oppresser

(Mot repris de oppressés)
Recherches associées à oppressés: oppressant, opprimer

oppresser

v.t. [ du lat. oppressum, de opprimere, opprimer, de premere, presser ]
1. Gêner la respiration de : Le temps orageux l'oppresse étouffer
2. Accabler moralement : Ces soucis l'oppressent angoisser

oppresser


Participe passé: oppressé
Gérondif: oppressant

Indicatif présent
j'oppresse
tu oppresses
il/elle oppresse
nous oppressons
vous oppressez
ils/elles oppressent
Passé simple
j'oppressai
tu oppressas
il/elle oppressa
nous oppressâmes
vous oppressâtes
ils/elles oppressèrent
Imparfait
j'oppressais
tu oppressais
il/elle oppressait
nous oppressions
vous oppressiez
ils/elles oppressaient
Futur
j'oppresserai
tu oppresseras
il/elle oppressera
nous oppresserons
vous oppresserez
ils/elles oppresseront
Conditionnel présent
j'oppresserais
tu oppresserais
il/elle oppresserait
nous oppresserions
vous oppresseriez
ils/elles oppresseraient
Subjonctif imparfait
j'oppressasse
tu oppressasses
il/elle oppressât
nous oppressassions
vous oppressassiez
ils/elles oppressassent
Subjonctif présent
j'oppresse
tu oppresses
il/elle oppresse
nous oppressions
vous oppressiez
ils/elles oppressent
Impératif
oppresse (tu)
oppressons (nous)
oppressez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais oppressé
tu avais oppressé
il/elle avait oppressé
nous avions oppressé
vous aviez oppressé
ils/elles avaient oppressé
Futur antérieur
j'aurai oppressé
tu auras oppressé
il/elle aura oppressé
nous aurons oppressé
vous aurez oppressé
ils/elles auront oppressé
Passé composé
j'ai oppressé
tu as oppressé
il/elle a oppressé
nous avons oppressé
vous avez oppressé
ils/elles ont oppressé
Conditionnel passé
j'aurais oppressé
tu aurais oppressé
il/elle aurait oppressé
nous aurions oppressé
vous auriez oppressé
ils/elles auraient oppressé
Passé antérieur
j'eus oppressé
tu eus oppressé
il/elle eut oppressé
nous eûmes oppressé
vous eûtes oppressé
ils/elles eurent oppressé
Subjonctif passé
j'aie oppressé
tu aies oppressé
il/elle ait oppressé
nous ayons oppressé
vous ayez oppressé
ils/elles aient oppressé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse oppressé
tu eusses oppressé
il/elle eût oppressé
nous eussions oppressé
vous eussiez oppressé
ils/elles eussent oppressé

OPPRESSER

(o-prè-sé) v. a.
Presser fortement, gêner la respiration. Un poids m'oppresse la poitrine. Être oppressé, respirer péniblement.
Elle était oppressée, et elle resta quelques moments sans parler [GENLIS, Mlle de la Fayette, p. 52, dans POUGENS]
Fig. Un violent chagrin m'oppresse.
Je vous remercie, ma bonne, de la peine que vous prenez de vous défendre si bien d'avoir jamais été oppressée de mon amitié [SÉV., 26 juin 1675]
Absolument.
Rien n'oppresse comme la douleur dont on rougit à ses propres yeux [GENLIS, Vœux téméraires, t. III, p. 81, dans POUGENS]
Anciennement, opprimer.
Juda est rempli de force ; les royaumes qui l'ont oppressé sont humiliés [BOSSUET, Hist. II, 4]
S'oppresser, v. réfl. Devenir oppressé.
Alors sa poitrine s'oppressa, et, dans ses yeux à demi sanglants, des larmes s'arrêtèrent sans pouvoir couler [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Gilles, opressés par aperte po vreté, a vendu à l'abeïe de St Leonard seize mesures de bois [TAILLIAR, Recueil, p. 263]
    Il avoient grant mestier [besoin] de seigneur et de secors ; que Johannis, li rois de Blaquie et de Bouguerie, les avoit mout opressés de guerre [VILLEH., CXXVIII]
  • XVe s.
    Ceux de dedans estoient si près menés et si oppressés de famine, qu'ils avoient mangé par huit jours tous leurs chevaux [FROISS., I, I, 179]
    Le juge qui l'oppressoit [pressait] de faire venir son compaignon [, Perceforest, t. I, f° 115]
  • XVIe s.
    De fuir l'amour qui m'oppresse Je n'ai pouvoir ne volonté [MAROT, II, 245]
    ... Dont mon ame ainsi empressée [serrée], De douleur se trouve oppressée [ID., IV, 337]
    Quand les poures oppressez lui adressent leurs complaintes [CALV., Instit. 689]
    Que Dieu est secourable en fin aux opressez, et qu'il chastie ceux qui les opriment [LANOUE, 12]
    Il nettoya la Sicile de plusieurs tyranneaux qui l'oppressaient [MONT., III, 251]

ÉTYMOLOGIE

  • Formé sur le modèle de oppression (voy. ce mot). Aux environs de Paris, les paysans disent empresser pour oppresser ; cette forme se trouve dans Marot (voy. l'historique).

oppresser

OPPRESSER. v. tr. Presser, serrer dans la région de la poitrine, de manière à gêner, à empêcher de respirer. Je sens un poids qui m'oppresse et qui m'ôte la respiration. Je suis tout oppressé. Fig., Il est oppressé par un violent chagrin. Le poids d'une mauvaise conscience oppresse.

oppresser

Oppresser, ou opprimer, Opprimere.

Oppressé, ou Opprimé, Oppressus.

oppresser


OPPRESSER ou OPRESSER, v. act. OPPRESSEUR, ou OPRESSEUR, s. m. OPRESSION, s. f. OPRIMER, v. act. [Oprècé, ceur, cion, en vers ci-on: oprimé: 2e è moy. aux 3 premiers, dern. é fer. au premier et au dernier.] Opresser, ne se dit plus qu'au propre; presser fortement: je sens quelque chôse, qui m'opresse et qui m'ôte la respiration. "Je me sens tout opressé. = Aûtrefois on le disait pour oprimer, acabler par violence, par autorité. Il redonera le coeur à la foible inocence, dit Malherbe:
   À~ ceux, qui l'opressoient, il ôtera l'audace.
"Les bons Princes n'oppressent point leurs sujets. Acad. citée dans Trév. en 1704. On dit aujourd'hui, oprimoient, opriment. M Necker s'est encore servi d'opresser dans ce sens: "C'est elle (la guerre) qui substitûe à tous les sentimens doux et bienfaisans... le besoin d'opresser (d'oprimer) et l'ardeur de détruire.
   OPRESSEUR, qui oprime. "L'opresseur du peuple.
   OPRESSION a les deux significations d'opresser et d'oprimer, mais dans l'une et dans l'aûtre, il a le sens passif et se dit de ce qui est opressé ou oprimé. "Opression de poitrine: "Le peuple est dans une grande opression.

Synonymes et Contraires

oppresser

verbe oppresser
1.  Gêner la respiration.
2.  Provoquer un malaise moral.
délivrer -littéraire: rasséréner.
Traductions

oppresser

oppressהעיק (הפעיל), הציק (הפעיל), הֵצִיק, הֵעִיקbeklemmenκαταπιέζωopprimere (ɔpʀese)
verbe transitif
gêner la respiration

oppresser

[ɔpʀese] vt → to oppress
se sentir oppressé → to feel breathless