outrecuidé, ée

OUTRECUIDÉ, ÉE

(ou-tre-kui-dé, dée) adj.
Animé d'outrecuidance (terme vieilli).
L'aveugle outrecuidé Se croirait mal guidé Par l'aveugle fortune [CORN., la Veuve, III, 9]
Par le procédé malhonnête Des étrangers outrecuidés [SCAR., Virg. VII]
Il existe une carte de la France où la victoire outrecuidée traça, en 1816, une ligne qui retranchait de notre territoire une partie de nos provinces de l'est et du nord [CHATEAUBR., Captiv. de la duchesse de Berry, dans GODEFROY, Lex. de Corn.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et pour Rollant, qui est outrecuidiez [, Ronc. p. 89]
  • XIIIe s.
    Vieschi [voici] li roi Ricart qui est entrés en ma terre ; et bien sai qu'il est trop outrequidiés, et s'il pooit tant faire qu'il peust de moi goir [s'emparer], bien sai de voir ne porteroie la vie [, Chr. de Rains, p. 75]
    Par son oultrecuidé langage [, la Rose, 8628]
  • XVIe s.
    Or estoient ces barbares si oultrecuidez, et avoient leurs ennemis en si grand mespris, que.... [AMYOT, Marius, 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Outrecuider.