opinion

(Mot repris de opinions)

opinion

n.f. [ lat. opinio, de opinari, conjecturer ]
1. Ce que l'on pense sur un sujet : Il a émis une opinion favorable sur ce projet avis, jugement idée, sentiment
2. (Précédé de l'art. déf.) Manière de penser la plus répandue dans une société, celle de la majorité du corps social ; cette majorité (on dit aussi l'opinion publique) : Des sondages d'opinion. Les écologistes ont alerté l'opinion sur cette menace.
Avoir bonne opinion de,
estimer, apprécier.
Prisonnier d'opinion,
personne détenue en raison de ses convictions (par opp. à prisonnier de droit commun).
Verbe d'opinion,
verbe qui exprime la pensée de la personne qui parle : Les verbes « croire, estimer, juger » sont des verbes d'opinion.

opinions

n.f. pl.
Convictions d'une personne, d'un groupe : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions croyance, idée

OPINION

(o-pi-ni-on) s. f.
Avis, sentiment de celui qui opine sur quelque affaire mise en délibération. L'opinion de la majorité, de la minorité d'une assemblée. Il a été de l'opinion d'un tel. Les opinions sont partagées. Au plur. Voix, suffrages. Recueillir les opinions.
Mesdames Fouquet ont obtenu une copie de cette déposition, qu'elles présenteront demain à la chambre ; peut-être qu'on ne la recevra pas, parce qu'on est aux opinions ; mais.... [SÉV., à Pompone, 17 déc. 1664]
Sentiment qu'on se forme des choses.
Voilà mes opinions, ou, si vous voulez, mes hérésies touchant les principaux points de l'art ; et je ne sais point mieux accorder les règles anciennes avec les agréments modernes [CORN., 3e disc. trois unit.]
Je te soutiendrai mon opinion jusqu'à la dernière goutte de mon encre [MOL., Mar. forcé, 6]
Personne n'ignore qu'il y a deux entrées par où les opinions sont reçues dans l'âme, qui sont ses deux principales puissances, l'entendement et la volonté [PASC., Esprit géométrique, II]
Toute opinion peut être préférable à la vie, dont l'amour paraît si fort et si naturel [ID., Pens. VI, 38, éd. HAVET.]
On aime à voir dans les disputes les combats des opinions [ID., ib. VI, 31]
Encore que les opinions du peuple soient saines, elles ne le sont pas dans sa tête, car il pense que la vérité est où elle n'est pas ; la vérité est bien dans leurs opinions, mais non pas au point où ils se figurent [ID., ib. V, 2 ter.]
Ainsi se vont les opinions succédant du pour au contre, selon qu'on a de lumière [ID., ib. V, 2]
C'est dans ce doute qui doute de soi et dans cette ignorance qui s'ignore, et qu'il [Montaigne] appelle sa maîtresse forme, qu'est l'essence de son opinion, qu'il n'a pu exprimer par aucun terme positif [ID., Entretien avec M. de Saci.]
Avez-vous bien peur que j'aime mieux Mme de Brissac que vous ? ....avez-vous opinion que sa beauté efface vos charmes ? [SÉV., à Mme de Grignan, 22 avr. 1671]
Ce n'est pas l'homme que j'ai méprisé, ne le croyez pas ; ce sont les opinions, ce sont les erreurs par lesquelles l'homme abusé se déshonore lui-même [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Les opinions [relativement aux affaires ecclésiastiques] sont plus saines dans le barreau éclairé et parmi les magistrats intelligents, que dans les livres de quelques auteurs [ID., le Tellier.]
S'il disputait avec ardeur, ce n'est pas qu'il voulût assujettir le monde à ses opinions [FLÉCH., Duc de Mont.]
Elles [les personnes d'esprit] se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions [ID., Mme de Mont.]
Cette généreuse fille se mit au-dessus des opinions vulgaires : parmi les erreurs et faux jugements du monde, elle s'appliqua à découvrir ce point de vérité qui fait regarder la vanité des choses humaines [ID., ib.]
Il eût fallu changer tout d'un coup l'opinion des hommes, qui ne change qu'avec le temps [VOLT., Hist. Parl. XXXIII]
Il faut des siècles pour détruire une opinion populaire [ID., Dict. phil. Opinion.]
Nos opinions sont nos maîtresses ; et où est l'amant qui souffre patiemment qu'on lui dise que sa maîtresse est laide ? [DIDER., Mém. t. III, p. 292, dans POUGENS]
