, les voies de nullité n'ont point lieu [LAURIÈRE, Gloss. du droit français.]

ÉTYMOLOGIE

  • Nul ; provenc. nullitad ; espagn. nulidad ; ital. nullità. On trouve aussi nulece : XIIe s.
    La nulece de la charneil corruption [, Job, p. 497]

nullité

NULLITÉ. n. f. Caractère de ce qui est nul, sans valeur. La nullité de son esprit.

Fig., Cet homme est d'une parfaite nullité, Il est sans aucun mérite, sans aucun talent. On dit aussi absolument Cet homme est une nullité.

Il se dit, en termes de Jurisprudence, d'un Vice, d'un défaut qui rend un acte nul, de nul effet, sans valeur. J'établirai la nullité de cet acte. Moyens de nullité. Nullité essentielle. Nullité dans la forme. Nullité au fond. Nullité de droit. À peine de nullité. Nul de toute nullité.

nullité

Nullité.

Synonymes et Contraires

nullité

nom féminin nullité
2.  Inefficacité d'un acte juridique.
3.  Personne sans compétence.
aigle, cerveau, génie, prodige, virtuose -familier: as, champion, crack -littéraire: lumière, phénix.
Traductions

nullité

אפס אחד (ז), אפס אפסים (ז), אפסיות (נ)

nullité

Nebbich

nullité

nullità

nullité

無效

nullité

무효

nullité

[nylite] nf
(= non-validité) → nullity
(= incompétence) → hopelessness
(= personne) → hopeless individual