orangé

(Mot repris de orangee)

orangé, e

adj.
Qui tire sur la couleur de l'orange : Des terres orangées.

orangé

n.m.
Couleur orangée.

orangé


orangée

(oʀɑ̃ʒe)
adjectif
qui est proche de la couleur orange une teinte rose orangée

orange

ORANGE. n. f. Fruit de l'oranger, juteux, à pépins, de forme ronde, de couleur jaune doré, d'odeur agréable. Orange douce, amère, sanguine. Orange d'Algérie, de Valence. Orange confite. Du jus d'orange. Du zeste d'orange. Pelure, écorce d'orange. Un quartier d'orange. Sirop d'écorce d'orange amère.

Fig. et fam., Glisser sur une pelure d'orange, Échouer par le fait d'un minime accident.

Prov. et fam., Quand on a pressé l'orange, on jette l'écorce, Il arrive souvent qu'après avoir tiré de quelqu'un tous les services qu'il pouvait rendre, on le dédaigne et on l'éloigne.

Couleur orange, ou simplement Orange, Couleur approchant de celle de l'orange. Du taffetas orange. Un ruban orange.

ORANGE s'est dit anciennement pour Oranger; de là cette expression encore usitée aujourd'hui, Fleur d'orange. De l'eau de fleur d'orange. Un bouquet de fleurs d'orange.

orangé

ORANGÉ, ÉE. adj. Qui tire sur la couleur de l'orange, qui est d'un ton intermédiaire entre le jaune et le rouge. Velours orangé. Ruban orangé.

Substantivement, L'orangé est une des sept couleurs fondamentales que l'on distingue dans le spectre solaire.

orange

Une orange.

orange

ORANGE, Nom de ville, vnde le Prince d'Orange Arausio.

orange


ORANGE, s. f. ORANGÉ, GÉE, adj. ORANGEADE, s. f. ORANGEAT, s. masc. ORANGER, s. m. ORANGERIE, s. f. [2e lon. 3e e muet au 1er et dern., é fer. au 2e, 3e et 6e: ge, , gé-e; jade; ja, , gerie.] Orange est un fruit à pepin, fort rond, de couleur jaûne-doré, d'odeur agréable, et qui a beaucoup de jus. — Orangé, qui est de couleur d'orange. = Orangeade, boisson qui se fait avec du jus d'orange, du sucre et de l'eau. = Orangeat, confitûre sèche, faite de petits morceaux d'écorce d'orange. — Dragées faites d'écorce d'orange. = Oranger, arbre qui porte des oranges. Il est toujours verd, et ses fleurs ont une odeur forte, mais agréable. = Orangerie, lieu destiné à mettre à couvert des orangers en caisse, dans la froide saison.
   Rem. 1°. Plusieurs écrivent ces mots avec un e, orenge, orenger, etc. Il vaut mieux les écrire avec un a: orange, etc. = 2°. Dans les provinces méridionales, on fait assez volontiers orange masculin. On dit, un gros orange: c'est une grosse orange qu'il faut dire.

Traductions

orangé

arancio

orangé

Orange

orangé

Orange

orangé

오렌지

orangé

[ɔʀɑ̃ʒe] adjorangey