On était dans l'opinion que ni l'or ni l'argent, mis au feu, et même tenus en fusion, ne perdaient rien de leur substance [BUFF., Min. t. V, p. 59]
Les attachements profonds qui se nourrissent par le silence, par la conformité des goûts, des opinions, des sentiments [CONDORCET, Maurepas.]
Craignons des opinions qui, sous prétexte de réduire les sciences à leur véritable destination, favoriseraient l'ignorance, le plus grand des fléaux de l'espèce humaine [ID., Duhamel.]
C'est une affaire d'opinion, c'est une chose sur laquelle chacun peut penser comme il lui plaît. C'est une opinion, c'est une assertion qui n'est pas sûre. Un mal d'opinion, un mal imaginaire.
Un mal d'opinion ne touche que les sots [MOL., Amph. I, 4]
Par opinion, par une simple manière de voir.
Tous ceux qui sont en effet vertueux, et non point par faux semblant ni seulement par opinion [DESC., Méth. VI, 3]
L'opinion publique, ou, simplement, l'opinion, ce que pense le public.
C'est souvent du hasard que naît l'opinion, Et c'est l'opinion qui fait toujours la vogue [LA FONT., Fabl. VII, 15]
L'empire fondé sur l'opinion et l'imagination règne quelque temps, et cet empire est doux et volontaire ; celui de la force règne toujours ; aussi l'opinion est comme la reine du monde, mais la force en est le tyran [PASC., Pens. V, 5]
La force est la reine du monde, et non pas l'opinion ; mais l'opinion est celle qui use de la force [ID., ib. XXIV, 91]
L'opinion fait tout ; elle t'a condamné [VOLT., Olymp. IV, 2]
On nomme l'opinion la reine du monde ; elle l'est si bien, que, quand la raison vient la combattre, la raison est condamnée à la mort [ID., Dict. phil. Opinion.]
L'opinion gouverne le monde, et les philosophes, à la longue, gouvernent l'opinion des hommes [ID., Lett. d'Argental, 27 janv. 1766]
Pourrais-je, en proie aux soins vulgaires, Dans la commune illusion, Offusquer mes propres lumières Du bandeau de l'opinion ? [GRESSET, Chartreuse.]
Les coupables ne sauraient se soustraire à tout châtiment ; ils sont punis par le jugement que le public porte de leur conduite ; ainsi l'opinion est une loi qui statue sur les actions dont la loi civile ne prend pas connaissance [CONDIL., Hist. anc. Lois, ch. 11]
L'opinion est le tombeau de la vertu parmi les hommes, et son trône parmi les femmes [J. J. ROUSS., Ém. V]
Je parle des mœurs, des coutumes, et surtout de l'opinion, partie inconnue à nos politiques, mais de laquelle dépend le succès de toutes les autres [ID., Contr. soc. II, 12]
Tôt ou tard les hommes qui pensent et qui écrivent gouvernent l'opinion ; et l'opinion, comme vous savez, gouverne le monde [D'ALEMB., Dial. Christ. et Descart.]
Il avait vu, dans plus d'une occasion, qu'un des moyens les plus sûrs de terminer facilement les affaires qui ne sont importantes que dans l'opinion, est de montrer, par la manière de les traiter, qu'on a su les réduire à leur juste valeur [CONDORCET, Maurepas.]
Si on réduisait la culture des sciences aux travaux dont l'opinion publique doit être la récompense, on verrait bientôt cette opinion s'égarer de plus en plus, et mettre à leurs progrès réels une limite que le temps et le génie pourraient à peine reculer [ID., Margraaf.]
Il savait sans doute que l'opinion publique ne plaçait pas son nom à côté des leurs [Morgagni et Haller] [ID., Bertin.]
Celui qui fait dépendre sa conduite de l'opinion, n'est jamais sûr de lui-même [MARMONTEL, Bélis. VII]
Il me sera pénible de me présenter ainsi à toute l'armée de l'opinion [cercle où se rencontre toute la haute société parisienne] [STAËL, Delphine, IV, 23]
L'opinion, j'appelle ainsi l'accord des esprits sur toute chose qui intéresse les hommes : une force apparemment, car la pensée de tous peut devenir l'action de tous [DUPONT-WHITE, la Liberté politique, p. 289]
Fête de l'opinion, la 5e des fêtes instituées par la Convention, pour être célébrées pendant les jours complémentaires.
Jugement, en bien ou en mal, qu'on porte d'une personne ou d'une chose.
Par cet endroit fatal en tous lieux va renaître La bonne opinion des courages français [MALH., II, 12]
