orne

ORNE1

(or-n') s. m.
Nom vulgaire du frêne orne (oléacées), espèce qui produit un peu de manne, ainsi que plusieurs autres frênes. On le nomme aussi frêne à fleurs.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. ornus.

ORNE2

(or-n') s. m.
Terme rural. Intervalle des vignes, des ceps, qui est toujours moins élevé que le terrain de ces vignes.
Terme de forestier. Faire orne, abattre des arbres dans une certaine étendue de terrain en allant toujours devant soi

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Chascun a la teste enclinée ; Moult sont forment pensif et morne Del jugement trestuit à orne [ensemble] [, Ren. 17926]
    Et Renart après eus s'en torne ; Ses a prises [si a pris les poules] toutes à orne [ensemble] [, ib. 6588]
  • XVIe s.
    Il sceut si dextrement et fidellement conduire ceste orne [intrigue], qu'il emporta de dessus tous les autres pretendans [PASQUIER, Lett. t. I, p. 426]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, orne, sillon. Diez le tire du latin ordinem, ordre ; cela paraît très bon.

orne

ORNE. n. m. Arbre qui ressemble beaucoup au frêne ordinaire et qui donne la manne. On le nomme aussi Frêne à fleurs.

orne


ORNE, s. m. Frène sauvage.

Traductions

orne

Rille