occultement

OCCULTEMENT

(o-kul-te-man) adv.
D'une manière occulte.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Porpença sei qu'il s'enfuireit, Ocultement la guerpireit [l'abandonnerait] [WACE, Vierge Marie, p. 49]
  • XVIe s.
    Ceste grace laquelle est occultement donnée aux cœurs des hommes, n'est point venue d'un cœur endurcy [CALV., Instit. 772]

ÉTYMOLOGIE

  • Occulte, et le suffixe ment.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • OCCULTEMENT. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    Plusieurs faulz marchans de sel et autres, qui.... font venir occultement sel non gabellé [, Mandements de Charles V, 1371, p. 425]

occultement

Occultement, adverb. acut. Abscondite, Occulte.

occultement


*OCCULTEMENT, adv. OCCULTER, v. act. Vieux mots. D'une manière oculte, cachée. "Avenant le temps de leur part et délivrance de leur fruit, occultement le délivrent, puis le suffoquent, etc. = Cacher: "Elles occultent et cachent leur grossesse. Édit. d'Henri II.