obstacle

obstacle

[ ɔpstakl] n.m. [ lat. obstaculum, de stare, se tenir debout ]
1. Ce qui empêche d'avancer, s'oppose à la marche : Elle contourne l'obstacle en passant à gauche barrage, écueil
2. Fig. Ce qui empêche ou retarde une action : Tous les obstacles à la réalisation de ce projet sont à présent levés difficulté, entrave
3. En sports, chacune des difficultés qu'ont à franchir des coureurs ou des chevaux sur un parcours déterminé ; haie.
Faire obstacle à qqch, qqn,
s'opposer à eux : Son manque d'expérience fait obstacle à sa promotion.

OBSTACLE

(ob-sta-kl') s. m.
Ce qui arrête, s'oppose.
Tout fait à tes projets d'invincibles obstacles [CORN., Oth. I, 1]
Je sais que vous pouvez forcer d'autres obstacles [ID., Pompée, IV, 3]
La valeur de leur chef ne trouvait point d'obstacles [ID., Cid, IV, 1]
Mais comme à ce dessein la reine mit obstacle [ID., Œdipe, II, 3]
Quand Crésus vit Ésope, il s'étonna qu'une si chétive créature lui eût été un si grand obstacle [LA FONT., Vie d'Ésope.]
Plus l'obstacle était grand, plus fort fut le désir [ID., Fabl. VIII, 16]
Loin d'être les premiers à prendre ma vengeance, Eux-mêmes font obstacle à mon ressentiment [MOL., Amph. III, 5]
Je vous estime autant qu'on saurait estimer ; Mais je trouve un obstacle à vous pouvoir aimer [ID., Femm. sav. V, 1]
Les puissances qui mettaient de trop grands obstacles à leurs conquêtes [des Romains] [BOSSUET, Hist. III, 6]
Si Dieu a béni le travail par lequel je tâche de vous enfanter en Jésus-Christ et que, trop indigne ministre de ses conseils, je n'y aie pas été moi-même un obstacle [ID., Anne de Gonz.]
L'homme ne peut-il pas, selon sa coutume, s'en imposer à lui-même ? mais quel supplice ne méritent pas les obstacles qu'il aura mis, par ses préventions, à des lumières plus pures ? [ID., ib.]
Comme un de ces hommes extraordinaires qui forcent tous les obstacles [ID., Louis de Bourbon.]
Les soldats de M. de Turenne ne trouvent point d'obstacles qu'ils ne surmontent [FLÉCH., Turenne.]
Quel obstacle secret trouble notre bonheur ? [RAC., Bajaz. II, 1]
Ce barbare spectacle à leur noire fureur n'apporte point d'obstacle [ID., Théb. v, 3]
Un obstacle en amour est un attrait de plus [FAVART, Ninette, II, 5]
La résolution dont je vous ai fait part ci-devant, et à laquelle vous vous devez, selon moi, de ne plus porter obstacle [J. J. ROUSS., Lett. à Mme Latour, 24 juin 1772]
Tant le voile et l'obstacle ont un charme suprême, Par qui tout s'embellit, jusqu'à la beauté même [DELILLE, Imag. IV]
Dans une fuite déréglée où tout ce qui pourrait servir nuit, cette colline et son défilé devinrent un obstacle insurmontable, un mur de glace contre lequel tous nos efforts se brisèrent [SÉGUR, Hist. de Nap. XII, 3]
Terme de physique. Tout ce qui résiste à une force.
Se dit, au trictrac, des passages interceptés par l'adversaire.

REMARQUE

  • J. J. Rousseau a dit : Votre entreprise est trop belle pour ne pas éprouver des obstacles, Lett. au prince de Wurtemberg, 12 déc. 1763. Mais cela n'est point élégant et est à peine correct.