Vous apprendrez par là du moins les vœux de tous, Et quelle opinion les peuples ont de vous [CORN., D. Sanche, IV, 2]
La constante hauteur de sa présomption, Cette intrépidité de bonne opinion [MOL., F. sav. I, 4]
L'opinion que j'ai de moi-même est trop bonne Pour croire auprès de moi que quelque autre te plût [ID., Dépit amour. I, 2]
Ils ont assez bonne opinion d'eux-mêmes pour croire... [PASC., Prov. V]
Tant elle a donné bonne opinion de sa sagesse [SÉV., 2]
Il n'y a qu'une opinion sur son sujet [ID., 497]
Vous avez eu trop bonne opinion de moi [ID., 232]
Il a donné au public une bonne opinion de son érudition [BOSSUET, Lett. 63]
Si l'on jette quelque profondeur dans certains écrits, si l'on affecte une finesse de tour et quelquefois une trop grande délicatesse, ce n'est que par la bonne opinion qu'on a de ses lecteurs [LA BRUY., I]
Il est arrivé souvent à plus d'un grand homme d'exprimer naïvement la bonne opinion qu'il avait de lui-même [D'ALEMB., Éloges, Bossuet, note 14]
Quel est celui qui, sans être un sot, ne s'est jamais trompé dans la bonne ou mauvaise opinion qu'il avait conçue des hommes ? [DIDER., Claude et Nér. I, 120]
Il est important au bonheur de votre fils qu'il ait, en général, une opinion avantageuse des femmes [GENLIS, Adèle et Théod. t. II, p. 224, dans POUGENS]
Absolument. Avoir opinion de quelqu'un, de quelque chose, en bien augurer. J'ai opinion d'un tel. Je n'ai pas opinion du succès de cet ouvrage.
Le fond de tout cela est qu'il [Manfredi] avait sincèrement peu d'opinion de lui-même, disposition qu'on pourrait nommer héroïque [FONTEN., Manfredi.]
Terme de logique. Croyance probable. La démonstration engendre la science, et l'argument probable engendre l'opinion.
Parmi les choses qu'on ne sait pas, il y en a qu'on croit sur le témoignage d'autrui, c'est ce qui s'appelle foi ; il y en a sur lesquelles on suspend son jugement, et avant et après l'examen, c'est ce qui s'appelle doute ; et, quand dans le doute on penche d'un côté plutôt que d'un autre, sans pourtant rien déterminer absolument, cela s'appelle opinion [BOSSUET, Connaiss. I, 14]
L'opinion est une connaissance douteuse qui n'est pas sans apparence et sans fondement, mais qui n'a point de certitude [FLÉCH., t. II, p. 155]
Toutes les sciences, renfermées dans les faits autant qu'il leur est possible et dans les conséquences qu'on en peut déduire, n'accordent rien à l'opinion que quand elles y sont forcées [D'ALEMB., Disc. prélim. Encycl. Œuv. t. I, p. 289, dans POUGENS.]
Terme de casuiste. Opinion probable, opinion qui avait pour elle quelque docteur, quelque auteur autorisé, et qu'on pouvait suivre en conscience, quelque douteuse qu'elle fût en soi.
Quand le pénitent, dit-il, suit une opinion probable, le confesseur le doit absoudre, quoique son opinion soit contraire à celle du pénitent [PASC., Prov. V]
Nous avons bien voulu que d'autres que les jésuites puissent rendre leurs opinions probables, afin qu'on ne puisse pas nous les imputer toutes ; et ainsi, quand quelque auteur que ce soit en a avancé une, nous avons droit de la prendre, si nous le voulons, par la doctrine des opinions probables [ID., ib.]
Doctrine de politique ou de religion, parti. Les opinions des stoïciens, des académiciens. Les opinions des luthériens. Opinions philosophiques. Opinions religieuses. L'opinion légitimiste dominait en cette ville. L'opinion libérale. Les hommes de même opinion.
Avouez que les opinions ont plus causé de maux sur ce petit globe que la peste ou les tremblements de terre [VOLT., Lett. à M***, 5 janv. 1759]
Il importe tant aux hommes de tenir moins aux opinions qui les divisent qu'à celles qui les unissent [J. J. ROUSS., Lett. à l'archevêque.]
L'opinion avancée, ou les opinions avancées, se dit de ceux qui sont attachés aux nuances très prononcées du libéralisme. Les opinions relâchées, opinions de ceux qui ont peu de sévérité en morale.
