opulemment

OPULEMMENT

(o-pu-la-man) adv.
Avec opulence.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Opulemment [AMYOT, Démétr. 72]
    Opulentement [ID., Cam. 26]
    Tous et toutes disnerent avecques luy, tant que deux bons plats et opulamment servis se peurent estendre [CARL., III, 13]
    Je dis pompeusement et opulemment l'ignorance, et dis la science maigrement et piteusement [MONT., IV, 221]

ÉTYMOLOGIE

  • Opulent, et le suffixe ment. La forme régulière est opulentement, venant d'un adjectif en entus ; mais en même temps la finale ent, ente, a été prise comme représentant ens, entis, et a formé, avec incorrection, opulemment sur le modèle de puissamment, savamment, etc.

opulemment

OPULEMMENT. adv. Avec opulence. Vivre opulemment. Il est peu usité.

opulemment

Opulemment, Opulenter.

Vivre opulemment, Adipali victu opimoque gaudere. B.

opulemment


OPULEMMENT, adv. OPULENCE, s. f. OPULENT, ENTE, adj. [Opulaman, lan-ce, lan, lante: 3e lon. excepté au 1er.] Opulence, richesse, abondance de biens. Opulemment, avec opulence. Opulent, Riche. "Vivre opulemment, dans l' opulence. "Il est devenu opulent. "Le comerce rend les villes opulentes. = Bourdaloue a fait opulent substantif: "N'est-ce pas là l'état d'une infinité de Grands et d'opulens, qui semblent, à les voir agir, n'avoir été faits que pour cette vie et y avoir établi leur dernière fin. = * On dit, vivre, mourir dans l'opulence. LA BRUYèRE dit, en l'opulence, qui n'est pas de l'usage actuel.