oblitéré, ée

OBLITÉRÉ, ÉE

(o-bli-té-ré, rée) part. passé d'oblitérer
Effacé. Des lettres oblitérées. À la poste, timbre oblitéré, timbre qui a subi l'oblitération.
Un seul genre de fraude préoccupe l'administration française, c'est le lavage des timbres oblitérés [, Commiss. intern. des postes, Paris, 1863, p. 123]
Obstrué. Un conduit oblitéré.
Un cratère oblitéré et ébréché au nord [RAMOND, Instit. Mém. scienc. années 1813, 1814 et 1815, p. 101]
Terme de minéralogie. Se dit des formes régulières ou cristallines quand elles sont devenues méconnaissables.