onc


Recherches associées à onc: INC, PNC

onc

[ ɔ̃k] adv. [ du lat. unquam, quelquefois ]
Vx Jamais.
Remarque: On peut aussi écrire oncques ou onques.

onc

ONC. ONQUES. adv. de temps. Jamais. Je ne vis onc un si méchant homme. C'est le plus méchant homme qui fut on ques. Il n'en fut oncques de plus maladroit. Il est vieux.

onc

Onc, voyez Onques.

onc


*ONC, ou ONQUES, ou ONCQUES, adv. Vieux mot. Jamais. On l'emploie encôre dans le marotique.
   Jamais du mal il n'avoit eu l'idée
   Ne disoit onc un immodeste mot.
       Ververt.
  On ne voit là que pâle effigies,
  Qui du champagne onc ne furent rougies.
      Gresset.
   Et cherchez bien de Paris jusqu'à Rome:
   Onc ne verrez sot, qui soit honête homme.
       Rousseau.
  Monsieur l'Abbé, vous n'ignorez de rien,
  Et ne vis onc mémoire plus féconde. Id.