offerte ou offertoire

OFFERTE ou OFFERTOIRE

(o-fèr-t' ou o-fèrtoi-r') s. f. ou s. m.
Prière qui précède, dans la messe, l'oblation du pain et du vin.
Oblation du pain et du vin. Le prêtre en était à l'offerte, à l'offertoire.
Nappe de toile dans laquelle les diacres recevaient les offrandes des fidèles.
Terme de musique. Morceau composé ordinairement pour l'orgue, et quelquefois pour un instrument particulier, comme le violon, avec accompagnement d'orgue ou d'orchestre ; on l'exécute dans l'intervalle du Credo au Sanctus.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Toute la messe durant jusques à l'offertoire [FROISS., II, II, 217]
  • XVIe s.
    Après s'en va en temple et oratoire Dire oraisons, fait maint riche offertoire En plusieurs lieux [J. MAROT, V, 110]
    Racheter les pechez par son offerte [offrande] [CALV., Instit. 529]
    Quand ce fut à l'offerte, ledit curé se retourna devers le peuple avec sa plataine, pour recevoir les offrandes [DESPER., Contes, XXXVII]
    Maintenant je te presente ces offertes et effusions funebres, estant prisonniere et captifve [AMYOT, Anton. 107]

ÉTYMOLOGIE

  • Offert.