ortolan

ortolan

n.m. [ mot prov., du lat. hortulanus, de jardin, de hortus, jardin ]
Petit passereau recherché pour sa chair délicate.

ORTOLAN

(or-to-lan) s. m.
Petit oiseau de passage (emeriza hortulanus, L.), très recherché sur les tables. Gras comme un ortolan.
Autrefois le rat de ville Invita le rat des champs, D'une façon fort civile, à des reliefs d'ortolans [LA FONT., Fabl. I, 9]
Je me souviens d'y avoir fait grand'chère, et surtout des ortolans si exquis, que j'étais pour leur graisse comme vous étiez à Hières pour la fleur d'orange [SÉV., 31 juill. 1680]
Il est très probable que notre ortolan n'est autre chose que la miliaire de Varron, ainsi appelée parce qu'on engraissait cet oiseau avec du millet [BUFF., Ois. t. VIII, p. 1]
En certaines provinces de France, on donne le nom d'ortolans à plusieurs oiseaux d'espèce très différente, par exemple au torcol, au becfigue, etc.
; en Amérique on le donne à une petite espèce de tourterelle qui prend beaucoup de graisse et dont la chair est très délicate [BUFF., Ois. t. VIII, p. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. français, hortolan, jardinier, nom qui a été transporté à l'oiseau ; du lat. hortulanus, jardinier, de hortus, jardin.

ortolan

ORTOLAN. n. m. Petit oiseau, d'un goût délicat, commun dans le Midi de la France et dans les régions méditerranéennes. Gras comme un ortolan.

ortolan


ORTOLAN, s. m. [On a écrit aussi hortolan: mais ortolan a prévalu.] Petit oiseau de passage, d'un goût exquis et délicat. = On dit, grâs comme un ortolan.

Traductions

ortolan

ortolano