opale

opale

n.f. [ lat. opalus ]
Pierre fine, à reflets irisés.

opale

(opal)
nom féminin
pierre précieuse L'opale a des reflets irisés.

OPALE

(o-pa-l') s. f.
Quartz résinite, produit volcanique, d'un blanc laiteux et bleuâtre, qui reflète, dans les fissures dont il est traversé, les couleurs du spectre solaire, et produit ce chatoiement opalin qui lui est particulier.
De toutes les pierres chatoyantes l'opale est la plus belle ; cependant elle n'a ni la dureté ni l'éclat des vraies pierres précieuses [BUFF., Min. t. VI, p. 180]
Une opale d'un grand volume, dans toutes les parties de laquelle les couleurs brillent et jouent avec autant de feu que de variété, est une production si rare qu'elle n'a plus qu'un prix d'estime qu'on peut porter très haut [ID., ib. p. 181]
L'opale de Hongrie.... sa couleur est le blanc clair et bleuâtre du lait étendu de beaucoup d'eau ; mais ce qui distingue particulièrement cette belle pierre, ce sont les vives couleurs de l'iris qu'elle fait voir lorsqu'on la regarde sous différents aspects [AL. BRONGNIART, Traité de min. t. I, p. 300, dans POUGENS.]
La plus estimée est celle de Hongrie ; les joailliers lui donnent improprement le nom d'opale orientale [ID., ib. p. 302]
L'opale, moins dure que le cristal de roche, raye cependant le verre et se distingue par sa légèreté de toutes les pierres quartzeuses [DE LABORDE, Émaux, p. 409]
Opale arlequine, ainsi dite par allusion à l'habit d'arlequin. Opale de bois, opale qui offre des filaments ligneux. Opale noble, nom d'une opale fort recherchée. Opale résinoïde, voy. QUARTZ.
Couleur de l'opale.
Que de variété, que de pompe et d'éclat ! Le pourpre, l'orangé, l'opale, l'incarnat, De leurs riches couleurs étalent l'abondance ; Hélas ! tout cet éclat marque leur décadence [des jardins] [DELILLE, Jard. II]
Croûte cristalline qui se forme à la surface du sucre.
Espèce de tulipe de quatre couleurs.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le suc fort bigarré fait l'agathe et l'opalle [R. BELLEAU, Poésies, t. I, p. 11, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. opalus, sanscr. upala, pierre précieuse.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    OPALE. Ajoutez :
    Opale de bois.
    Depuis longtemps on connaissait en Bohême des gisements d'arbres fossiles.... les pierres qu'on en extrait, quand elles sont coupées et polies, offrent de très beaux dessins ; aussi les voit-on figurer avec plaisir dans les cabinets minéralogiques ; on les appelle des opales de bois [, Journ. offic. 1er sept. 1875, p. 7428, 3e col.]
    Verre opale, verre à reflets d'opale.
    Le phosphate de chaux dont on se sert depuis longtemps pour fabriquer le verre opale à reflets rougeâtres [H. DE PARVILLE, Journ. offic. 28 janv. 1875, p. 752, 2e col.]

opale

OPALE. n. f. Pierre précieuse, silice hydratée dont le fond est de couleur laiteuse, mais qui, par différents changements de position, présente des couleurs très vives, très variées, et assez semblables à celles de la nacre. Faire monter en bague une opale.

opale


OPALE, s. f. Espèce de pierre précieûse.

Traductions

opale

opal

opale

opál

opale

Opal

opale

ópalo

opale

opaal

opale

opaali

opale

opál

opale

ópall

opale

opale

opale

opal

opale

opala

opale

opal

opale

opal

opale

opal

opale

Опал

opale

Opal

opale

오팔

opale

Opal

opale

[ɔpal] nfopal