ouï-dire

ouï-dire

[ widir] n.m. inv.
Ce qu'on sait par la rumeur publique : Ce ne sont que des ouï-dire, rien n'est officiel.
Par ouï-dire,
pour l'avoir entendu dire : Je l'ai appris par ouï-dire.

ouï-dire

(widiʀ)
nom masculin invariable
qqch dont on a entendu parler Il vaut mieux ne pas écouter les ouï-dire.

OUÏ-DIRE

(ou-i-di-r' ; ouï a une demi-aspiration : les ouï-dire, aux ouï-dire, dites sans liaison : lê ouï-dire, ô ouï-dire) s. m.
Ce qu'on ne sait que par le rapport d'une autre personne.
Il ne sait que par ouï-dire Ce que c'est que la cour [LA FONT., Fabl. VII, 12]
Le critique, sans rien approfondir, se contente de mettre en note ouï-dire, mais une grande partie de l'histoire n'est fondée que sur des ouï-dire rassemblés et comparés [VOLT., Suppl. au siècle de Louis XIV, 1re part.]
Au plur. Des ouï-dire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ouir-dire va par ville [LOYSEL, Instit. 771]

ÉTYMOLOGIE

  • Ouï, participe passé d'ouïr, et dire.

ouï-dire

OUÏ-DIRE. n. m. invariable. Ce qu'on n'a ni vu ni entendu soi-même et qu'on ne sait que par le rapport d'une autre personne ou par le bruit public. Je n'en sais rien que par ouï-dire. Je n'en parle que par ouï-dire. Il ne faut pas s'arrêter aux ouï-dire. Ce n'est qu'un ouï-dire.

ouï-dire


OUï-DIRE, s. m. Ce qu'on ne sait que sur le dire d'autrui. "Ce n'est qu'un ouï-dire: je ne le sais que par ouï-dire. Au pluriel, il est indéclinable et ne prend point d's: il ne faut point s'arrêter aux oui-dire. On pron. ô-oui-dire, et non pas ôzoui-dire. Voy. OUï.

Synonymes et Contraires

ouï-dire

nom masculin invariable ouï-dire
Ce qu'on sait par la rumeur.
Traductions

ouï-dire

hearsay

ouï-dire

gerucht

ouï-dire

φήμη

ouï-dire

onidiro

ouï-dire

Hörensagen

ouï-dire

傳聞

ouï-dire

rygter

ouï-dire

hörsägen

ouï-dire

[ˈwidiʀ] nm inv
par ouï-dire → by hearsay