opposé, ée

OPPOSÉ, ÉE

(o-pô-zé, zée) part. passé d'opposer
Placé vis à vis. Les deux rives opposées.
Leur troupe sanguinaire Marche en ce même instant au rivage opposé [VOLT., Triumv. II, 4]
Les deux pyramides [représentées par les rayons visuels] sont opposées l'une à l'autre par leur base, et cette base est dans la prunelle [BONNET, Ess. psychol. 28]
Terme de géométrie. Angles opposés, ceux qui sont formés par deux lignes droites qui se coupent. Terme de botanique. Se dit des parties qui se présentent au nombre de deux, vis-à-vis l'une de l'autre, sur un même plan horizontal. Feuilles opposées. Terme de marine. Se dit en parlant de deux vaisseaux qui font une route opposée ou qui courent à bord opposé. Terme de blason. Pièces opposées, se dit de deux pièces dont la pointe de l'une regarde le chef et la pointe de l'autre le bas de l'écu.
Qui est en opposition, qui combat contre.
Vraiment je vous admire de penser que nous soyons opposés à l'Écriture, aux papes ou aux conciles [PASC., Prov. V]
Opposé non-seulement aux brigues et aux partialités qui corrompent l'intégrité de la justice... [BOSSUET, le Tellier.]
Tu sais que, de tout temps à l'amour opposé.... [RAC., Phèdre, II, 1]
La fortune à mes vœux cesse d'être opposée [ID., ib. III, 4]
Étrangers dans la Perse, à nos lois opposés, Du reste des humains ils [les Juifs] semblent divisés [ID., Esth. II, 1]
Absolument. Se dit de personnes, de choses qui luttent l'une contre l'autre.
Tant de factions opposées et tant de sectes incompatibles [en Angleterre] qui se devaient apparemment détruire les unes les autres [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Des partis opposés qui désolaient Messènes [VOLT., Mérope, I, 3]
Qui diffère totalement, en parlant des personnes.
Ma fille, pour être si opposées dans nos lectures, nous n'en sommes pas moins bien ensemble ; au contraire, nous sommes une nouveauté l'une pour l'autre [SÉV., juin 1680]
Souvent opposés d'opinions, toujours d'accord de sentiments et de principes, et pleins d'estime l'un pour l'autre [MARMONTEL, Mém. IX]
Qui diffère totalement, en parlant des choses.
J'ai déjà dit que ce grand Dieu les enseigne [les princes] et en leur donnant et en leur ôtant leur puissance ; la reine dont nous parlons a également entendu deux leçons si opposées [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Selon lui [Pompée], rien n'était plus méprisable que la religion des Juifs, plus indigne de la sagesse et de la grandeur des Romains, plus opposé aux maximes de leurs ancêtres [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IX, p. 468, dans POUGENS]
L'esprit de la nouvelle Rome est diamétralement opposé à celui de l'ancienne [DUCLOS, Œuv. t. VII, p. 50]
On a porté des jugements opposés de mes livres, ou plutôt de l'auteur de mes livres, parce qu'on m'a jugé sur les matières que j'ai traitées bien plus que sur mes sentiments [J. J. ROUSS., Lett. à l'archev. de Paris.]
On aime surtout à voir dans les vieillards les vertus opposées aux défauts qu'on leur attribue [MARMONTEL, Élém. litt. Œuv. t. VIII, p. 420, dans POUGENS]
Terme de dialectique. Terme opposé, terme dont le sens est contraire à celui d'un autre terme. Chaud et froid sont deux termes opposés. Le mot de fils est opposé à celui de père. Substantivement. L'opposé, ce qui diffère absolument. Cette proposition est l'opposé de telle autre.
...On ne voit sous les cieux Nul animal, nul être, aucune créature Qui n'ait son opposé ; c'est la loi de nature [LA FONT., Fabl. XII, 8]
Ces contes qu'on nous fait de jeunes et belles chrétiennes condamnées à la prostitution sont l'opposé des mœurs et des lois romaines [VOLT., Comm. Corn. Rem. Théodore, II, 6]
Le duc d'Orléans, régent, en tout l'opposé de Louis XIV... [D'ALEMB., Destr. des Jésuites, Œuv. t. V, p. 69, dans POUGENS.]
En dialectique, les opposés, les termes opposés. Tous les contraires sont opposés, mais tous les opposés ne sont pas contraires.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    OPPOSÉ. Ajoutez :
    L'opposé, le revers d'une monnaie.
    En général, on distingue dans la monnaie sept caractères : la face appelée aussi avers, effigie ou droit, l'opposé ou revers... [, Journ. offic. 18 fév. 1873, p. 1186, 3e col.]