odoriférant, ante

ODORIFÉRANT, ANTE

(o-do-ri-fé-ran, ran-t') adj.
Qui répand son odeur au loin, comme les parfums et les aromates lorsqu'on les brûle.
On les couvre [les victimes] de bandelettes de pourpre brodées d'or, leurs cornes sont dorées et ornées de bouquets de fleurs odoriférantes [FÉN., Tél. IV]
Fig.
L'agréable et odoriférant jardin de la philosophie [NAUDÉ, Rosecroix, III, 2]

REMARQUE

  • Tandis que odorant peut se dire d'une odeur indifférente et même d'une odeur mauvaise, odoriférant ne se dit que d'une bonne odeur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Odeurs, tant fetides qu'odoriferantes [PARÉ, t. III, p. 634]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. odor, odeur, et ferre, porter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ODORIFÉRANT. - HIST. Ajoutez : XVe s.
    Blanches roses comme lys et vermeilles, Et toutes fleurs moult odoriferans [J. JORET, le Jardrin salutaire, p. 111]