Les opinions relâchées plaisent tant aux hommes, qu'il est étrange que les leurs [des jésuites] déplaisent [PASC., Pens. XXIV, 65, édit. HAVET.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Opinions est ou de verité ou de fausseté ; mais elections est eslire le bien ou le mal [BRUN. LATINI, Trésor, p. 277]
    Plains de science et de bonne opinion et de concorde, desirrous d'amor [ID., ib. p. 319]
    L'opinion dou bien et dou mal vient en nos de tel maniere que nos savons naturelment que nos devons faire le bien et eschuer [éviter] le mal [ID., ib. p. 463]
    Li hom se doit garder que sa opinion ne soit corrompue, et que il ait bone entension [ID., ib. p. 464]
    Et por ce que cist [ceux-là] faisoient noblement ces choses et autres semblables, li très grans flaireurs et li fames [renommée] de lor bone opinion fu espandue largement par le monde, Légende en prose de Girart, cité dans J. des savants, avr. 1860, p. 303. [Échevins] qui soient discret et de boinne opinion [TAILLIAR, Recueil, p. 509]
    M'opinions est que il le doit recevoir à le [la] mesure de Clermont [BEAUMANOIR, XXVI, 3]
  • XIVe s.
    Chertes, au coer me vient si bonne opinions, Qu'encore arons victoire, se bien nous defeendons [, Baud. de Seb. V, 202]
    De l'anathomie de l'oyl [œil] l'opinion est diverse selon diverses gens [H. DE MONDEV., f° 16, verso.]
    L'emplastre que Thederic loe moult sous l'opinion d'un maistre [ID., f° 49]
    Mais Fedris le fery par tel opinion, Qu'ens u cors lui conduit le [la] lance et le pingnon [, Hugues Capet, v. 852]
    Dieu confonde ce conte.... Et tous lez confortans en cel' oppinion De grever le [la] roïne à le [la] clere fachon [, ib. v. 2579]
    Aucun vousirent [voulurent] dire que cest enfant [Servius Tullius] fut serf ; mes à ceste opinion contredist et resiste le grant honneur que li roys li a fait [BERCHEURE, f° 20]
  • XVe s.
    Si fut ainsi avisé pour retraire le dessus dit de l'opinion des Anglois [le retirer du parti des Anglais] [FROISS., I, I, 250]
    Les aucuns des capitaines françois estoient d'opinion que toute la puissance des François saillissent et con batissent les Anglois [A. CHARTIER, Hist. de Charles VII]
    Ne prenez mie vostre opinion ; que [car] vous ne tenrez [tiendrez] mie France du roy du ciel, le filz sainte Marie, mais la tendra [tiendra] le roy Charles, vray heritier à qui Dieu l'a donnée, qui entrera à Paris à belle compaignie [, Lett. de Jeanne d'Arc aux Anglois dans Chron. de la pucelle, ch. 44]
    Quoy voyant, le roy se mit en opinion de passer outre [COMM., VII, 6]
  • XVIe s.
    Madame, j'ai tant fait par mes journées, que Pauline n'a plus d'opinion [jalousie] de vous [MARG., Nouv. X]
    Je vous supplie que vous ne vous desesperiez point ; car il y a vingt-quatre heures au jour, esquelles l'homme peut changer d'opinion [ID., ib. XXXVII]
    Elle respondit que la vie et la fin de cette fille monstroient que jamais n'avoit eu opinion [pensée] à homme vivant, qu'à celui qu'elle aimoit plus que sa vie.... [ID., ib. XLII]
    Il rabilla, en bien mourant, la mauvaise opinion qu'on avoit eu de luy [MONT., I, 67]
    Toutes les opinions du monde en sont là, que le plaisir est.... [ID., I, 69]
    Ayant jugé que ce n'estoit que fantaisie et opinion [idée].... [ID., I, 100]
    L'opinion publicque [ID., I, 117]
    Pour suyvre l'ordre accoustumé, il vous a pleu me commander de faire l'ouverture des opinions [dire le premier mon avis] [CONDÉ, Mém. p. 557]
    ....Nostre opinion seule ne nous contente, Et ce qui rend plus fort un esprit embrasé, C'est de voir que son choix de chacun est prisé [DESPORTES, Élégies, II, 3]
    Chacun a son opinion, et non discretion [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 266]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. opinio ; espagn. opinion ; ital. opinione ; du lat. opinionem, de opinari, opiner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    OPINION. Ajoutez :
    Intention (sens vieilli).
    Il eut opinion de les sauver [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Tullius Marcellinus.... se trouvant saisi d'une maladie... longue et fâcheuse.... prit opinion de se faire mourir [ID., ib.]

