onéraire

(Mot repris de onéraires)

ONÉRAIRE

(o-né-rê-r') adj.
Terme de jurisprudence, qui a vieilli et qui se disait de celui qui avait le soin réel d'une chose dont un autre a l'honneur. Ainsi l'on distinguait tuteur onéraire et tuteur honoraire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'empereur Charles, curateur honoraire de leur jeune roy.... Le duc de Sommerset, oncle du petit roy Edouard et son curateur avec l'empereur, mais onerayre, luy repondit.... [CARL., II, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. onerarius, de onus, oneris, charge.

onéraire

ONÉRAIRE. adj. des deux genres. T. de Jurisprudence. Qui exerce réellement une charge dont un autre a le titre. Il est opposé à Honoraire et ne s'emploie guère que dans ces qualifications, Tuteur onéraire, Syndic onéraire. Il vieillit.

onéraire


ONÉRAIRE, ONÉREUX, EûSE, adj. [Onérère, reû, reû-ze, 2e é fer. 3e è moy. au 1er, lon. à tous les trois.] Onéraire, se dit des persones, et onéreux des chôses. "La charge de Tuteur onéraire est onéreûse à ceux, qui ont de la probité. Le 1er est un terme de Pratique. Son emploi est peu étendu. Tuteur onéraire, qui, sous un Tuteur honoraire, administre les biens d'un pupille. Syndic onéraire, qui, étant plus particulièrement chargé d'une afaire comune à plusieurs, en devient comptable.
   ONÉREUX, incomode, qui est à charge. "Cela lui est onéreux. "Le voisinage de ces gens là est fort onéreux. "Charge, condition onéreûse. "On lui a doné cela à titre onéreux, et non pas gratuitement.