obreption

OBREPTION

(o-brè-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Terme de chancellerie. Réticence qui rend une lettre obreptice. Il y a obreption dans ces lettres.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Obreption [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. obreptionem (voy. OBREPTICE).

obreption

OBREPTION. s. f. T. de Chancellerie. Réticence d'un fait vrai qui aurait dû être exposé, et dont l'omission rend les lettres obreptices. Il y a obreption dans ces lettres. Déduire des moyens d'obreption.