onze

onze

[ ɔ̃z] adj. num. card. inv. [ lat. undecim ]
1. Dix plus un : Les onze joueurs d'une équipe de football. Les cent onze candidates. Nous ne serons que onze.
2. (En fonction d'ordinal) De rang numéro onze ; onzième : La chambre onze. Louis XI le onzième roi à s'appeler Louis
n.m. inv.
1. Le nombre qui suit dix dans la série des entiers naturels : Six et cinq font onze.
2. Désigne selon les cas le jour, le numéro d'une chambre, etc. : Le onze a gagné.

ONZE

(on-z' ; par exception, l'e muet de l'article le, de la préposition de et de la conjonction que, ne s'élide pas devant onze : le onze ; nous n'étions que onze ; de onze enfants, il n'en reste que trois ; cependant quelquefois dans la conversation cet e s'élide : l'onze du mois, nous n'étions qu'onze. Avec entre on élide toujours l'e muet : entre onze heures et midi ; dites : an-tron-z heures et midi. Les consonnes finales des mots qui précèdent onze ne se lient jamais : ils étaient onze, dites : ils é-tê onze, et non ils é-tê-t onze. Brossette dit que Boileau en récitant ce vers : Se vienne en nombre pair joindre à ses onze sœurs, ne liait pas l's de ses) adj. numéral cardinal
Nombre qui contient dix et un. Onze heures. Onze personnes. Onze cents. Onze mille.
On peut parier 11556 contre 93 ou 124 2/9 contre 1, qu'un enfant de onze ans vivra un an de plus [BUFF., Prob. de la vie, Œuv. t. X, p. 288]
Il va chercher midi où il n'y a qu'onze heures, se dit d'un écornifleur ; locution qui provient de l'usage ancien de dîner à midi. Les onze mille vierges, voy. VIERGE.
Se dit pour onzième. Page onze. Louis onze, qu'on écrit Louis XI.
S. m. Onze multiplié par deux. Pour le loto on peut avoir occasion d'écrire (sans s) : les onze sont peu marqués.
Le onzième. Le onze du mois. J'ai reçu des lettres du onze. S. m. pl. Les onze, officiers publics d'Athènes qui étaient chargés de l'exécution des sentences criminelles.

REMARQUE

  • 1. On dit : j'ai reçu une lettre du onze, et non de l'onze ; nous sommes au onze, et non à l'onze.
  • 2. La prononciation de onze comme s'il était précédé d'une aspiration vient de la tendance du vieux français à faire précéder d'une h les mots monosyllabiques ou du moins les mots à une seule syllabe sonore, commençant par une voyelle : haut, huit, huile, huître, etc.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Onze millies chevaliers [ils] peuvent estre [, Ch. de Rol. CCXX]
  • XIIe s.
    Or m'eslisez onze de vos barons [, Ronc. p. 40]
  • XVIe s.
    L'inegalité entre le cours du soleil et celuy de la lune est de onze jours [AMYOT, Numa, 31]
    On m'appelloit l'amant des onze mille.... Qui tous les jours en aymoit deux ou trois [, Le quatrième des bigarrures du seigneur des Accords, Paris, 1608, 2e partie, p. 43]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. onge ; du lat. undecim, de unus, un, et decem, dix.

onze

ONZE. adj. numéral cardinal des deux genres. Qui se compose de dix unités plus une et qui suit immédiatement le nombre dix. Ils étaient onze. Onze chevaux. Onze francs. Il est onze heures.

Quoique ce mot commence par une voyelle, il arrive, en certains cas, qu'on prononce et qu'on écrit sans élision l'article, la préposition ou la particule qui le précède. De onze enfants qu'ils étaient, il en est mort dix. De vingt, il n'en est resté que onze.

Quand il est précédé d'un mot qui finit par une consonne, on ne prononce pas cette consonne. Vers les onze heures.

Il est quelquefois employé pour Onzième. Le roi Louis onze. Page onze. Chapitre onze.

ONZE est aussi nom masculin. Onze multiplié par deux. Dans ce cadran, le onze n'est pas bien marqué. Le onze du mois.

Dans l'Histoire grecque, les Onze, Officiers publics d'Athènes qui étaient chargés de l'exécution des sentences criminelles.

onze

Onze, Vndecim, Vndenti, Vndeni.

Onze fois, Vndecies.

onze


ONZE, adjectif numéral. ONZIèME, adj. ONZIèMEMENT, adv. Nombre qui contient dix et un. En chifres arabes, 11: en chifres romains, XI. "Onze chevaux: onze francs. "Il est entre dix et onze; entre onze et douze. = S. m. Le onze du mois. "Dans ce caran le onze n'est pas bien marqué. "L'onzième ou la onzième page. = S. m. "Il a un onzième dans cette afaire.
   Rem. 1°. On écrivait anciènement unze; et Corneille a encôre écrit l'unzième. = 2°. Faut-il dire l'onze, l'onzième, ou le onze, le onzième? les opinions sont partagées. Vaugelas et Th. Corneille n'aprouvaient que le 1er, et le P. Bouhours, en disant que Vaugelas avait raison, ajoute que, comme depuis ses Remarques plusieurs disent le onzième, il ne voudrait pas les condamner. Ceux, qui sont pour le onzième, dit-il encôre, défendent leur opinion par l'usage, qui fait dire du onze: j'ai reçu des lettres du onze, et non pas de l'onze. — M. Brossette dit que Boileau, en récitant ce vers:
   Se vienne, en nombre pair, joindre à ses onze soeurs.
aspiroit le mot onze, ne l'unissant pas à l's de ses. L'Acad. dit aussi qu'on ne prononce pas plus devant onze la consone finale (du mot précédent) que s'il y avoit une aspiration. = Pour onzième, elle remarque qu' on écrit également le onzième et l'onzième, et ne décide rien.

Traductions

onze

(ɔ̃z)
adjectif invariable
1. indique une quantité onze ans
2. indique l'ordre dans une série page onze

onze

elfelevenelf, elf(de), elftalonzejedenáct, jedenáctýέντεκα, ένδεκαdek unu, dek unuaonceग्यारहsebelasundiciundecimjedenaście, jedenastyonzeодиннадцатьon_bir, on birأَحَدَ عَشَرَelleveyksitoistajedanaest十一11elleveelvaสิบเอ็ดmười một十一Единадесет
nom masculin invariable
multiplier par onze

onze

[ɔ̃z] numeleven
Elle a onze ans → She's eleven.
à onze heures → at eleven o'clock
le onze février → the eleventh of February