opinion

OPINION. n. f. Avis de celui qui opine sur quelque affaire mise en délibération. Aller aux opinions. Recueillir, prendre les opinions. Résumer les opinions. Il y avait trois opinions. Les opinions sont partagées. L'opinion de la majorité, de la minorité d'une assemblée.

Il signifie, par extension, Jugement, en bien ou en mal, qu'on porte sur une chose. J'ai mauvaise opinion de sa conduite. Quelle opinion avez-vous de cette affaire? Les opinions sont libres. C'est votre opinion, ce n'est pas la mienne. Je ne suis pas de cette opinion. Opinion ancienne, nouvelle. Opinion bien fondée, erronée. La diversité des opinions. L'incertitude des opinions humaines. Je partage votre opinion. Je m'en rapporte à votre opinion. Ne pas tenir à son opinion. Opinion reçue, établie. Cette opinion est démentie, confirmée par l'expérience. Je n'ai point changé d'opinion. Combattre l'opinion de quelqu'un. Défendre, abandonner son opinion. Suivre, soutenir, adopter une opinion. Cet homme n'a pas d'opinion à lui, n'a d'opinion sur rien. Je n'ai pas encore une opinion formée sur ce sujet. Mon opinion n'est pas fixée sur ce point. La vérité jaillit souvent du choc, du conflit des opinions.

C'est une affaire d'opinion, C'est une chose sur laquelle chacun peut penser comme il lui plaît.

C'est une opinion, C'est une assertion qui n'est pas sûre, qui n'a d'autre valeur que celle d'un sentiment individuel.

L'opinion publique ou simplement L'opinion, Ce que le public pense sur quelque chose, sur quelqu'un. Il respecte, il craint, il brave l'opinion publique. L'opinion commune, générale, universelle. Le pouvoir, l'empire, l'influence de l'opinion. En ce sens, on dit proverbialement L'opinion est la reine du monde.

OPINION signifie aussi Manière de penser sur un sujet, dans un ordre d'idées donné. En ce sens, il s'emploie surtout au pluriel. Opinions philosophiques. Opinions religieuses. Opinions politiques. Chacun est libre de ses opinions. Il désigne quelquefois, quand on parle de politique, un Parti, l'ensemble des personnes qui pensent de même sur les affaires publiques, sur le gouvernement de l'État. Il fut soutenu par l'opinion libérale. L'opinion légitimiste.

Délit d'opinion se dit d'un Délit qui consiste dans le fait d'exprimer, de propager par la voie de la presse ou par tout autre moyen une opinion jugée contraire aux lois, à l'ordre public, etc.

OPINION signifie aussi Jugement en bien ou en mal qu'on porte sur une personne. J'ai mauvaise opinion de cette personne. Je n'ai pas une haute opinion de cet homme. Vous avez une opinion avantageuse de lui.

En termes de Logique et de Psychologie, il signifie Croyance probable; manière de penser qui ne repose pas sur un fondement certain; état d'esprit qui consiste à croire qu'une assertion est vraie tout en admettant qu'elle peut ne pas l'être. La démonstration engendre la science et l'argument probable engendre l'opinion.

opinion

Opinion et advis, Sententia.

Opinion et jugement, Opinio.

L'opinion et sentence d'aucun qui n'est pas parfaite, et laisse beaucoup de choses qu'il debvoit dire, Curta sententia.

L'opinion des fols est estimée du populaire, Valet in vulgus insipientium opinio.

Opinion arrestée entre gens sçavans en quelque science que ce soit, Decretum.

Par l'opinion de la Cour et des assistans, Ex consilij sententia. Bud. ex Plin. iuniore.

Le Conseil, la Cour, ou la Chambre est aux opinions, Senatus est consuli coeptus. Liu. lib. 22.

Les opinions s'accordent, Constant sententiae.

Opinion confermée soit en bien ou mal Haeresis.

Opinion ferme et entiere, qui ne flechit point, Opinio incorrupta.

Contre l'opinion de tous, Contra, vel praeter omnium opinionem.

Cette opinion a tousjours duré, Inueterauit haec opinio.

Cette opinion est espanduë parmy les coeurs, Peruasit ea opinio per animos hominum.

Opinion enracinée, Insita penitus opinio et vetusta.

Opinion suyvie par beaucoup de gens, Secta.

