olim

OLIM

(o-lim') s. m.
Anciens registres du parlement. Consulter les olim.
Jean de Montluc, sous le règne de Philippe le Bel, fit le recueil qu'on appelle aujourd'hui les registres olim [MONTESQ., Esp. XXVIII, 39]
Les olim ou registres des arrêts rendus par la cour du roi sous les règnes de saint Louis, de Philippe le Hardi, de Philippe le Bel, de Louis le Hutin et de Philippe le Long, publiés par le comte Beugnot, Paris, 1839.
Les olim contiennent des renseignements nombreux et variés sur les liens qui unissaient les seigneurs les uns aux autres, et qui de degré en degré remontaient jusqu'au roi ; sur les redevances féodales et leur mode de perception ; sur l'état des serfs, des affranchis et des cultivateurs libres [ID., ib. p. XCI]
Un olim, un de ces registres.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. olim, autrefois, qui se rapporte à ollus, ancienne forme de ille ; c'est en ce temps-là.

olim

OLIM. Mot emprunté du latin, qui signifie Autrefois et dont on s'est servi comme d'un substantif pour désigner Les anciens registres du parlement de Paris. Les olim furent commencés en mil trois cent treize par Montluc, greffier du parlement. Les registres olim. Consulter les olim.