outre-passe

OUTRE-PASSE

(ou-tre-pâ-s') s. f.
Terme d'eaux et forêts. Abatis de bois fait au delà des limites marquées ou de la stipulation dans le contrat de vente.
....Procès-verbaux des verdiers, soucheteurs et arpenteurs, pour prendre garde aux omissions que l'on pourrait faire des outre-passes, délits, surmesures [, Édit, nov. 1638]
L'outre-passe est punie d'une amende du quadruple, à raison du prix de la vente [P. L. COUR., Aux juges du tribunal de Tours]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Deux très preux chevaliers d'outre-passe [d'éminence] [, Perceforest, t. IV, f° 114]
  • XVIe s.
    De tous biens pleine est ma maitresse, Celle qui tout honneur compasse ; Je maintiens que c'est l'oultrepasse Et le vray tresor de noblesse [, Chasse d'amours, p. 171, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. OUTRE-PASSER.