Opinion esloignée de la verité et destorse, Praue detorta opinio.

Opinions contraires les unes aux autres, Pugnantes sententiae, Tendentes in diuersum sententiae.

L'opinion est venuë à neant, Extabuit opinio.

Les opinions estans diverses, Quum sententiis variaretur, Quum varie decernerent.

Le commun peuple incertain est distraict en diverses opinions, Scinditur incertum studia in contraria vulgus.

Opinions trop doulces, et qui ne sont point assez rigoreuses, Molles sententiae.

Nous avions pour nous l'authorité et opinion de Mettus, Nitebamur nos in parte causae sententia Metti.

Amener aucun à son opinion, Aliquem in sententiam deducere.

Cacher son opinion, Sententiam suam tegere.

Changer son opinion, Calculum reducere, Decedere vel Discedere de sententia, Mutare sententiam, aut Vertere sententiam retro.

Avoir opinion de quelque chose, Estre d'opinion, Sentire.

J'ay tousjours eu cette opinion et fantasie, que, etc. Meum semper iudicium fuit, vt, etc.

J'ay cette opinion, Sum in ea opinione.

J'ay bien un autre opinion bien diverse, Longe alia mihi mens est.

Condescendre à l'opinion d'aucun, Accedere alicui.

Confuter l'opinion d'aucun, et la faire trouver mauvaise, Sententiam alicuius frangere.

Compter les opinions et mettre à part, Sententias dirimere.

Demander à quelqu'un son opinion, Rogare aliquem sententiam.

Demander les opinions, De iudicio in consilium ire. Bud.

Demeurer en son opinion, Manere in sententia, vel proposito.

Despriser les opinions d'aucun, A sententiis alicuius recedere.

Destourner aucun et divertir de son opinion, Aliquem de sententia deducere, vel Mouere a sententia.

Diviser son opinion, Sententiam scindere.

Dire son opinion de quelque chose, Dicere sententiam, Sententiam ferre, vel afferre, Censere.

Dire son opinion en premier lieu, Tenere principatum sententiae.

Apres que je vous auray dit mon opinion, Vbi sententiam meam vobis peregero.

Je ne dy jamais mon opinion que je ne les guerroye et pourchasse, Eos omnibus sententiis vlciscor et persequor.

Quand on dit son opinion, Sententiae dictio.

Senateurs qui ne disoyent point leur opinion au long, ains seulement passoyent de la partie et du costé de celuy duquel ils approuvoyent l'opinion, Pedarij Senatores.

Se departir de son opinion, Desistere sententia.

Se departir de l'opinion de quelqu'un, Desciscere ab opinione alterius.

Entrer en quelque opinion par seule conjecture, sans ce qu'on ait argumens necessaires, Coniicere.

Estre d'opinion, Habere opinionem, Sentire.

Estre d'opinion qu'on face Roy quelqu'un, Decernere Regnum alicui.

Les gens ne sont pas en trop grande opinion qu'il doibve venir, Neque valde de aduentu eius opinio est.

Estre de l'opinion de quelqu'un, Tenir son opinion, Sententiam alicuius sequi.

Estre de l'opinion et advis d'un autre, Concedere in sententiam alterius.

Estre d'une mesme opinion Astipulari.

Dire tout un, et estre de mesme opinion, Loqui in eandem sententiam.

Estre tousjours de mesme opinion, Idem dicere semper.

Je suis de cette opinion, In ea sum sententia.

Je suis de l'opinion de ton frere, Conuenit hoc mihi cum tuo fratre.

Mets et escry que je suis de l'opinion de mon frere, Ascribe me fratris sententiae.

Je suis d'autre opinion que tu n'es, Seorsum a te sentio.

Il est de mon opinion, Facit mecum, Mecum sentit.

Il est de cette opinion, Placet ei hoc, Est eius opinionis.

Toute la Grece est de cette opinion, et le croit ainsi, Oppleuit opinio haec totam Graeciam.

Il est d'opinion et fantasie qu'il y a quatre natures, dont dit que toutes choses consistent, Quatuor naturas, ex quo omnia constare censet, diuinas esse vult.

Ils sont de mon opinion, Authoritas eorum mecum facit.

Tous sont d'une opinion, Omnes ad vnum idem sentiunt, Eadem omnes stant sententia.

Tous courent en cette partie et sont de cette opinion, Cursu eunt omnes in eam sententiam.

Ils sont tous d'une opinion quand est de traicter d'amitié, De amicitia omnes ac vnum idem sentiunt.

