numéro

(Mot repris de numéros)

numéro

n.m. [ it. numero, du lat. numerus, nombre ]
1. Chiffre, nombre qui indique la place d'une chose dans une série : Un numéro d'immatriculation. Quel est son numéro de téléphone ? L'appartement numéro 21abrév. no
2. Partie d'un ouvrage périodique, publiée à une date donnée : Le dernier numéro est en kiosque livraison, parution exemplaire
3. Billet portant un chiffre et qui donne le droit de participer au tirage d'une loterie : Elle a le bon numéro.
4. Chacune des parties d'un spectacle de variétés, de cirque : Un numéro de claquettes.
5. Fam. Personnage singulier : C'est un sacré numéro original, phénomène
Faire son numéro,
Fam. se faire remarquer ; se donner en spectacle.
La suite au prochain numéro,
ce qui reste viendra plus tard.
Le numéro un, deux, etc.,
personne qui occupe la première, la deuxième place dans un groupe, une organisation : Le numéro trois du gouvernement.
Numéro postal,
en Suisse, code postal.
Tirer le bon numéro,
bénéficier d'un concours de circonstances particulièrement heureux ; avoir de la chance.

NUMÉRO

(nu-mé-ro) s. m.
Nombre, cote qui sert à reconnaître ce qui est étiqueté, ou marqué de chiffres. Le numéro de la page d'un livre. Les numéros pairs, impairs des maisons dans une rue. Le numéro d'une voiture de place.
Tout pari fait après l'affichage, au poteau, des numéros des chevaux partants est nul, si le cheval contre lequel on a parié n'y est pas inscrit [PAZ, Dict. des courses.]
Numéro d'ordre, numéro qui indique la place d'un objet dans un classement. Livre de numéro, celui dont on se sert dans les manufactures pour constater l'entrée et la sortie des marchandises. Populairement. Aller au numéro 100, aller aux lieux d'aisance ; ainsi dit par un calembour entre cent et sent (on sent). Terme de métallurgie. Instrument à numéroter les gueuses de métal, pendant que la fonte a conservé une partie de sa fluidité.
La marque particulière qu'un marchand met sur ses marchandises et qui, connue de lui seul, lui sert à se rappeler le prix d'achat. Fig. et familièrement. Connaître le numéro de quelqu'un, être fixé sur sa valeur intellectuelle ou morale.
Dans le commerce, la grosseur, la longueur, la largeur, la qualité de certaines marchandises. Des épingles de tel numéro. Du ruban numéro 3. Numéro d'un verre de lunettes, voy. LUNETTE. Appliqué au coton filé, numéro exprime la quantité d'écheveaux nécessaire pour peser un demi-kilogramme, l'écheveau représentant une longueur de mille mètres. Dans la filature du lin, il indique tant de kilomètres de longueur par kilogramme de matière. Fig. et familièrement. Cette marchandise, cette denrée est du bon numéro, elle est de bonne qualité. Fig. et populairement. Premier numéro, le plus haut degré. C'est de la folie du premier numéro.
Numéro se dit des billets de loterie. Il a eu un bon numéro. Fig. Un bon numéro, quelque chose d'heureux qui arrive par hasard.
Numéro se dit des numéros que les jeunes gens tirent à la conscription. Il a eu le numéro 30. Un bon numéro, un numéro qui exempte d'être soldat ; un mauvais numéro, un numéro qui oblige au service militaire.
S'est dit autrefois des numéros avec lesquels on jouait à un certain jeu nommé la blanque. Fig. Entendre, savoir le numéro, son numéro, être expérimenté en quelque chose, entendre les affaires.
Il n'était lors de Paris jusqu'à Rome Galant qui sût si bien le numéro [LA FONT., Rich.]
C'est un homme qui sait parfaitement son numéro [CARACCIOLI, Lett. récréat. t. II, p. 118, dans POUGENS]
On disait aussi : un homme de numéro, pour un homme fin en affaires.
Il n'y a rien qui désabuse tant les gens, et surtout un homme de numéro, que quand on leur veut ôter ce qui leur appartient [TALLEMANT DES RÉAUX, Historiettes, édit. in-8°, t. V, p. 49]
Partie d'un ouvrage publié par cahiers ou par feuilles numérotées. Un numéro de la Revue des Deux-Mondes. Le numéro du jour.

