officiel, elle

OFFICIEL, ELLE

(o-fi-si-èl, é-l') adj.
En style de négociations, qui est déclaré, proposé en vertu d'une autorité reconnue. Proposition, réponse officielle.
En style d'administration, qui émane du gouvernement. La nouvelle est officielle. La partie officielle du Journal Officiel, organe du gouvernement.
Faites attention ; chaque mot est officiel, approuvé des censeurs [P. L. COUR., 2e lettre particulière.]
Candidat officiel, candidat proposé par le gouvernement. Les candidatures officielles. Souvent on oppose officiel à officieux dans cette locution et autres analogues : les journaux officieux et les journaux officiels. Cela est officiel, se dit pour cela est certain. Cette nomination est officielle. Fig. Un homme officiel, un homme gourmé, important. Par plaisanterie, qui appartient, qui touche à l'administration, même en des points qui ne l'intéressent pas.
L'autre jour, il [un candidat à la députation] a dîné à la préfecture, et y a déployé un appétit dont la cuisine officielle se souviendra [L. REYBAUD, Jérôme Paturot, III, § XIII]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La douzieme [rubrique] est de l'anatomie des membres officiaus [H. DE MONDEVILLE, f° 1]
  • XVIe s.
    Un pot à pisser, c'est un official [RAB., I, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. officialis, qui sert à un office, de officium, office 1. Dans l'ancienne langue, official ou officiel signifie seulement qui sert à un office.