Ils vindrent et passerent tous de costé, et furent de cette opinion, Raptim in eam sententiam pedarij concurrerunt.

Il a esté de cette opinion et advis, Sic placitum est.

Pompée est fort adversaire à cette opinion, Pompeius ab ea sententia valde abhorret.

Ils sont abbruvez de cette opinion, Imbuit mentem eorum ea opinio.

Estre contraire et loing de l'opinion de quelqu'un, A sententia alicuius abesse.

Estre de diverse opinion, Dissentire.

Estre maintenant d'une opinion, maintenant d'une autre, Alternare.

Exposer et declarer les opinions et sentences de quelque sorte de philosophes, Scholam explicare.

Se mettre de l'opinion de quelqu'un, In sententiam alicuius transire.

Maintenir son opinion, et ce qui s'ensuit, Constare sibi.

Oster de son opinion, Depellere sententia.

Perseverer en son opinion, Iudicium suum retinere, In eadem sententia stare, In sententia constare.

Poulser hors de son opinion, De sententia detrudere.

Recevoir l'opinion d'aucun, Sententiam alicuius accipere.

Suyvre l'opinion des Philosophes, Manere in sententia Philosophorum.

On suit cette opinion, Disceditur in eam sententiam.

S'arrester à l'opinion d'aucun, Opinione alicuius stare.

Se renger à l'opinion d'aucun, Pedibus ire in sententiam alicuius.

Retirer quelqu'un et le mettre hors d'une opinion mauvaise qu'il a, Leuare aliquem opinione sinistra.

Revests toy de cette opinion, Tu animum inducas, si, etc.

Tenir quelque opinion, Sententiam aliquam tenere.

Tenir son opinion, In sententia eadem esse.

Selon mon opinion, E meo quidem animo, Vt mea fert opinio, Mea sententia.

Selon l'opinion de Dicearchus, Vt Dicaearcho visum est.

Selon l'opinion et dit de plusieurs, Plurimis authoribus.

Addonné à quelque opinion, et la tenant ferme, n'osant dire le contraire, Consecratus et addictus alicui sententiae.

Addonnez à certaines opinions qu'ils ont devant leurs yeulx, Destinatis sententiis addicti.

Tenir contraire opinion à autruy, Desciscere ab opinione alterius.

Trouver une opinion fort mauvaise, Abhorrere a sententia aliqua.

Cecy vainc mon opinion, Victoriam sententiae meae facit haec res.

Doncques l'opinion des Academiques est venuë et yssuë, que, etc. Ergo nata est sententia veterum Academicorum, vt, etc.

¶ Acquerir opinion envers les auditeurs qu'on dit verité, Conciliare in dicendo fidem.

Avoir opinion de quelqu'un, Inducere aliquem in animum.

Avoir bonne opinion d'aucun, Bene de aliquo aestimare.

Concevoir bonne ou mauvaise opinion d'un autre, Opinionem accipere.

Qui a bonne opinion, Orthodoxus.

Il a bonne opinion de Dieu immortel, De Deo immortali vera sentit.

Prouvoir qu'on ait bonne opinion de nous le temps advenir, Consulere famae.

Les gens ont grande opinion et estime de toy, Magna est hominum opinio de te.

Ta bonté se rapporte et convient à l'opinion et estime que j'ay tousjours eu de toy, Bonitas tua respondet iudicio meo quod semper habui de te.

Opinions à absolution, Calculi absolutorij. B.

Opinions à condemnation, Calculi damnatorij. B.

Opinions affectées, Libidinosae sententiae. B.

N'avoir que sa voix ou son opinion, Vnici puncti numerum tantum obtinere. B.

Jusques icy il y a autant d'opinions d'une part que d'autre, Adhuc Marte causae communi consilium diremptum est. B.

Au jugement d'un proces s'il y a trois differentes opinions, ceux de la moindre partie sont contraints de revenir à celle des deux autres que bon leur semble, Si in alicuius causae iudicio duae sint partes inter se adaequantes, et tertia sit paucorum sententia, iis ne iudicium irritum maneat vt anceps et aequis partibus diuisum, praecidere minima pars iubetur vtram in partem pedibus ire malit. B.

Il y a plus d'opinions de la part du demandeur, In hac causa actor longe plures habet iudices in partibus, et velut auxiliares. B.

Les juges n'ont pas esté de l'opinion des Advocats, Quod apud Aduocatos auspicium ratum, apud iudices vitium esse visum est. Budaeus.