SYNONYME

  • OBSTACLE, EMPÊCHEMENT. Étymologiquement, l'obstacle est ce qui, étant devant nous, s'oppose à nous ; l'empêchement est ce qui embarrasse les pieds comme fait un piége. Là est la notion de la différence.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pour entrer dedans sont deux portes aux deux costez, et entre deux, venant de l'une à l'autre, est un obstacle de marbre blanc, ouvré à la turque, et percé à jour pour veoir par là le dedans de la chappelle ; au dessus et joignant de cestuy obstacle sont dix imaiges angeliques tenans entre les mains chascune un chandelier, et le tout d'albastre [J. D'AUTON, Annales de Louis XII, p. 118, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. obstaculum, de ob, en face, et stare, être debout : ce qui est debout en face, opposé.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • OBSTACLE. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Cil qui plain sont tout de tosique [poison], Adonc ci dient qu'autentique Ne vrai ne sunt pas si miracle [de la sainte Vierge] ; Pour mettre encontre aucun obstacle, Dient que tout sunt apocrife [GAUTIER DE COINSY, les Mirac. de la sainte Vierge, p. 176, éd. abbé Poquet.]
  • XIVe s.
    Ici après voil sens obstacle Conte fere dou tabernacle [MACÉ, Bible en vers, f° 22, verso, 1re col.]

obstacle

OBSTACLE. n. m. Ce qui empêche de passer. Une route semée d'obstacles. Franchir, renverser, forcer un obstacle. Saut d'obstacles.

Il se dit figurément de Ce qui empêche qu'une personne n'arrive à son but, ne parvienne à ses fins ou qu'une chose ne se fasse, ne réussisse. Lever tout obstacle. Vaincre, surmonter un obstacle. Triompher d'un obstacle. Faire naître un obstacle, des obstacles. Rencontrer un obstacle. Faire obstacle à quelqu'un. Mettre obstacle à quelque chose. Il n'y a nul obstacle. Il lui a opposé des obstacles insurmontables, invincibles. Aucun obstacle ne l'arrête.

obstacle

Obstacle, m. penac. Obstaculum, Obiectaculum, Obex.

obstacle


OBSTACLE, s. m. [2e dout. 3e e muet.] Ce qui empêche qu'une chôse ne se fasse, ne réussisse. "Faire ou mettre obstacle à... "Former, faire naître des obstacles. "Vaincre tous les obstacles. — Voy. EMPêCHEMENT. Selon M. MARIN, faire obstacle ne se dit guère; on le dit dans un aûtre sens de mettre obstacle. — Celui-ci régit les chôses. Mettre obstacle à un dessein: celui-là régit les persones, faire obstacle à quelqu'un.
   Rem On dit faire ou mettre obstacle sans article, mais ce n'est pas une conséquence pour d'aûtres verbes; et il ne faut pas imiter cet Auteur, qui dit: "Nous trouvâmes obstacle à notre bon ordre.

Synonymes et Contraires

obstacle

nom masculin obstacle
1.  Ce qui s'oppose à la marche.
Traductions

obstacle

Hindernis, Schranke, Barriere, Hürdeobstacle, hurdle, bar, barrier, hindrance, impediment, snag, fence, jump, obstructionobstakel, beletsel, hindernis, hinderpaal, belemmering, sta‐in‐de‐weg, hindernis, hinderpaal, sta-in-de-weg, bezwaar, hordeאבן נגף (נ), הכבדה (נ), חתחת (ז), מכשול (ז), מכשלה (נ), מניעה (נ), מעצור (ז), מפגע (ז), נגף (ז), עיכוב (ז), רועץ (ז), הַכְבָּדָה, חַתְחַת, מַעֲצוֹר, מִכְשׁוֹל, מַכְשֵׁלָהobstáculoganjalan, halangan, hambatanobstáculo, barreiraεμπόδιο, κώλυμαostacolo, impedimento, inciampo, intoppoعَرْقَلَةٌ, عُقبَةٌpřekážkaforhindringestepreprekaハードル, 障害物장애물hekk, hindringprzeszkodaпрепятствиеhäck, hinderอุปสรรคengelrào cản, sự trở ngại障碍障礙 (ɔpstakl)
nom masculin
1. ce qui empêche le passage un obstacle sur la route
2. figuré ce qui empêche ou rend difficile faire obstacle à un projet

obstacle

[ɔpstakl] nm
(= barrière, difficulté) → obstacle
un obstacle majeur à qch → a major obstacle to sth
surmonter un obstacle → to overcome an obstacle
faire obstacle à [+ lumière] → to block out; [+ projet] → to obstruct, to stand in the way of
une course d'obstacles → an obstacle race
obstacles antichars → tank defences
(ÉQUITATION)jump, fence