ondoyé, ée

ONDOYÉ, ÉE

(on-do-ié, iée) part. passé d'ondoyer
Qui a reçu l'ondoiement.
Il [le roi] eut celle [la dévotion] que l'enfant de M. le duc de Bourgogne ne fût pas ondoyé d'une autre main que de la sienne [de l'évêque d'Orléans] [SAINT-SIMON, 155, 21]
Il [Voltaire] nous a dit plusieurs fois qu'à sa naissance on désespéra de sa vie, et qu'ayant été ondoyé, la cérémonie de son baptême fut différée plusieurs mois [VOLT., Comm. œuvr. aut. Henr.]
Marqué en forme d'ondes.
De vieux troncs ondoyés de différentes couleurs [BERN. DE ST.-P., dans le Dict. de BESCHERELLE.]