Changer quelque fois d'opinion, Decedere de sententia in loco. Budaeus.

Compter et accorder les opinions, Sententias dirimere. B.

Intenter un proces contre l'opinion du conseil, Inauspicato, a vi aduersa, vel aduersis auspiciis iudicium dictare, vel propulsare. Budaeus.

Juger par l'opinion du conseil, Iudicare de consilij sententia. B.

Ne rien declarer de son opinion devant qu'il en soit temps, Integrum se ad vltimam censendi necessitatem seruare. B.

Demander les opinions, Mettre la matiere en deliberation, pour en dire chascun son opinion, Sententias sigillatim rogare, Vocare rem ad disquisitionem. B.

Demander par le President l'opinion de la Cour, Ad consessum tribunalitium referre, Praesidem referre ad consilium.

Deliberer tous ensemble, sans particulierement demander l'opinion de l'un ne de l'autre, Inire confusam sententiam. B.

Dire preciséement son opinion, Praecidere. B.

Dire son opinion par escrit, ou Prononcer une sentence par escrit, Sententiam de scripto pronuntiare. B.

Puissance de dire son opinion, Dictio sententiae. B.

Un Conseiller qui dit aussi franchement son opinion toute la Cour assemblée, comme il fait en sa chambre, Consiliarius fiduciae in Curia comitialis. B.

Un homme qui en jugement dit franchement et rondement son opinion, Homo in iudicando sui iuris ac sententiae. B.

Disputer ad utranque partem, et puis dire son opinion, In vtranque partem disserere, sed in alterutram censere. B.

Tous ne sont pas d'une opinion, Non eadem stant sententia omnes. Budaeus.

Les plus notables personages de la Cour ont tous esté de cette opinion, Eius sententiae authores fuerunt grauissimus quisque Conscriptorum atque existimantissimus. B.

Vouloir essayer quelle sera l'opinion des juges, En vouloir avoir l'Arrest de la Cour, Vltima iudiciorum experiri velle. B.

L'on est aux opinions, Ad disquisitionem ventum est. B.

Estre ferme en son opinion, Sui iuris esse in censendo. B.

Estre partiz, ou autant d'une opinion que d'autre, Calculos aequare. Budaeus.

Il fault qu'il passe de deux voix, ou de deux opinions, Duobus punctis superiorem esse oportet, Plus duobus punctis ferre. B.

La premiere opinion, Praerogatiua sententia. B.

Chascun a suyvi la premiere opinion, Chascun a dit, ad idem, In eius qui primus sententiam dixit, pedibus itum est. B.

L'opinion du premier opinant, Praerogatiua. B.

L'opinion du Rapporteur du proces, Praerogatiua expositoris. Budaeus.

Tenir une opinion contre la vieille et commune, Refricare callum obductum vetustae hominum opinioni. B.

Opinions tournans autant en une part qu'en l'autre, Sententiae alternantes. B.

Mieux vault l'opinion de trois juges, que de sept Advocats, Praestat longe trium iudicantium puncta ferre, quam septem de iure respondentium. B.

Singulier en ses opinions, Opiniastre, Pertinax opinionis. B.

opinion


OPINION, Voy. OPINANT, OPINER.

Synonymes et Contraires

opinion

nom féminin opinion
2.  Ensemble des idées d'un groupe.
Traductions

opinion

Meinung, Äußerung, Gesinnung, Gutdünken, Anschauungopinion, view, contention, sentiment, stand, viewpoint, pointmening, opinie, dunk, visie, zienswijze, gedachte, zin, publieke opinie, opvattingדעה (נ), השקפה (נ), חוות דעת (נ), סברה (נ), תפיסה (נ), חַוַּת דַּעַת, תְּפִיסָה, דֵּעָה, הַשְׁקָפָה, סְבָרָהmening, opinie, opvatting, visienázormening, opfattelseopinioopinión, acuerdoanggap, anggapan, opiniálit, skoðun意見mening, oppfatningopiniaopiniãoмнение, взглядåsikt, mening, omdöme, tycke, uppfattningopinione, concetto, idea, presa di posizioneرَأيٌγνώμηmielipidemišljenje의견ความคิดเห็นfikirý kiến看法Становище意見 (ɔpinjɔ̃)
nom féminin
ce que l'on pense donner son opinion sur qqch

opinion

[ɔpinjɔ̃] nfopinion
l'opinion publique → public opinion
avoir bonne opinion de → to have a high opinion of
avoir mauvaise opinion de → to have a low opinion of