REMARQUE

  • 1. Le mot étant étranger, on a hésité d'abord à lui donner le signe du pluriel.
    Je crois qu'on doit écrire au pluriel numéros et non pas numéro ; ce dernier mot, quoique tout latin, étant devenu français par l'usage [D'ALEMB., Éloges, la Motte, note 4]
  • 2. On écrit en abrégé n° devant un nombre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....De l'Italien introducteur de ce jeu [la blancque], nous usasmes du mot de numero au lieu de nombre, qui nous est naturel françois, et dismes celuy entendre le numero, qui n'avoit oublié le nombre sous lequel sa devise estoit enregistrée : et depuis accomodasmes cette maniere de parler en toute autre chose, disans qu'un homme entendoit le numero, quand il avoit certaine information et connoissance d'une chose [PASQUIER, Recherches, VIII, 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. numero, du lat. numerus (voy. NOMBRE) ; génev. mimero.

numéro

NUMÉRO. n. m. Le nombre, la cote qu'on met sur quelque chose et qui sert à la reconnaître. Dites-moi le numéro de la page. Donnez- moi le numéro de sa maison. Il demeure dans telle rue, à tel numéro. Les numéros d'un billet de loterie. Ce contrat est inventorié sous le numéro dix-sept. J'ai pris le numéro de l'automobile qui vous a renversé.

NUMÉRO signifie encore, dans le commerce la Grosseur, la longueur, la largeur, la qualité de certaines marchandises. Donnez-moi du ruban, du fil, du coton, de la laine, de la soie de tel numéro. Les verres de vos lunettes sont d'un numéro trop fort pour vous. L'oculiste vous donnera le numéro qui convient à votre vue.

Par apposition et familièrement, Numéro un, De premier choix.

NUMÉRO se dit aussi de Chaque partie d'une publication quotidienne ou périodique numérotée suivant sa date. Un numéro de revue, de journal. Il me manque des numéros de cette publication. La nouvelle donnée par les journaux dans leur numéro de ce matin. La suite au prochain numéro.

numéro


NUMÉRO, s. m. NUMÉROTER, v. act. [Le subst. ne prend point d's au pluriel. Les Numéros est le titre d'un ouvrage assez récent: l's est de trop.] Numéro, est le nombre du chifre. On l'exprime en abrégé par ce caractêre, N°. 1°. 2°. etc. Le numéro d'une page, d' un ballot. = En st. prov. entendre le numéro, c'est avoir de l'intelligence, de la finesse.
   NUMÉROTER, mettre le numéro; coter. On n'a pas numéroté ces pièces. Il est sur-tout en usage chez les Praticiens et les Marchands.

Synonymes et Contraires

numéro

nom masculin numéro
1.  Partie d'un spectacle.
2.  Familier. Personne originale.
phénomène -familier: gaillard, lascar, loustic, olibrius, pistolet, zèbre -littéraire: drôle -populaire: zig, zigoto, zigue.
Traductions

numéro

Nummer, Hausnummer, Zahlnumber, issue, numeral, act, copy, turnnummer, numero, item, type, portretמספר (ז), מִסְפָּרnommernúmeronummer, talnumeronúmeronumeronumeronumerusnumer, liczbanúmeronumeralnummer, siffrahesabu, namba, nambariνούμερο, αριθμόςرَقَمٌčíslobroj번호tallчисло, номерตัวเลขsayısố数字 (nymeʀo)
nom masculin
1. chiffre, nombre que l'on donne à qqn, qqch un numéro de téléphone numéro de compte bancaire
2. exemplaire d'un journal ou d'une revue acheter le dernier numéro
3. petit spectacle un numéro de clown

numéro

[nymeʀo] nm
(chiffres)number
J'habite au numéro trois → I live at number three.
composer un numéro, faire un numéro → to dial a number
[magazine] → number
numéro spécial → special issue
(= spectacle) → act, turn
numéro complémentaire nm (au loto)bonus number
numéro de compte nmaccount number
numéro de police nmregistration number (Grande-Bretagne), license number (USA)
numéro de téléphone nmtelephone number, phone number
mon numéro de téléphone → my phone number
numéro d'identification personnel nmpersonal identification number, PIN
numéro d'immatriculation nmregistration (Grande-Bretagne) number, license (USA) number