ondé

ondé, e

adj.
Litt. Qui forme des ondes, des sinuosités.

onde

ONDE. n. f. Eau de la mer, d'un lac, d'une rivière, qui se déplace en faisant des rides plus ou moins grosses.

Il est principalement d'usage en poésie et désigne l'Eau en général. L'onde claire, transparente, limpide, paisible, fugitive d'une source, d'un ruisseau, d'une rivière, d'un fleuve. Elle se regardait dans le cristal d'une onde pure.

Il se dit particulièrement, dans le même langage, de la Mer. Sur la terre et sur l'onde. Le vaisseau vogue sur les ondes. Le soleil se cache dans les ondes, sort du sein de l'onde. L'onde amère. Les nymphes de l'onde. À la merci des ondes. Au gré de l'onde.

Poétiq., L'onde noire, Le Styx, le Cocyte. Passer l'onde noire, Mourir.

ONDES, au pluriel, se dit figurément de Ce qui présente une surface ridée, alternativement concave et convexe, ce qui a des variations alternatives de teintes qui ressemblent aux ondes de la mer. Moire à grandes, à petites ondes. Tracer des ondes. Des cheveux en ondes. Les ondes spirales des colonnes torses. Les ondes d'un bois veiné.

En termes de Physique, Ondes sonores, Ondulations de l'air produisant le son. Ondes lumineuses, Ondulations du milieu éthéré élastique, dont on suppose l'existence et par lequel on explique les phénomènes lumineux. Ondes hertziennes, Ondulations du même ordre, produites par des décharges électriques et dont la découverte a rendu possible l'invention de la télégraphie sans fil.

Longueur d'onde, dans un corps vibrant, se dit de la Distance que franchit le mouvement ondulatoire en se propageant pendant la durée d'une vibration. La longueur d'onde de la lumière violette est d'environ quatre dix-millièmes de millimètre.

ondé

ONDÉ, ÉE. adj. Qui offre des dessins, des lignes en forme d'ondes. Il y a de certains bois qui sont ondés.

onde

Onde, f. Fluctus, Vnda.

La mer fait vagues et ondes, Fluctuat mare.

Les ondes viennent heurter, Fluctus illiduntur.

ondé

Ondé, c'est fait à ondes, Vndatus, Vndulatus.

onde


ONDE, s. f. ONDÉ, ÉE, adj. ONDÉE, s. f. [1re lon. 2e e muet au 1er, é fer. aux trois aûtres, lon. au 3e et au 4e.] Onde, est le soulêvement de l'eau agitée. "Le vent fait des ondes, élève des ondes. = En Poésie, on le dit pour l'eau en général et principalement pour la mer. "Sur la terre et sur l'onde. "L'onde amère. "Voguer sur les ondes, à la merci des ondes; au gré de l'onde, l'onde noire: le Styx, le Cocyte. "Pâsser l'onde noire. = Au pluriel, il se dit de ce qui est en figûre d'onde. "Les ondes d'une moire, d'un camelot. "Les ondes d'un bois véné.
   ONDÉ, ÉE, façoné en ondes. "Bois, camelot ondé: moire ondée.
   ONDÉE, grôsse pluie, qui vient tout-à-coup, et qui ne dûre pas long-tems. "Il faut laisser pâsser l'ondée: "Il pleut par ondées.

Synonymes et Contraires

ondé

adjectif ondé
Littéraire. Qui présente des sinuosités.
Traductions

ondé

gegolfd